Ce qu’il faut savoir

  • Il n’y a pas de relations humaines sans problèmes. Étant imparfait, un ami — peut-être même quelqu’un que tu considères comme ton meilleur ami — peut dire ou faire quelque chose qui te blesse. Mais toi aussi, tu es imparfait et honnêtement, ne t’est-​il jamais arrivé de blesser quelqu’un ? (Jacques 3:2).

  • Avec Internet, on peut être plus facilement blessé. David, un adolescent, explique : « Quand tu vas sur Internet et que tu vois des photos d’un ami à une fête, tu peux te demander pourquoi tu n’as pas été invité. Et du coup, tu peux te sentir trahi et triste. »

  • Tu peux apprendre à gérer le problème.

 Ce que tu peux faire

Analyse-​toi. La Bible dit : « Il ne faut pas s’irriter trop vite ; seuls les sots s’irritent facilement » (Ecclésiaste 7:9, Bible en français courant).

« Parfois, il faut un peu de temps pour se rendre compte que ce qui nous contrarie n’est pas si grave » (Alyssa).

Qu’en penses-​tu ? As-​tu tendance à être susceptible ? Peux-​tu apprendre à mieux supporter les imperfections des autres ? (Ecclésiaste 7:21, 22).

Réfléchis aux bienfaits du pardon. La Bible dit : « [La] beauté [d’un homme] est de passer sur la transgression » (Proverbes 19:11).

« Même si tu as une raison valable de te plaindre, c’est bien de pardonner de bon cœur. Ça veut dire ne pas revenir sans cesse sur ce qu’a fait la personne pour l’obliger à s’excuser chaque fois que tu en parles. Une fois que tu pardonnes, n’en reparle plus » (Mallory).

Qu’en penses-​tu ? La situation est-​elle si grave ? Peux-​tu pardonner pour favoriser la paix ? (Colossiens 3:13).

Dans une amitié, parler systématiquement de chaque problème, c’est comme si on n’arrêtait pas d’ouvrir et de fermer la porte d’une pièce chauffée et qu’on y laissait entrer de l’air froid.

Pense à l’autre. La Bible dit : « Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres » (Philippiens 2:4, Bible à la Colombe).

« Quand il y a de l’amour et du respect dans une amitié, on a de bonnes raisons de régler les problèmes rapidement, parce qu’on s’est investi dans cette amitié. On a déjà fait beaucoup pour la construire et on ne veut pas la perdre » (Nicole).

Qu’en penses-​tu ? Peux-​tu trouver quelque chose de bon dans ce que l’autre pense ? (Philippiens 2:3).

Conclusion : Savoir gérer tes émotions quand tu te sens blessé te sera très utile une fois adulte. Pourquoi ne pas apprendre à le faire dès maintenant ?