Imagine le scénario suivant :

Tu es invité à une fête, mais tu n’es pas sûr que tes parents vont te laisser y aller. Que fais-tu ?

  1.  JE NE DEMANDE PAS, J’Y VAIS

  2.  JE NE DEMANDE PAS, JE N’Y VAIS PAS

  3.  JE DEMANDE ET JE VOIS CE QUI SE PASSE

 1. JE NE DEMANDE PAS, J’Y VAIS

Pourquoi tu pourrais faire ce choix : Tu veux impressionner tes amis en leur montrant que tu n’as de comptes à rendre à personne. Tu t’estimes mieux placé que tes parents pour décider, ou tu n’as pas beaucoup de respect pour leur avis (Proverbes 14:18).

Résultat : Tes amis seront peut-être impressionnés, mais ils retiendront également que tu trompes ton monde : comme tu as roulé tes parents, il y a des chances pour que tu les roules aussi un jour. Si tes parents découvrent que tu les as trompés, ils se sentiront blessés et trahis, et tu seras probablement privé de sortie ! (Proverbes 12:15).

 2. JE NE DEMANDE PAS, JE N’Y VAIS PAS

Pourquoi tu pourrais faire ce choix : En y réfléchissant, tu te dis que ce qui se passera à cette fête ne correspond pas à tes valeurs, ou que certains invités ne sont pas très fréquentables (1 Corinthiens 15:33 ; Philippiens 4:8). Ou alors, tu as envie d’y aller, mais tu n’as pas le courage d’en parler à tes parents.

Résultat : Si tu n’y vas pas parce que tu sais que c’est une mauvaise idée, tu seras plus sûr de toi pour donner ta réponse à tes amis. Mais si c’est juste parce que tu n’oses pas demander à tes parents, tu risques de te retrouver chez toi à penser et repenser à ce que tu rates, avec le sentiment que tu es le seul qui ne s’éclate pas.

 3. JE DEMANDE ET JE VOIS CE QUI SE PASSE

Pourquoi tu pourrais faire ce choix : Tu reconnais l’autorité de tes parents et respectes leur avis (Colossiens 3:20). Tu les aimes ; tu ne veux donc pas leur faire de la peine en sortant en cachette (Proverbes 10:1). C’est aussi l’occasion de présenter tes arguments.

Résultat : Tes parents verront que tu les aimes et les respectes. Et si ton souhait leur semble raisonnable, tu auras peut-être un oui.

Pourquoi tes parents pourraient dire non

Comme des sauveteurs depuis leur poste d’observation, tes parents sont mieux placés pour repérer les dangers.

Pour expliquer la première raison, prenons un exemple. Quand tu vas à la plage, tu préfères sans doute te baigner dans une zone surveillée. Pourquoi ? Parce que, lorsqu’on s’amuse dans l’eau, on a du mal à se rendre compte des dangers. Par contre, de leur poste d’observation, les sauveteurs sont mieux placés pour les repérer. De même, grâce à leur connaissance et à leur expérience, tes parents peuvent repérer des risques que tu ne vois pas. Comme les sauveteurs, leur but n’est pas de jouer les rabat-joie, mais de t’éviter ce qui te rendrait malheureux dans la vie.

Autre raison : Tes parents ont très à cœur de te protéger. L’amour leur fait dire oui quand c’est possible, non quand c’est nécessaire. Lorsque tu leur demandes la permission de faire quelque chose, eux-mêmes se posent la question : « Si on lui dit oui, est-ce qu’on ne va pas le regretter ensuite ? » Ils ne diront oui — à eux-mêmes, et donc à toi — que s’ils sont suffisamment convaincus qu’il ne t’arrivera rien.

Augmente tes chances de décrocher un oui

Ce que tu peux faire

Franchise : Demande-toi pourquoi au juste tu tiens à cette sortie. Parce que l’activité en elle-même te plaît, ou pour faire comme les autres jeunes ? Est-ce qu’il y aura quelqu’un pour qui tu as un faible ? Ensuite, sois franc avec tes parents. Ils ont été jeunes avant toi, et ils te connaissent bien. Donc, de toute façon, ils verront sans doute clair dans tes intentions. Ils apprécieront ton honnêteté et tu profiteras de leur sagesse (Proverbes 7:1, 2). En revanche, si tu n’es pas franc, ils auront plus de mal à te faire confiance et tu réduiras tes chances de décrocher un oui.

Le bon moment : Ne harcèle pas tes parents quand ils rentrent tout juste du travail ou sont pris par d’autres affaires. Aborde-les quand ils sont détendus. Mais n’attends pas non plus la dernière minute pour ensuite leur mettre le couteau sous la gorge. Ils n’apprécieront pas de devoir décider à la va-vite. Mieux vaut t’y prendre à l’avance pour qu’ils aient le temps de réfléchir à la question.

Ce que tu dis : Ne sois pas vague. Explique exactement ce que tu veux faire. Tes parents se contenteront mal d’un « je sais pas », surtout s’ils t’ont demandé : « Qui sera là ? » « Il y aura un adulte responsable ? » ou « À quelle heure tu rentreras ? »

Ton état d’esprit : Ne considère pas tes parents comme des adversaires mais comme des coéquipiers. C’est ce qu’ils sont, non ? Tu auras probablement l’air moins agressif, et eux se montreront certainement mieux disposés.

Prouve à tes parents que tu es assez mûr pour accepter et respecter leur décision. Si tu le fais, ils te respecteront eux aussi. Et la prochaine fois, ils seront peut-être plus motivés pour trouver un arrangement et te dire oui.