Aller au contenu

LES JEUNES S’INTERROGENT

Pourquoi aider les autres ?

 Deux vérités que peu de gens connaissent

Vérité no 1 : Quand tu donnes, en général, tu reçois en retour !

Les autres vont remarquer que tu es généreux. Et il y a de fortes chances que, du coup, ils soient généreux avec toi. La Bible exprime cette idée ainsi :

  • « Ayez l’habitude de donner, et on vous donnera. [...] Car c’est avec la mesure que vous utilisez pour mesurer qu’on mesurera aussi pour vous » (Luc 6:38).

  • « On se comportera avec toi de la façon dont tu te comportes avec les autres » (Luc 6:38, Contemporary English Version [angl.]).

Vérité no 2 : Quand tu fais du bien aux autres, tu te fais du bien à toi-​même !

Quand tu aides les autres, tu as une plus grande estime de toi-​même et tu connais la joie de donner. La Bible exprime cette idée ainsi :

  • « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20:35).

  • « Quand tu offres un repas de fête, invite les pauvres, les infirmes, les boiteux et les aveugles. Tu seras heureux, car ils ne peuvent pas te le rendre » (Luc 14:13, 14, Bible en français courant).

 Des jeunes qui aident les autres

Beaucoup de jeunes apportent leur aide aux autres. C’est le cas de Casey et de Holly :

« Parfois, j’ai juste envie de rester sur le canapé à regarder la télé, mais je pense à mes parents qui sont au travail et je me dis qu’ils vont être fatigués quand ils vont rentrer. Alors je me lève et je fais la vaisselle, les poussières, et je passe l’aspirateur. Je prépare aussi du café, parce que mes parents aiment le café ! Quand maman rentre à la maison, elle dit : “Mais tout est si propre ici ! Et ça sent bon ! Merci, ma petite chérie !” Quand je fais plaisir à papa et maman comme ça, je suis trop contente ! » (Casey).

« Mes parents m’ont toujours soutenue et m’ont toujours fourni tout ce dont j’avais besoin. L’année dernière, quand ils ont eu un gros problème avec la voiture, je leur ai fait un chèque pour qu’ils la fassent réparer. Ça représentait une grande partie de mes économies. Évidemment, ils ont refusé, mais j’ai insisté. Ils méritent tellement plus. Et ça m’a fait plaisir d’avoir été généreuse avec eux en leur donnant quelque chose » (Holly).

Le sais-​tu ? De nombreux jeunes Témoins de Jéhovah connaissent la joie d’aider les autres en participant à l’œuvre d’enseignement biblique menée par les Témoins. Certains de ces jeunes s’installent même à l’étranger, dans des pays où il y a peu d’enseignants de la Bible.

« J’ai quitté les États-Unis et je me suis installé au Mexique pour y enseigner la Bible. Parfois, c’est un peu difficile pour moi de donner de l’argent ou d’autres choses parce que je n’ai pas grand-chose à partager. Mais j’ai remarqué que, souvent, ce que les autres apprécient le plus, c’est quand je donne de mon temps et de mon énergie en participant à l’évangélisation » (Evan).

 Aider les autres : comment ?

Est-​ce que tu voudrais connaître la joie d’aider les autres ? Voici quelques suggestions :

Pour aider ta famille :

  • Passe l’aspirateur, fais la vaisselle ou du ménage — sans qu’on te le demande

  • Prépare un repas

  • Écris une carte à tes parents pour leur dire merci

  • Aide ton frère ou ta sœur à faire ses devoirs

Pour aider ceux qui ne sont pas de ta famille :

  • Envoie une carte à quelqu’un qui ne va pas bien

  • Fais du jardinage chez un voisin ou une voisine âgés

  • Rends visite à quelqu’un qui ne peut pas sortir de chez lui

  • Achète un cadeau pour quelqu’un qui passe par des moments difficiles

Un conseil : Essaie de penser à quelques autres choses que tu pourrais faire. Puis fixe-​toi l’objectif de rendre service à une personne cette semaine. Tu seras peut-être surpris de voir à quel point ça te fera plaisir !

« Aider les autres te rend heureux. Tu as le sentiment d’avoir fait quelque chose de bien, et tu vois que les autres apprécient ce que tu as fait. Et tu t’es peut-être amusé, même si, au début, tu ne pensais pas du tout que ce serait le cas. Parfois, tu n’as même pas l’impression d’avoir fait un sacrifice, parce qu’au bout du compte tu en as retiré beaucoup » (Alana).