Quiz sur les conflits

  • Avec lequel de tes parents es-tu généralement en conflit ?

    • Ton père.

    • Ta mère.

  • À quelle fréquence ces conflits surviennent-ils ?

    • Presque jamais.

    • Parfois.

    • Souvent.

  • Quelle est l’ampleur des conflits ?

    • Ils se règlent vite et dans le calme.

    • Ils se règlent, mais seulement après avoir beaucoup discuté.

    • Ils ne se règlent pas, même après de longues discussions.

Si tu as l’impression que tu n’arrives pas à t’entendre avec tes parents, tu pourrais penser que c’est à eux d’améliorer la situation. Pourtant, nous allons voir qu’il y a des choses que tu peux faire pour réduire la fréquence et l’intensité des conflits. Examinons d’abord :

 La cause des conflits

  • La façon de raisonner. À mesure que tu grandis, tu réfléchis plus sérieusement que quand tu étais petit. Tu commences aussi à avoir de fortes convictions, et certaines d’entre elles peuvent s’opposer à celles de tes parents. Malgré tout, la Bible dit : « Honore ton père et ta mère » (Exode 20:12).

    C’est un fait : Il faut de la maturité et de l’habileté pour dire que l’on n’est pas d’accord sans être désagréable.

  • L’indépendance. En grandissant, tu obtiendras sûrement plus de liberté de la part de tes parents. Le problème est que tu n’en auras peut-être pas autant ni aussi vite que tu le voudrais. Et cette situation peut entraîner des conflits. Pourtant, la Bible déclare : « Obéissez à vos parents » (Éphésiens 6:1).

    C’est un fait : Généralement, mieux tu gères la liberté que tu as déjà, plus tes parents t’en accorderont.

 Ce que tu peux faire

  • Concentre-toi sur le rôle que tu as à jouer. Au lieu de dire que tes parents sont entièrement à l’origine de la dispute, réfléchis à ce que tu peux faire pour rétablir la paix. Un jeune homme nommé Jeffrey fait ce constat : « Ce n’est pas toujours ce que disent tes parents qui met de l’huile sur le feu, mais c’est parfois la manière dont tu réagis. Parler calmement peut vraiment aider à faire la paix. »

    Ce que dit la Bible : « Pour autant que cela dépend de vous, soyez en paix » (Romains 12:18).

  • Écoute. Samantha, 17 ans, reconnaît : « Je trouve que c’est ce qu’il y a de plus dur. Mais je me suis aussi rendu compte que quand tes parents voient que tu écoutes, il y a plus de chances qu’ils t’écoutent à leur tour. »

    Ce que dit la Bible : Sois « prompt à entendre, lent à parler » (Jacques 1:19).

    Un conflit, c’est comme un incendie : si on ne le maîtrise pas, il peut devenir totalement incontrôlable.

  • Aie l’esprit d’équipe. Gère le conflit comme tu le ferais dans un sport, au tennis par exemple. L’adversaire de l’autre côté du filet, c’est le conflit et pas tes parents. Voici ce que dit Adam : « Dans un conflit, les parents veulent ce qu’il y a de mieux pour leur adolescent et l’adolescent cherche ce qu’il y a de mieux pour lui. Donc en théorie, ils ont le même objectif. »

    Ce que dit la Bible : « Poursuivons les choses qui favorisent la paix » (Romains 14:19).

  • Sois compréhensif. Sarah, une adolescente, déclare : « Je pense qu’il faut se rappeler que les parents doivent lutter contre leurs propres problèmes qui sont souvent aussi graves que les nôtres. » Carla, une jeune femme, ajoute : « J’essaie de me mettre à la place de mes parents. Qu’est-ce que je ferais, moi, si je devais élever un enfant et me retrouver dans la même situation ? Qu’est-ce qui serait le mieux pour mon enfant ? »

    Ce que dit la Bible : « [Aie] l’œil non pas uniquement sur [tes] propres affaires, par intérêt personnel, mais aussi, par intérêt personnel, sur celles des autres » (Philippiens 2:4).

  • Sois obéissant. Finalement, c’est ce que la Bible te demande de faire (Colossiens 3:20). Et les choses iront bien pour toi si tu collabores avec tes parents. Karen, une jeune femme, dit : « Ma vie est moins stressante quand je fais ce que mes parents me demandent. Ils ont déjà fait beaucoup de sacrifices pour moi, donc c’est le moins que je puisse faire. » L’obéissance est le meilleur antidote contre les conflits.

    Ce que dit la Bible : « Là où il n’y a pas de bois, le feu s’éteint » (Proverbes 26:20).

Un conseil : Si tu as du mal à communiquer, essaie d’écrire ce que tu penses sur une feuille ou par texto. « C’est ce que je fais quand je ne suis pas d’humeur à parler. Ça m’aide à m’exprimer sans crier ou à éviter de dire quelque chose que je pourrais regretter » (Alyssa).