Isaïe 21​:​1-17

21  La déclaration contre le désert de la mer+ : Comme des ouragans+ dans le sud* quand ils passent, cela vient du désert, d’un pays redoutable+.  Une vision sévère+ m’a été révélée : Le traître trahit, le pillard pille+. Monte, ô Élam ! Assiège, ô Médie+ ! J’ai fait cesser tous les soupirs causés par elle+.  C’est pourquoi mes hanches sont devenues pleines de douleurs violentes+. Des convulsions m’ont saisi, comme les convulsions d’une femme qui accouche+. J’ai perdu contenance, si bien que je n’entends pas ; je me suis troublé, si bien que je ne vois pas.  Mon cœur a erré ; un frisson m’a épouvanté. Le crépuscule — que j’aimais — s’est changé pour moi en tremblement+.  Qu’on dresse la table, qu’on fixe l’emplacement des sièges, qu’on mange, qu’on boive*+ ! Levez-​vous, princes+, oignez le bouclier+.  Car voici ce que m’a dit Jéhovah* : “ Va, poste un guetteur, pour qu’il annonce ce qu’il voit+. ”  Et il vit un char [avec] une paire de coursiers*, un char [avec] des ânes, un char [avec] des chameaux. Et il prêta bien attention*, avec grande attention.  Puis il cria, comme un lion*+ : “ Sur la tour de garde*, ô Jéhovah*, je me tiens constamment pendant le jour, et à mon poste de garde je suis posté toutes les nuits+.  Mais voici qu’arrive un char [avec] des hommes*, [avec] une paire de coursiers+ ! ” Alors il prit la parole et dit : “ Elle est tombée ! Babylone est tombée+, et toutes les images taillées de ses dieux*, il les a brisées à terre+ ! ” 10  Ô vous mes battus [que l’on bat comme le grain]* et le fils de mon aire de battage*+, ce que j’ai entendu de la part de Jéhovah des armées, le Dieu* d’Israël, je vous l’ai annoncé. 11  La déclaration contre Douma* : On me crie de Séïr+ : “ Garde, où en est la nuit ? Garde, où en est la nuit+ ? ” 12  Le garde a dit : “ Le matin doit venir, et la nuit aussi. Si vous voulez interroger, interrogez. Revenez ! ” 13  La déclaration contre la plaine désertique* : Dans la forêt, dans la plaine désertique, vous passerez la nuit, ô caravanes des hommes de Dedân+ ! 14  À la rencontre de l’assoiffé, apportez de l’eau. Ô habitants du pays de Téma+, abordez le fugitif avec du pain pour lui. 15  Car à cause des épées ils ont pris la fuite, à cause de l’épée dégainée, à cause de l’arc tendu et à cause du poids de la guerre. 16  Car voici ce que m’a dit Jéhovah* : “ Dans un délai d’une année encore — selon les années d’un salarié+ —, oui toute la gloire de Qédar+ prendra fin. 17  Et ceux qui resteront du nombre des archers, les hommes forts des fils de Qédar, deviendront peu nombreux+, car Jéhovah lui-​même, le Dieu d’Israël, [l’]a dit+. ”

Notes

Ou : “ Négueb ”.
En héb. les quatre vb. ici sont à l’inf. absolu, donc atemporels et impersonnels.
Un des 134 endroits où les scribes ont changé YHWH en ʼAdhonay. Voir App. 1B.
Ou : “ un couple de cavaliers ”.
Lit. : “ il prêta attention avec attention ”.
“ un lion ”, M ; 1QIs: “ un voyant ”.
Ou : “ le poste de guet ”. Héb. : mitspèh.
Voir v. 21:6, note.
“ hommes ”. Héb. : ʼish, sing., mais au sens collectif.
“ ses dieux ”. Héb. : ʼèlohèha.
Lit. : “ Ô ce qui est foulé aux pieds [lors du battage] et qui m’appartient ”.
Ou : “ et mon battu ”.
“ le Dieu de ”. Héb. : ʼÈlohé.
“ Douma ”, MTSyVg ; LXX : “ l’Idumée ”, c.-à-d. le pays des Édomites.
“ contre la plaine désertique ”. Héb. : baʽrav (selon KB, p. 733, ʽarav correspond à ʽaravah) ; SyVg : “ l’Arabie ”.
Voir v. 21:6, note.