Aller au contenu

LES JEUNES S’INTERROGENT

Être vu sur les réseaux sociaux : est-​ce important ?

 Une adolescente appelée Elaine confie : « Quand je voyais des camarades qui avaient des centaines d’abonnés sur les réseaux sociaux, je me disais : “Ouah ! Qu’est-​ce qu’ils sont aimés !” Honnêtement, j’étais un peu jalouse. »

 As-​tu parfois ce sentiment ? Si oui, cet article peut t’aider à ne pas te laisser entraîner dans la course à la popularité sur les réseaux sociaux.

 Quels sont les dangers ?

 En Proverbes 22:1, la Bible dit qu’« une bonne réputation est préférable à une grande richesse ». Il n’y a donc rien de mal à vouloir avoir une bonne réputation, et même à vouloir être aimé.

 Mais parfois, le désir d’être accepté se transforme en soif de popularité. Cela peut-​il être dangereux ? C’est ce que pense Onya, une adolescente de 16 ans :

 « À l’école, j’ai vu des élèves faire des choses complètement folles, comme sauter du premier étage d’un bâtiment, juste pour faire parler d’eux. »

 Pour se faire remarquer des autres jeunes, certains réalisent des exploits stupides qu’ils filment pour les poster ensuite sur les réseaux sociaux. Par exemple, plusieurs adolescents ont téléchargé des vidéos d’eux-​mêmes en train de manger des capsules de lessive, donc des produits toxiques, ce qu’il ne faut surtout pas faire !

 La Bible dit : « Ne faites rien [...] par désir inutile de briller » (Philippiens 2:3, La Bible en français courant).

 Réfléchis à ceci :

  •   Quelle importance attaches-​tu au nombre d’abonnés que tu as sur les réseaux sociaux ?

  •   Risquerais-​tu ta santé, ou même ta vie, pour attirer l’attention des autres ou pour leur plaire ?

 « L’illusion qu’ils sont connus »

 Dans leur course à la popularité, tous ne font pas des choses dangereuses. Voici ce que dit Erica, 22 ans, sur une autre stratégie employée par certains :

 « Il y en a qui postent sans arrêt des photos sur ce qu’ils font. Du coup, on dirait qu’ils ont une liste interminable d’amis avec qui ils passent tout leur temps. Ça donne l’illusion qu’ils sont connus. »

 Cara, 15 ans, dit que pour créer cette illusion, certains publient des informations trompeuses :

 « J’en ai vu faire des montages photos qui donnent l’impression qu’ils étaient à une fête, alors qu’en réalité ils étaient chez eux. »

 Matthew, 22 ans, avoue être tombé dans ce piège :

 « J’ai publié une photo et j’y ai ajouté une géolocalisation faisant croire que je l’avais prise au mont Everest, alors que je ne suis jamais allé en Asie ! »

 La Bible dit : « Nous voulons bien nous conduire en toutes choses » (Hébreux 13:18).

 Réfléchis à ceci :

  •   Si tu es sur un réseau social, est-​ce que, pour être connu, tu vas jusqu’à publier des informations fausses ?

  •    Les photos et les commentaires que tu publies sont-​ils vraiment le reflet de ce que tu es et des valeurs que tu défends ?

 Est-​il important d’avoir beaucoup d’abonnés et de mentions « J’aime » ?

 Beaucoup s’imaginent que, pour être connu sur les réseaux sociaux, il faut avoir un nombre extraordinaire d’abonnés et de mentions « J’aime » (également appelées likes). C’est ce que croyait Matthew, déjà cité. Il reconnaît :

 « J’avais l’habitude de demander aux autres combien d’abonnés ils avaient ou le nombre record de likes qu’ils avaient obtenus. Pour augmenter le nombre de mes abonnés, je m’abonnais moi-​même à des gens, au hasard, en espérant qu’en retour, ils s’abonnent eux aussi à mon compte. J’avais une envie maladive d’être connu, et les réseaux sociaux ont attisé cette envie. »

Avoir beaucoup d’abonnés sur les réseaux sociaux, c’est comme se gaver de sucreries : c’est agréable sur le moment, mais ça n’apporte aucune satisfaction durable.

 Maria, 25 ans, fait remarquer que l’estime que certains ont d’eux-​mêmes ne repose que sur le nombre d’abonnés et de likes qu’ils obtiennent :

 « Si un selfie qu’elle poste ne reçoit pas assez de likes, une fille en conclut qu’elle est moche. Bien sûr, cette déduction est fausse, mais dans ce genre de situation, beaucoup auraient la même réaction. En fait, c’est une sorte de cyberharcèlement qu’on se fait subir à soi-​même. »

 La Bible dit : « Ne cherchons pas à nous mettre en avant, nous provoquant les uns les autres, nous enviant les uns les autres » (Galates 5:26).

 Réfléchis à ceci :

  •   Si tu es sur des réseaux sociaux, as-​tu l’impression que ça t’incite à te comparer à d’autres ?

  •    Trouves-​tu plus important d’augmenter le nombre de tes abonnés que de cultiver des amitiés authentiques avec des personnes qui t’apprécient ?