Qu’est-ce qui t’inquiète ?

Est-ce que les commentaires suivants décrivent ce que tu ressens parfois ?

« Je suis toujours en train de me dire : “Et si... ? Et si on avait un accident de voiture ? Et si notre avion s’écrasait ?” Une personne normale ne s’inquiéterait pas autant que moi à propos des choses qui m’angoissent » (Charles).

« Je m’inquiète tout le temps, comme si j’étais un hamster qui tourne dans sa roue et qui ne va nulle part. Je m’épuise sans jamais arriver à faire quoi que ce soit ! » (Anna).

« Quand les gens me disent que j’ai de la chance parce que je vais encore à l’école, j’ai l’impression qu’ils ne se rendent pas compte que l’école provoque du stress ! » (Daniel).

« Je suis constamment sous pression. Je m’inquiète toujours pour les choses qui vont se passer ou que je dois faire » (Laura).

C’est un fait : Nous vivons ce que la Bible appelle « des temps critiques, difficiles à supporter » (2 Timothée 3:1). C’est pour cette raison que l’inquiétude concerne aussi bien les jeunes que les adultes.

 Est-ce que c’est toujours mauvais de s’inquiéter ?

La réponse est non. En réalité, la Bible dit qu’il est bon de s’inquiéter pour plaire à ceux qu’on aime (1 Corinthiens 7:32-34).

Sois réaliste : le stress lié à l’inquiétude peut être un formidable moteur. Par exemple, imagine que tu passes un examen à l’école la semaine prochaine. Le stress t’incitera probablement à étudier dès cette semaine, ce qui t’aidera à avoir une meilleure note !

Une certaine dose d’inquiétude peut aussi t’avertir d’un danger. « Tu peux être inquiet parce que tu sais que tu as une mauvaise conduite et que tu dois faire des changements pour avoir la conscience tranquille », avoue Serena, une adolescente (cf. Jacques 5:14).

C’est un fait : Le stress est parfois utile, du moment qu’il te pousse à bien agir.

Mais que faire si ton inquiétude finit par te piéger dans un labyrinthe d’idées négatives ?

Quand tu es inquiet, tu as peut-être l’impression d’être coincé dans un labyrinthe, mais quelqu’un qui a une autre façon de voir les choses peut t’aider à t’en sortir.

Exemple : « Je panique quand j’imagine comment pourrait évoluer une situation stressante », confie Richard, 19 ans. « J’y pense encore et encore au point que ça finit par m’angoisser ».

La Bible dit que « la paix de l’esprit favorise la santé » (Proverbes 14:30, Bible en français courant). D’autre part, il arrive que l’inquiétude provoque des effets négatifs sur la santé, comme des maux de tête, des vertiges, des maux d’estomac et des palpitations.

Que faire si l’inquiétude a l’air de te faire plus de mal que de bien ?

 Ce que tu peux faire

  • Réfléchis : est-ce raisonnable de trop s’inquiéter ? « Être préoccupé par tout ce que tu dois faire est une chose, mais être excessivement inquiet en est une autre. Ça me rappelle un proverbe : L’inquiétude est comme un fauteuil à bascule. Ça t’occupe, mais ça ne te fait pas avancer” » (Katherine).

    Ce que dit la Bible : « Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter un instant à la durée de sa vie ? » (Matthieu 6:27, Segond 21).

    Ce que ça veut dire : À moins qu’elle ne t’aide à trouver une solution, l’inquiétude ne fera que s’ajouter à ton problème — ou elle deviendra même ton problème.

  • Règle tes problèmes au jour le jour. « Réfléchis bien. Ce qui t’inquiète aujourd’hui sera-t-il toujours important demain, dans un mois, dans un an ou dans cinq ans ? » (Anthony).

    Ce que dit la Bible : « Ne vous inquiétez jamais du lendemain, car le lendemain aura ses propres inquiétudes. À chaque jour suffit son mal » (Matthieu 6:34).

    Ce que ça veut dire : Ce n’est pas logique d’anticiper des problèmes qui ne se poseront peut-être jamais.

  • Apprends à vivre avec ce que tu ne peux pas changer. « La meilleure chose à faire est de te préparer autant que possible. Tu dois aussi accepter qu’il y a des situations que tu ne maîtrises pas » (Robert).

    Ce que dit la Bible : « La course n’est pas aux hommes rapides (...), ni même la faveur à ceux qui ont de la connaissance, car temps et événement imprévu leur arrivent à tous » (Ecclésiaste 9:11).

    Ce que ça veut dire : Parfois tu ne peux pas changer ce qui t’arrive, mais tu peux changer ta façon de voir les choses.

  • Relativise ta situation. « Je réalise que je dois prendre du recul et ne pas trop m’inquiéter des détails. Je dois choisir ce qui est le plus important et concentrer mon énergie pour m’attaquer à ces priorités » (Alexis).

    Ce que dit la Bible : « Vérifie[z] les choses les plus importantes » (Philippiens 1:10).

    Ce que ça veut dire : Les gens qui relativisent leurs inquiétudes risquent moins de se laisser submerger.

  • Parle à quelqu’un. « Quand j’avais environ onze ans, je rentrais de l’école angoissée et j’avais peur d’y retourner le lendemain. Ma mère et mon père étaient là pour écouter ce que je ressentais. Ça me faisait du bien de les avoir. Pouvoir leur faire confiance et leur parler librement m’aidaient à affronter le jour suivant » (Marilyn).

    Ce que dit la Bible : « L’appréhension dans le cœur de l’homme fait se courber son cœur, mais une bonne parole le réjouit. » (Proverbes 12:25).

    Ce que ça veut dire : Un parent ou un ami peut sans doute te donner des conseils pratiques sur la manière de calmer ton inquiétude.

  • Prie. « Prier, et le faire à voix haute pour m’entendre, m’aide. Ça me permet de mettre des mots sur ce qui m’inquiète au lieu de garder tout ça dans ma tête. Je me rends compte aussi que Jéhovah est plus fort que mon inquiétude » (Laura).

    Ce que dit la Bible : « Rejetez sur lui toute votre inquiétude, parce qu’il se soucie de vous. » (1 Pierre 5:7).

    Ce que ça veut dire : Prier n’est pas un moyen de résoudre ton problème par toi-même. C’est une façon de communiquer avec Jéhovah, qui promet : « Ne regarde pas autour de toi avec inquiétude. Oui, ton Dieu, c’est moi. Je te rends fort, je viens à ton secours » (Isaïe 41:10, Parole de Vie).