L’idée de partir de chez tes parents peut te faire envie et peur à la fois. Comment savoir si tu es prêt à vivre seul ?

 Analyse tes motivations

Les raisons qui pourraient te décider à quitter la maison ne manquent pas, mais certaines ne sont pas très sages. Par exemple, un jeune homme nommé Mario reconnaît : « Je voulais partir pour échapper aux responsabilités que j’avais à la maison. »

En réalité, tu auras probablement moins de liberté si tu pars. « Si tu quittes la maison, dit Onya, 18 ans, tu devras entretenir ton logement, t’occuper toi-​même de tes repas, payer tes factures, et tes parents ne seront pas sur place pour t’aider ! »

Conclusion : Pour savoir si tu es prêt, tu dois déterminer pourquoi tu veux quitter la maison.

 Calcule la dépense

Jésus a dit : « Lequel d’entre vous qui veut bâtir une tour ne s’assoit d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer ? » (Luc 14:28). Comment peux-​tu « calculer » ce qu’implique ton départ ? Analyse-​toi dans les domaines suivants :

GÈRES-​TU L’ARGENT DE FAÇON RESPONSABLE ?

La Bible dit : « L’argent procure une protection » (Ecclésiaste 7:12).

  • As-​tu du mal à faire des économies ?

  • Es-​tu dépensier ?

  • Empruntes-​tu souvent de l’argent aux autres ?

Si tu as répondu oui à l’une de ces questions, ton rêve de vivre seul pourrait bien tourner au cauchemar !

« Mon frère a quitté la maison à 19 ans. En l’espace d’un an, il avait dépensé toutes ses économies, sa voiture avait été saisie, il n’était plus solvable et il nous suppliait de rentrer à la maison » (Danielle).

Ce que tu peux faire dès maintenant : Demande à tes parents quels genres de dépenses ils doivent payer chaque mois. Quelles factures reçoivent-​ils, et comment établissent-​ils leur budget ? Comment arrivent-​ils à mettre de l’argent de côté ?

Conclusion : Si tu apprends à gérer ton argent alors que tu vis encore chez tes parents, tu seras mieux préparé pour affronter les dures réalités financières que tu rencontreras quand tu vivras seul.

FAIS-​TU PREUVE D’AUTODISCIPLINE ?

La Bible dit : « Chacun portera sa propre charge » (Galates 6:5).

  • As-​tu tendance à remettre à plus tard ce que tu dois faire ?

  • Tes parents doivent-​ils te rappeler d’accomplir tes tâches ménagères ?

  • Est-​ce que tu rentres souvent plus tard que l’heure fixée par tes parents ?

Si tu as répondu oui à l’une de ces questions, tu trouveras certainement encore plus difficile d’agir de façon responsable quand tu vivras seul.

« Quand tu vis seul, il y a des choses que tu n’apprécies pas particulièrement, mais auxquelles tu es obligé de consacrer du temps. Personne ne va te dire de les faire ; tu dois donc faire preuve de volonté et être capable de respecter ton programme » (Jessica).

Ce que tu peux faire dès maintenant : Pendant un mois, essaie de te charger du plus grand nombre de tâches possibles dans la maison. Par exemple, fais le ménage, lave tes vêtements, fais les courses, prépare le repas tous les soirs, puis fais la vaisselle. Ça te donnera une idée de ce que tu auras à faire quand tu vivras seul.

Conclusion : Si tu veux prendre ton indépendance, tu dois faire preuve d’autodiscipline.

Quitter la maison sans y être préparé, c’est comme sauter d’un avion sans d’abord avoir appris à se servir d’un parachute.

SAIS-​TU MAÎTRISER TES ÉMOTIONS ?

La Bible dit : « Rejetez-​les vraiment toutes loin de vous : colère, fureur, méchanceté, injure » (Colossiens 3:8).

  • As-​tu du mal à t’entendre avec les autres ?

  • As-​tu du mal à maîtriser ton humeur ?

  • Est-​ce que tu veux toujours que les choses soient faites à ta façon ?

Si tu as répondu oui à l’une de ces questions, tu trouveras certainement difficile de vivre avec un colocataire ou, plus tard, avec un conjoint.

« La colocation a révélé mes faiblesses. J’ai appris que je ne pouvais pas m’attendre à ce que les autres supportent ma mauvaise humeur causée par le stress. J’ai dû apprendre à mieux le gérer » (Helena).

Ce que tu peux faire dès maintenant : Apprends à t’entendre avec tes parents et tes frères et sœurs. Après tout, la façon dont tu gères les imperfections de ceux avec qui tu vis maintenant révèle comment tu géreras les imperfections de ceux avec qui tu vivras plus tard.

Conclusion : Vivre seul n’est pas un moyen d’échapper à ses responsabilités ; c’est une aptitude qui demande de la préparation. Pourquoi ne pas en parler avec ceux qui y arrivent ? Demande-​leur ce qu’ils auraient fait différemment ou ce qu’ils auraient aimé savoir avant de se lancer. C’est une bonne chose à faire à chaque fois que tu as une décision importante à prendre !