Ce que tu peux faire

Avant tout, sache que, quoi que fassent tes amis, tu es responsable de tes actes.

Ensuite, détermine quelle est la tentation à laquelle tu es le plus susceptible de céder.

Enfin, demande-toi : « Quand est-ce que je risque le plus de rencontrer cette tentation ? Quand je suis à l’école ? au travail ? À un autre moment ? » La réponse à cette question t’aidera peut-être à éviter totalement la tentation.

Maintenant, tu es prêt à passer à l’action. Ta priorité est de trouver comment limiter ou éliminer tout ce qui t’expose à la tentation. (Exemple : Si, après l’école, tu croises souvent des copains qui te proposent de fumer, tu pourrais prendre un autre chemin pour ne pas tomber sur eux). Franchement, si tes « amis » te poussent à mal agir, c’est qu’ils ne sont pas de vrais amis.

Quand tu cèdes à la tentation, tu deviens l’esclave de tes désirs.

Évidemment, il n’est pas possible d’éviter toutes les tentations. Tôt ou tard, tu devras en affronter, peut-être même une particulièrement forte au moment où tu t’y attendras le moins. Que faire alors ?

La solution : se préparer !

Le sais-tu ? Jésus s’était fixé d’avance une ligne de conduite : obéir à son Père en toute circonstance (Jean 8:28, 29). Toi aussi, il faut que tu décides à l’avance quelle sera ta ligne de conduite.

Exercice. Réfléchis à deux raisons de résister à la tentation que tu rencontres le plus souvent, puis à deux moyens d’y résister.

Ne laisse pas les autres décider pour toi ! Aie la maturité de faire ce que tu sais être bien (Colossiens 3:5). Et prie pour tenir le coup (Matthieu 6:13).