Aller au contenu

LES JEUNES S’INTERROGENT

Que révèle ma façon de m’habiller ?

Pourquoi te soucier de ce que tu portes ? Parce que les vêtements en disent long sur notre personne. Quel message tes vêtements envoient-​ils ?

 Trois grands pièges et comment les éviter

Piège no 1 : Laisser les médias te dicter ta façon de t’habiller.

« Parfois, j’aime bien une certaine mode parce que j’ai vu beaucoup de publicités qui en parlaient, raconte Theresa, une adolescente. Quand ton esprit est inondé d’images de personnes portant un certain article, c’est difficile de ne pas faire comme tout le monde. »

Les filles ne sont pas les seules à être visées par la publicité. « Les garçons sont tout aussi susceptibles de suivre la mode, déclare le livre The Everything Guide to Raising Adolescent Boys. Même très jeunes, ils sont déjà la cible des publicitaires. »

Un meilleur choix : La Bible dit : « Une personne naïve croit tout ce qu’on lui dit. Mais celle qui est prudente commence par réfléchir » (Proverbes 14:15, Parole de Vie). En accord avec ce principe, apprends à analyser attentivement ce que tu vois dans les publicités. Par exemple, quand ce sont des publicités pour des vêtements « sexy », demande-​toi :

  • « Si je suis cette mode, qui en profite vraiment ? »

  • « À quel style de vie va-​t-​on m’associer ? »

  • « Ce style de vie me correspond-​il vraiment, à moi et à mes opinions ? »

Conseil de mode : Pendant une semaine, regarde attentivement les publicités et d’autres médias spécialisés dans la mode. Quel style de vie encouragent-​ils ? Y a-​t-​il des messages subtils qui sont conçus pour que tu aies l’impression d’avoir besoin de suivre une certaine mode ? « La pression est énorme pour avoir l’air parfait, pour avoir un style parfait et pour exhiber un corps “parfait”, selon Karen, une adolescente. Pour les publicitaires qui comprennent cela, les jeunes sont une cible facile. »

Piège no 2 : Être à la mode pour faire comme tout le monde.

« Si un vêtement est à la mode, dit Manuel, un adolescent, alors tout le monde va le porter. Si tu ne le fais pas, on va te juger. » Anna, une adolescente, est d’accord : « Ce n’est pas tant la question d’être à la mode que de faire comme tout le monde. »

Un meilleur choix : La Bible dit : « Ne vous coulez pas simplement dans le moule de tout le monde » (Romains 12:2, Parole vivante). En accord avec ce conseil, examine ta garde-robe et demande-​toi :

  • « Qu’est-​ce qui influence principalement mes choix en matière d’habillement ? »

  • « À quel point le fait d’avoir un vêtement de marque est-​il important à mes yeux ? »

  • « Est-​ce que j’essaie d’impressionner les autres avec mes vêtements ? »

Conseil de mode : Au lieu de penser qu’il y a seulement deux options — être à la mode (et accepté) ou ne pas être à la mode (et rejeté) — réfléchis à une troisième option : avoir suffisamment confiance en toi pour ne pas être influencé par l’opinion des autres. Plus tu te sentiras à l’aise, moins tu auras envie de suivre les autres.

Piège no 3 : Penser « plus c’est sexy, mieux c’est ».

« Honnêtement, c’est parfois tentant de porter quelque chose d’un peu provocateur, comme un vêtement trop court, trop serré ou suggestif », admet Jennifer.

Un meilleur choix : La Bible dit : « Que votre beauté ne soit pas extérieure [...], mais qu’elle soit la personne intérieure » (1 Pierre 3:3, 4). En accord avec ce conseil, pense à ce qui est le plus attirant : une tenue voyante ou une belle personnalité ?

Conseil de mode : Ton meilleur « accessoire mode » est la modestie. C’est vrai que ce n’est pas une qualité très répandue aujourd’hui. Mais réfléchis à cet exemple :

As-​tu déjà eu une conversation avec quelqu’un qui parle trop et uniquement de lui-​même ? Le plus triste, c’est que cette personne ne se rend probablement pas compte qu’elle n’est pas attirante !

Les vêtements, comme la conversation, peuvent attirer l’attention sur toi au point que les autres finissent par te rejeter.

Quand tu t’habilles de façon indécente, tu deviens comme cette personne. Tes vêtements envoient le message « regardez-​moi », ce qui pourrait faire croire que tu n’es pas sûr(e) de toi ou que tu ne penses qu’à toi, ou les deux. On pourrait croire aussi que tu es prêt(e) à tout pour recevoir de l’attention, même celle que tu ne souhaites pas.

Plutôt que de faire de la publicité pour quelque chose que tu ne vends pas, essaie d’être modeste. « La modestie ne veut pas dire t’habiller comme ta grand-mère, explique Monica. Ça veut juste dire que tu te respectes et que tu respectes les autres. »