Aller au contenu

LES JEUNES S’INTERROGENT

Comment parler à mes parents des règles qu’ils me fixent ?

« Je comprenais parfaitement que mes parents me fixent des règles quand j’avais 15 ans, mais maintenant que j’en ai 19, je trouve que je devrais avoir plus de liberté » (Sylvia).

Ressens-​tu la même chose que Sylvia ? Si oui, cet article t’aidera à aborder la question avec tes parents.

 Ce qu’il faut savoir

Avant de parler à tes parents des règles qu’ils te fixent, réfléchis à ceci :

  • Sans règle, la vie serait un chaos. Imagine une route très passante sans panneaux, sans feux de circulation et sans limitations de vitesse. Que se passerait-​il ? Tout comme les règles de circulation, les règles familiales permettent de maintenir l’ordre.

  • Les règles que tes parents te fixent prouvent qu’ils t’aiment. S’ils ne t’imposaient aucune règle, cela voudrait peut-être dire qu’ils ne se soucient pas de ce qui peut t’arriver. Est-​ce que ce serait de bons parents ?

LE SAIS-​TU ? Les parents aussi doivent se soumettre à des règles ! Si tu en doutes, lis Genèse 2:24 ; Deutéronome 6:6, 7 ; Éphésiens 6:4 ; et 1 Timothée 5:8.

Que faire si, malgré tout, les règles fixées par tes parents te semblent injustes ?

 Ce que tu peux faire

Prends le temps de réfléchir. As-​tu fais tes preuves pour ce qui est d’obéir à tes parents ? Si la réponse est non, alors ce n’est sans doute pas le moment de leur demander plus de liberté. Lis plutôt l’article « Comment gagner la confiance de mes parents ».

Si par contre tu as l’habitude d’obéir à tes parents, prépare ce que tu aimerais leur dire. Le fait d’y réfléchir à l’avance, peut-être en le mettant par écrit, t’aidera à déterminer ce que tu peux raisonnablement leur demander. Ensuite, demande à tes parents de choisir un moment et un endroit où vous pourrez tous être détendus. Quand le moment de la discussion sera venu, rappelle-​toi ce qui suit :

Sois respectueux. La Bible dit : « Une parole dure provoque la colère » (Proverbes 15:1). N’oublie pas : Si tu te disputes avec tes parents ou que tu les accuses d’être injustes, la conversation va vite dégénérer.

« Plus je montre du respect à mes parents, plus ils m’en montrent. On arrive bien plus facilement à se mettre d’accord quand il y a un respect mutuel » (Bianca, 19 ans).

Écoute. La Bible encourage chacun à être « toujours prêt à écouter, lent à parler » (Jacques 1:19). Rappelle-​toi que tu es là pour discuter avec tes parents, pas pour leur faire un discours.

« En grandissant, on a peut-être l’impression qu’on en sait plus que nos parents, mais c’est loin d’être le cas. On a tout intérêt à écouter leurs conseils » (Devan, 20 ans).

Mets-​toi à la place de tes parents. Essaie de comprendre leur point de vue. Suis ce conseil biblique : « Ne recherchez pas seulement vos propres intérêts, mais aussi les intérêts des autres », dans le cas présent, ceux de tes parents (Philippiens 2:4).

D’après toi, laquelle de ces méthodes a plus de chances de réussir ?

« Avant, je considérais mes parents comme des adversaires plutôt que comme des coéquipiers. Mais maintenant, je me rends compte qu’ils apprenaient simplement à être de bons parents, tout comme j’apprenais à devenir un adulte responsable. Tout ce qu’ils faisaient, c’était par amour » (Joshua, 21 ans).

Propose des solutions. Supposons, par exemple, que tu souhaites te rendre à une fête qui aura lieu à une heure de route, mais que tes parents refusent de t’y laisser aller. Essaie de savoir ce qui les inquiète réellement : la distance ou la fête en elle-​même ?

  • Si c’est la distance, accepteraient-​ils de revenir sur leur décision si tu te faisais accompagner d’un ami qui est un bon conducteur ?

  • Si c’est la fête en elle-​même, se sentiraient-​ils rassurés de savoir qui y assistera et qui la supervisera ?

Efforce-​toi de parler avec respect et d’écouter patiemment ce que tes parents ont à dire. Montre que tu ‘honores ton père et ta mère’ aussi bien par tes paroles que par ton attitude (Éphésiens 6:2, 3). Reviendront-​ils sur leur décision ? Peut-être. Peut-être pas. Quoi qu’il en soit...

Accepte de bon cœur la décision de tes parents. Beaucoup ne s’en rendent pas compte, mais c’est une étape indispensable pour obtenir plus de liberté dans l’avenir. Si tu te mets à te disputer avec tes parents parce que tu n’as pas obtenu ce que tu voulais, les choses seront encore plus difficiles pour toi la prochaine fois que vous aurez une discussion. À l’inverse, si tu obéis de bon cœur, ils auront plus facilement tendance à t’accorder davantage de liberté.