Aller au contenu

LES JEUNES S’INTERROGENT

Que faire pour ne plus être aussi triste ?

« Quand les autres craquent, je suis là pour résoudre leurs problèmes et leur remonter le moral. Mais après (et ça, peu de gens le voient), je rentre chez moi, direct dans ma chambre, et je pleure » (Kellie).

« Quand je déprime, je m’isole. Si on m’invite quelque part, j’invente une excuse pour ne pas y aller. Je me débrouille assez bien pour cacher ma tristesse à ma famille. Ils pensent que ça va » (Rick).

Tu t’es déjà senti comme Kellie ou Rick ? Si oui, n’en conclus pas trop vite que quelque chose ne va pas chez toi. En fait, il arrive à tout le monde d’être triste. La Bible parle même d’hommes et de femmes fidèles à Dieu qui ont connu des moments de tristesse (1 Samuel 1:6-8 ; Psaume 35:14).

Des fois on sait pourquoi on est triste, et d’autres fois non. « Pas besoin de vivre une situation terrible pour être triste, constate Anna, 19 ans. Ça peut te tomber dessus n’importe quand, même si tu n’as pas de problème. C’est bizarre, mais c’est comme ça. »

Que faire lorsque la tristesse ne te lâche pas ? Quelle qu’en soit la cause, et même s’il n’y en a apparemment aucune, essaie ceci :

  1. Parle. En pleine détresse, Job a dit : « Je vais sortir tout ce que j’ai d’amer dans le cœur ! » (Job 10:1, Parole de Vie).

    Kellie : C’est fou ce que je me sens mieux après m’être confiée. Enfin quelqu’un sait par quoi je passe ! Et du coup, il peut m’envoyer une corde pour me tirer du trou... Ouf ! sauvée.

  2. Écris. Quand tu vois tout en noir, essaie de mettre tes sentiments par écrit. Dans certains psaumes, David a exprimé une profonde tristesse (Psaume 6:6). Écrire ce que tu ressens peut t’aider à te laisser guider par « la sagesse et la réflexion » (Proverbes 3:21, Segond).

    Heather : Écrire, ça m’aide à ranger le fouillis que la tristesse crée dans ma tête. Quand on peut exprimer ses sentiments et les démêler, la tristesse est moins lourde à porter.

  3. Prie. La Bible affirme que, si tu pries au sujet de tes soucis, « la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’on peut comprendre, protégera [ton] cœu[r] et [ton] espri[t] » (Philippiens 4:6, 7).

    Esther : J’essayais de comprendre pourquoi j’avais le moral à zéro. Mais pas moyen. J’ai demandé à Jéhovah de m’aider à être heureuse. J’en avais marre d’être triste sans raison. Et j’ai fini par sortir de ce cercle vicieux. Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir de la prière !

    Avec de l’aide et des efforts, tu peux sortir d’une profonde tristesse.

    Suggestion : Tu peux trouver des idées pour tes prières en Psaume 139:23, 24. Ouvre ton cœur à Jéhovah et demande-​lui de t’aider à savoir pourquoi tu es triste.

En plus de ces conseils, la Bible te sera très utile. Elle contient des récits où tu découvriras des idées encourageantes. Si tu en remplis ton esprit, ça peut avoir un effet positif sur tes sentiments (Psaume 1:1-3).

Quand la tristesse ne te lâche pas

« Il y a des matins, soupire Ryan, où je me dis que ce serait plus facile de rester couché que d’affronter une nouvelle journée minable. » Ryan est dépressif, et il n’est pas le seul. Des études révèlent que 1 jeune sur 4 souffre d’une forme de dépression avant d’atteindre l’âge adulte.

Comment savoir si tu es dépressif ? Voici quelques symptômes : un changement marqué d’humeur ou de comportement, un repli sur soi, une perte d’intérêt pour presque toute activité, un net changement dans les habitudes alimentaires et de sommeil, et un sentiment profond de nullité ou de culpabilité injustifiée.

Évidemment, presque tout le monde souffre d’au moins un de ces symptômes un jour ou l’autre. Mais si tu as ce genre de symptômes pendant plus de 15 jours, il serait bien que tu voies avec tes parents si tu as besoin de consulter un médecin. Il saura te dire si ta tristesse est liée à un problème de santé.

Si tu souffres de dépression, tu n’as pas à en avoir honte. Grâce à un traitement, beaucoup de dépressifs se sentent mieux, peut-être bien mieux qu’ils ne l’ont été depuis longtemps ! Cela dit, que ta tristesse soit due ou non à une dépression, retiens ces paroles réconfortantes de Psaume 34:18 : « Jéhovah est proche de ceux qui ont le cœur brisé ; il sauve ceux qui sont découragés. »