Isaïe 32​:​1-20

32  Voyez ! Un roi+ régnera pour la justice+ ; et quant aux princes*+, ils gouverneront comme princes pour le droit.  Et chacun devra être comme une cachette contre le vent* et une retraite contre la tempête de pluie+, comme des ruisseaux d’eau dans une terre aride+, comme l’ombre d’un rocher massif dans une terre épuisée+.  Les yeux de ceux qui voient ne seront pas collés*, et les oreilles de ceux qui entendent seront attentives+.  Le cœur de ceux qui agissent avec précipitation tiendra compte de la connaissance+, et la langue des bègues sera prompte à dire des choses claires+.  L’insensé ne sera plus appelé généreux ; quant à l’homme sans principes, on ne dira pas de lui qu’il est noble+ ;  car l’insensé proférera la folie+, et son cœur travaillera à ce qui est malfaisant+, pour travailler à l’apostasie+ et pour proférer contre Jéhovah des propos aberrants, pour laisser vide l’âme de l’affamé+, et il laisse manquer de boisson celui qui a soif.  Quant à l’homme sans principes, ses instruments sont mauvais+ ; il a conseillé des actes de conduite déréglée+, pour démolir les affligés par des paroles mensongères+, même quand quelqu’un de pauvre dit ce qui est juste.  Quant à l’homme généreux, ce sont des choses généreuses qu’il a conseillées ; et lui, c’est en faveur de choses généreuses qu’il se lèvera+.  “ Femmes qui vivez tranquilles, levez-​vous, écoutez ma voix+ ! Filles insouciantes*, prêtez l’oreille à ma parole ! 10  Dans un an et quelques jours, vous vous agiterez+, femmes insouciantes, car la vendange sera achevée, [mais] la récolte [des fruits] ne viendra pas+. 11  Tremblez, femmes qui vivez tranquilles ! Agitez-​vous, femmes insouciantes ! Déshabillez-​vous et mettez-​vous nues ; ceignez [des toiles de sac] sur les reins+. 12  Frappez-​vous la poitrine en gémissant+ sur les champs désirables+, sur la vigne qui porte du fruit. 13  Sur le sol de mon peuple croissent des épines, des buissons hérissés de piquants+, car ils sont sur toutes les maisons d’allégresse, oui [sur] la ville en liesse+. 14  Car la tour d’habitation a été délaissée+, le tumulte de la ville a été abandonné ; l’Ophel+ et la tour de garde sont devenus des champs dénudés, pour des temps indéfinis l’allégresse des zèbres, la pâture des troupeaux ; 15  jusqu’à ce que l’esprit soit répandu d’en haut+ sur nous, et que le désert soit devenu un verger, et que le verger soit considéré comme une véritable forêt+. 16  “ Oui, dans le désert résidera le droit, et dans le verger habitera la justice+. 17  Oui, l’œuvre de la [vraie] justice deviendra la paix+, et le service de la [vraie] justice, le calme et la sécurité pour des temps indéfinis+. 18  Oui, mon peuple habitera dans une demeure de paix, dans des habitations tout à fait sûres et dans de tranquilles lieux de repos+. 19  À coup sûr, il grêlera quand la forêt croulera+ et que la ville sera abaissée dans un état d’abaissement+. 20  “ Heureux vous qui semez le long de toutes les eaux+, envoyant les pieds du taureau et de l’âne+. ”

Notes

“ et quant aux princes ”. Héb. : oulesarim.
“ vent ”. Héb. : rouaḥ ; lat. : vento.
“ ne seront pas collés ”, en corrigeant légèrement M d’après TSyVg ; M : “ ne regarderont pas ”.
Ou : “ confiantes, sans méfiance ”.