Aller au contenu

LES JEUNES S’INTERROGENT

Que faire si je suis harcelé ?

Le harcèlement n’est pas à prendre à la légère. Une étude menée au Royaume-Uni a révélé que, chez les jeunes, plus de 40 % des cas de suicide rapportés dans les médias nationaux étaient liés au harcèlement.

 Qu’est-​ce que le harcèlement ?

Le harcèlement ne se limite pas à la violence physique. Il prend également les formes suivantes :

  • Agressions verbales. « Les filles peuvent avoir des paroles très méchantes, témoigne Céline, 20 ans. Je n’oublierai jamais leurs insultes et tous les trucs qu’elles me disaient. Du coup, j’avais l’impression d’être nulle, bonne à rien, et que personne ne m’aimait. J’aurais préféré qu’elles me mettent un œil au beurre noir. »

  • Exclusion. « Les gars et les filles de ma classe se sont mis à m’éviter, raconte Haley, 18 ans. Le midi, ils faisaient comme s’il n’y avait plus de place à leur table pour que je ne m’assoie pas avec eux. Je pleurais et je mangeais toute seule. Ça a duré toute l’année. »

  • Cyberharcèlement. « Il suffit de taper quelques mots sur un clavier d’ordinateur, dit Daniel, 14 ans, pour détruire la réputation de quelqu’un, et même sa vie. Ça peut paraître gros, mais ça arrive ! » Le cyberharcèlement désigne aussi l’envoi par téléphone portable de photos ou de SMS embarrassants.

 Pourquoi certains jeunes harcèlent-​ils les autres ?

Quelques raisons courantes :

  • Ils ont eux-​mêmes été victimes de harcèlement. « J’en avais tellement marre qu’on s’en prenne à moi que j’ai commencé à harceler certains jeunes juste pour être accepté, reconnaît Antonio. Mais après, je me suis rendu compte que j’ai vraiment eu tort de faire ça ! »

  • Ils ont de mauvais modèles. « Souvent, les jeunes harceleurs imitent la façon dont leurs parents, leurs grands frères et sœurs, ou différents membres de leur famille se comportent avec les autres », écrit Jay McGraw dans son livre Faire face aux harceleurs. Stratégies de survie (angl.).

  • Ils se comportent comme s’ils étaient supérieurs, alors qu’en réalité ils sont mal dans leur peau. « L’air de supériorité qu’affichent les enfants harceleurs masque souvent une souffrance intérieure et un sentiment d’infériorité », explique Barbara Coloroso dans Le harceleur, le harcelé et le spectateur (angl.).

 Qui sont le plus souvent victimes du harcèlement ?

  • Les jeunes isolés. Certains, qui ont du mal à se faire des amis, s’isolent et deviennent des victimes toutes trouvées pour les harceleurs.

  • Les jeunes perçus comme différents. Certains sont harcelés en raison de leur look, de leur race, de leur religion, ou même d’un handicap. Un harceleur peut exploiter n’importe quelle raison.

  • Les jeunes qui n’ont pas confiance en eux. Les harceleurs sont capables de repérer ceux qui se dévalorisent. Ces derniers sont souvent les cibles les plus faciles, car il y a peu de chances qu’ils essaient de se défendre.

 Que faire si tu es harcelé ?

  • Ne montre pas tes sentiments. « Les harceleurs veulent voir qu’ils ont réussi à te faire souffrir intérieurement, signale Kylie. Si tu ne montres rien, ils finiront par te laisser tranquille. » Comme le dit la Bible, celui qui est intelligent « reste calme et [...] maîtrise [ses émotions] » (Proverbes 29:11).

  • Ne te venge pas. La vengeance n’arrange rien. Elle ne fait qu’aggraver les choses. La Bible conseille : « Ne rendez à personne le mal pour le mal » (Romains 12:17 ; Proverbes 24:19).

  • Évite les ennuis. Dans la mesure du possible, évite les personnes susceptibles de te harceler et les situations à risque (Proverbes 22:3).

  • Surprends par ta réponse. « Une réponse douce fait retomber la fureur », déclare la Bible (Proverbes 15:1).

  • Fais preuve d’humour. Par exemple, si un harceleur affirme que tu es gros, tu peux simplement hausser les épaules et dire : « C’est pas faux. D’ailleurs, si ça t’intéresse, j’ai quelques kilos à vendre... »

  • Va-​t’en. « En ne répondant pas, tu montres que tu as de la maturité et que tu es plus fort que celui qui te harcèle, explique Nora, 19 ans. Ça prouve que tu as de la maîtrise, ce que le harceleur n’a pas. »

  • Aie davantage confiance en toi. « Les harceleurs remarquent quand tu es nerveux, indique Rita, et ils peuvent en profiter pour détruire ta confiance en toi. »

  • Confie-​toi à quelqu’un. Selon une enquête, plus de la moitié des personnes harcelées sur le Net n’en parlent pas, peut-être parce qu’ils ont honte (en particulier pour les garçons) ou peur des représailles. Mais sache que le harceleur compte sur ton silence pour continuer. Te confier à quelqu’un est souvent le premier pas pour mettre fin au cauchemar.