Aller au contenu

LES JEUNES S’INTERROGENT

Les relations buccogénitales sont-​elles vraiment des relations sexuelles ?

Selon l’agence fédérale américaine de contrôle et de prévention des maladies, plus de la moitié des personnes interrogées de 15 à 19 ans déclarent avoir eu des relations buccogénitales (fellation et cunnilingus). Sharlene Azam, auteure du livre Les relations buccogénitales : la nouvelle façon de se dire bonne nuit (angl.), explique : « Si vous parlez de relations buccogénitales aux adolescents, ils vous diront que ce n’est pas si grave. En fait, pour eux, ce ne sont pas vraiment des relations sexuelles. »

 Qu’en penses-​tu ?

Réponds par oui ou par non aux questions suivantes :

  1. Une fille peut-​elle tomber enceinte après une fellation ?

    1. Oui

    2. Non

  2. Les relations buccogénitales comportent-​elles des risques pour la santé ?

    1. Oui

    2. Non

  3. Les relations buccogénitales sont-​elles vraiment des relations sexuelles ?

    1. Oui

    2. Non

 Quels sont les faits ?

Compare tes réponses avec celles qui suivent :

  1. Une fille peut-​elle tomber enceinte après une fellation ?

    Réponse : Non. C’est une des raisons pour lesquelles beaucoup concluent, à tort, que les relations buccogénitales sont sans danger.

  2. Les relations buccogénitales comportent-​elles des risques pour la santé ?

    Réponse : Oui. Une personne qui a des relations buccogénitales peut contracter des verrues génitales, une hépatite (A ou B), une blennorragie, un herpès, une syphilis ou le virus responsable du sida (VIH).

  3. Les relations buccogénitales sont-​elles vraiment des relations sexuelles ?

    Réponse : Oui. Tout acte impliquant les organes génitaux d’une autre personne — comme le coït, les relations buccogénitales, la sodomie et la masturbation d’un partenaire — constitue une relation sexuelle.

 Pourquoi c’est important

Voici plusieurs versets de la Bible qui s’appliquent aux relations buccogénitales :

Ce que dit la Bible : « Voici ce que Dieu veut : [...] que vous vous absteniez de tout acte sexuel immoral » (1 Thessaloniciens 4:3).

Le terme original rendu par « acte sexuel immoral » désigne toute forme de relations intimes hors mariage. Il englobe le coït, les relations buccogénitales, la sodomie et la masturbation d’un partenaire. Une personne qui a une conduite sexuelle immorale s’expose à de graves conséquences ; la pire étant d’endommager son amitié avec Dieu (1 Pierre 3:12).

Ce que dit la Bible : « Celui qui commet des actes sexuels immoraux pèche contre son propre corps » (1 Corinthiens 6:18).

Les relations buccogénitales peuvent avoir des conséquences physiques, spirituelles et même psychologiques. Le livre Comment parler de sexualité avec vos enfants (angl.) déclare : « Les sentiments de regret, de vulnérabilité ou d’avoir été utilisé ne sont pas des sentiments que l’on éprouve uniquement après un coït. Toutes les émotions douloureuses qu’on peut ressentir après un coït mal vécu peuvent aussi être ressenties après n’importe quel type de rapport sexuel mal vécu. Un rapport sexuel est un rapport sexuel. »

Ce que dit la Bible : « Moi, Jéhovah, je suis ton Dieu, celui qui t’enseigne pour ton bien » (Isaïe 48:17).

Crois-​tu que les lois de Dieu à propos des relations sexuelles sont vraiment pour ton bien ? Ou crois-​tu qu’elles sont restrictives ? Pour t’aider à répondre à ces questions, pense à une route très fréquentée qui est jalonnée de panneaux : limitations de vitesse, stops et autres signalisations. Penses-​tu que ces panneaux restreignent ta liberté ou qu’ils te protègent ? Que se passerait-​il si tu n’en tenais pas compte, toi ou d’autres conducteurs ?

Le code de la route limite ta liberté, mais il te protège. C’est la même chose pour les lois de Dieu : elles limitent ta liberté, mais elles te protègent.

On peut avoir le même raisonnement avec les normes de Dieu. Si tu n’en tiens pas compte, tu récolteras ce que tu sèmes (Galates 6:7). Le livre La sexualité intelligente (angl.) déclare : « Plus tu laisses de côté tes croyances et tes valeurs pour faire des choses qui te mettent mal à l’aise, moins tu te respecteras. » Par contre, si tu respectes les normes de Dieu, tu montreras que tu as vraiment de la force de caractère. Plus important encore, tu garderas une conscience pure (1 Pierre 3:16).