Aller au contenu

LES JEUNES S’INTERROGENT

Est-ce qu’on devrait rompre ? (2partie)

Comment t’y prendre pour rompre ? Tout d’abord, choisis un endroit approprié à la discussion que vous allez avoir.

Pour cela, réfléchis à la manière dont tu apprécierais qu’on se comporte avec toi (Matthieu 7:12). Tu ne voudrais sûrement pas apprendre la nouvelle devant d’autres personnes.

Sauf si les circonstances t’y obligent, ne romps pas par texto, par e-mail, ou en laissant un message sur un répondeur. Choisis plutôt une heure et un lieu qui vous permettront de discuter.

Mais que dire ? L’apôtre Paul a encouragé les chrétiens à se « di[re] la vérité » les uns aux autres (Éphésiens 4:25).

Alors parle avec tact et fermeté. Explique clairement pourquoi tu penses que ça ne marchera pas pour toi.

Inutile de citer une longue liste de défauts ou de reproches. Ne dis pas : « Tu ne fais pas ci » ou « Tu ne fais jamais ça ». Exprime ce que toi, tu ressens : « J’ai besoin de quelqu’un qui... » ou « Je pense qu’on devrait en rester là parce que... »

Ce n’est pas le moment d’hésiter ou de te laisser attendrir. N’oublie pas que tu as décidé de rompre pour une raison sérieuse. Sois donc prudent si ton ami(e) veut te faire changer d’avis en essayant habilement de te manipuler. « Quand j’ai rompu, raconte une jeune femme nommée Lori, mon ex-petit ami s’est mis à jouer le dépressif. Il voulait sans doute que j’aie pitié de lui. Et c’est sûr que je me sentais coupable. Mais je n’ai pas laissé sa réaction me faire revenir en arrière. » Comme Lori, il faut savoir ce que tu veux. Tiens-toi à ce que tu as décidé. Que ton non signifie non (Jacques 5:12).