Réponse de la Bible

Le pardon, c’est l’action de pardonner à un offenseur. Dans la Bible, le mot grec traduit par « pardonner » a littéralement le sens de « laisser aller », comme quand une personne n’exige pas le remboursement d’une dette. Jésus a utilisé cette comparaison quand il a enseigné à ses disciples à prier : « Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes aussi nous pardonnons à tous ceux qui nous doivent » (Luc 11:4). De la même façon, Jésus a assimilé le pardon à l’annulation d’une dette dans sa parabole sur l’esclave impitoyable (Matthieu 18:23-35).

Nous pardonnons aux autres quand nous ne gardons pas de ressentiment et quand nous renonçons à tout dédommagement pour la peine éprouvée ou la perte subie. La Bible explique que l’amour désintéressé est le fondement du vrai pardon, puisque l’amour « ne tient pas compte du mal subi » (1 Corinthiens 13:4, 5).

Ce que le pardon n’est pas

  • Fermer les yeux sur l’offense. En réalité, la Bible condamne ceux qui prétendent que les mauvaises actions sont inoffensives ou acceptables (Isaïe 5:20).

  • Faire comme si rien ne s’était passé. Dieu a pardonné les péchés graves du roi David, mais il ne lui a pas épargné les conséquences de ses actes. Dieu a même fait consigner les péchés de David dans la Bible pour qu’on s’en souvienne aujourd’hui (2 Samuel 12:9-13).

  • Se laisser traiter injustement. Imaginez, par exemple, que vous prêtiez de l’argent à quelqu’un. Mais il le gaspille, et ensuite il ne peut pas vous rembourser comme il l’avait promis. Il est vraiment désolé et vous présente ses excuses. Vous pourriez choisir de lui pardonner en ne nourrissant pas de ressentiment, en ne lui parlant pas sans cesse du problème, et même en décidant d’annuler la dette. Cependant, vous pourriez aussi choisir de ne plus lui prêter d’argent (Psaume 37:21 ; Proverbes 14:15 ; 22:3 ; Galates 6:7).

  • Pardonner sans raison valable. Dieu ne pardonne pas aux personnes qui pèchent volontairement, par méchanceté, et qui refusent de reconnaître leurs erreurs, de changer et de s’excuser auprès de ceux qu’ils ont blessés (Proverbes 28:13 ; Actes 26:20 ; Hébreux 10:26). Ces personnes qui ne se repentent pas deviennent les ennemis de Dieu, et il ne nous demande pas de pardonner à ceux à qui il n’a pas pardonné (Psaume 139:21, 22).

    Que faire si vous êtes victime de traitements cruels par une personne qui refuse de s’excuser ou d’admettre ce qu’elle a fait ? La Bible donne ce conseil : « Laisse la colère et abandonne la fureur » (Psaume 37:8). Sans pour autant excuser la faute, vous pouvez refuser d’être rongé par la colère. Ayez confiance que Jéhovah jugera la personne pour ses actes (Hébreux 10:30, 31). Vous pouvez aussi être réconforté de savoir qu’un jour, grâce à Dieu, nous ne ressentirons plus la peine immense qui nous pèse actuellement (Isaïe 65:17 ; Révélation 21:4).

  • « Pardonner » toutes les attitudes qui nous semblent offensantes. Parfois, plutôt que de pardonner à un prétendu offenseur, nous devrions admettre que nous n’avons pas de raison valable d’être offensé. La Bible dit : « Ne te mets pas en colère trop vite, seuls les sots se mettent en colère facilement » (Ecclésiaste 7:9, Parole de Vie).

Comment pardonner à quelqu’un

  1. Se souvenir de ce que pardonner implique. Ce n’est pas fermer les yeux sur la faute, ni faire comme si de rien n’était. Non, c’est simplement ne plus tenir compte de ce qui s’est passé.

  2. Réfléchir aux bienfaits du pardon. Laisser de côté la colère et le ressentiment vous permettra de rester calme, d’avoir une meilleure santé et d’être plus heureux (Proverbes 14:30 ; Matthieu 5:9). Plus important encore, pardonner aux autres est indispensable pour que Dieu pardonne vos propres péchés (Matthieu 6:14, 15).

  3. Être compréhensif. Nous sommes tous imparfaits (Jacques 3:2). Tout comme nous aimons être pardonnés, nous devons aussi pardonner aux autres (Matthieu 7:12).

  4. Être raisonnable. Quand notre sujet de plainte est mineur, nous pouvons appliquer ce conseil biblique : « Continuez à vous supporter les uns les autres » (Colossiens 3:13).

  5. Agir rapidement. Faites tout pour pardonner dès que possible au lieu de nourrir de la colère (Éphésiens 4:26, 27).