Isaïe 49​:​1-26

49  Ô vous, îles*, écoutez-​moi+, et soyez attentives, vous, communautés nationales [qui êtes] au loin+ ! Jéhovah lui-​même m’a appelé+ dès le ventre+. Dès le sein de ma mère il a fait mention de mon nom+.  Il a alors rendu ma bouche semblable à une épée tranchante+. À l’ombre+ de sa main il m’a caché+. Finalement il a fait de moi une flèche polie*. Il m’a dissimulé dans son carquois.  Puis il m’a dit : “ Tu es mon serviteur, ô Israël+, toi en qui je montrerai ma beauté+. ”  Mais quant à moi, j’ai dit : “ C’est pour rien que j’ai peiné+. Pour une chimère, pour de la vanité, j’ai consumé ma force+. Vraiment, mon jugement est auprès de Jéhovah+ et mon salaire auprès de mon Dieu*+. ”  Et maintenant Jéhovah, Celui qui m’a formé dès le ventre comme serviteur qui lui appartient+, a dit [que je] lui ramène Jacob+, afin qu’Israël soit réuni auprès de lui*+. Je serai glorifié aux yeux de Jéhovah, et mon Dieu sera devenu ma force.  Il a dit alors : “ Oui, cela est plus que chose de peu d’importance que tu deviennes mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les préservés d’Israël+ ; je t’ai aussi donné pour lumière des nations+, pour que mon salut paraisse* jusqu’à l’extrémité* de la terre+. ”  Voici ce qu’a dit Jéhovah, le Racheteur d’Israël+, son Saint, à celui qui est méprisé dans l’âme*+, à celui qui est détesté par la nation*+, au serviteur des chefs+ : “ Des rois eux-​mêmes verront et à coup sûr se lèveront+, [ainsi que] des princes, et ils se prosterneront, à cause de Jéhovah qui est fidèle+, du Saint d’Israël qui te choisit+. ”  Voici ce qu’a dit Jéhovah : “ En un temps de bienveillance* je t’ai répondu+, et en un jour de salut je t’ai secouru+ ; je te préservais pour te donner comme alliance pour le peuple*+, pour relever le pays+, pour faire qu’on reprenne possession des possessions héréditaires désolées+,  pour dire aux prisonniers*+ : ‘ Sortez+ ! ’ à ceux qui sont dans les ténèbres+ : ‘ Révélez-​vous+ ! ’ Le long des chemins ils pâtureront, et sur tous les sentiers battus* seront leurs pâturages+. 10  Ils ne souffriront pas de la faim+ et ils ne souffriront pas de la soif+ ; la chaleur torride et le soleil ne les frapperont pas+. Car Celui qui a pitié d’eux* les guidera+, et il les conduira près des sources d’eau+. 11  Oui, de toutes mes montagnes je ferai un chemin, et mes grandes routes seront sur une élévation+. 12  Voyez ! Ceux-ci viendront de loin+, et, voyez, ceux-ci du nord+ et de l’ouest*+, et ceux-là du pays de Sinim*. ” 13  Poussez un cri de joie, cieux+, et sois joyeuse, terre+ ! Que les montagnes s’égaient par des clameurs joyeuses+. Car Jéhovah a consolé son peuple+, et il témoigne de la pitié* à ses affligés+. 14  Mais Sion disait : “ Jéhovah m’a quittée+, Jéhovah* lui-​même m’a oubliée+. ” 15  Une femme peut-​elle oublier son nourrisson, afin de ne pas avoir pitié du fils de son ventre+ ? Ces femmes même peuvent oublier+, mais moi je ne t’*oublierai pas+. 16  Vois ! Je t’ai gravée sur [mes] paumes*+. Tes murailles sont devant moi constamment+. 17  Tes fils se sont hâtés. Ceux qui t’ont démolie et t’ont dévastée sortiront de chez toi. 18  Lève les yeux alentour et vois. Ils ont été rassemblés, eux tous+. Ils sont venus vers toi. “ Aussi vrai que je suis vivant ”, c’est là ce que déclare Jéhovah+, “ d’eux tous tu te revêtiras comme d’ornements, et tu les lieras sur toi comme [ferait] une épouse+. 19  Bien qu’il y ait tes lieux dévastés, tes lieux désolés et le pays de tes ruines+, bien que maintenant tu sois trop à l’étroit pour habiter, et que ceux qui t’engloutissaient soient partis au loin+, 20  ils diront cependant à tes oreilles, les fils de ton état de privation [d’enfants]+ : ‘ Le lieu est devenu trop étroit pour moi+. Fais-​moi place, pour que je puisse habiter+. ’ 21  Et à coup sûr tu diras dans ton cœur : ‘ Qui est devenu pour moi père de ceux-ci, puisque je suis une femme privée d’enfants et stérile, partie en exil et emmenée prisonnière*+ ? Quant à ceux-ci, qui [les] a élevés+ ? Voyez ! J’avais été laissée seule+. Ceux-ci — où étaient-​ils+ ? ’ ” 22  Voici ce qu’a dit le Souverain Seigneur Jéhovah : “ Voyez ! Je lèverai ma main vers les nations+, et vers les peuples j’élèverai mon signal*+. Ils apporteront tes fils dans le sein, et sur l’épaule ils porteront tes filles+. 23  Oui, des rois deviendront des tuteurs pour toi+, et leurs princesses* des nourrices pour toi. Face* contre terre ils se prosterneront devant toi+ et ils lécheront la poussière de tes pieds+ ; et à coup sûr tu sauras que je suis Jéhovah, dont n’auront pas honte ceux qui espèrent en moi+. ” 24  Ceux qui se trouvent déjà pris*, peut-​on les enlever à un homme fort+ ? Le groupe des captifs du tyran* peut-​il s’échapper+ ? 25  Mais voici ce qu’a dit Jéhovah : “ Oui, le groupe des captifs de l’homme fort [lui] sera enlevé+, et ceux qui se trouvent déjà pris par le tyran s’échapperont+. Moi-​même je combattrai contre quiconque combat contre toi+, moi-​même je sauverai+ tes fils. 26  Oui, à ceux qui te maltraitent je ferai manger leur propre chair ; et comme pour le vin doux ils s’enivreront de leur propre sang. Et à coup sûr toute chair saura que moi, Jéhovah+, je suis ton Sauveur+ et ton Racheteur+, le Puissant de Jacob+. ”

Notes

Ou : “ pays côtiers ”.
Ou : “ pointue ”.
“ mon Dieu ”. Héb. : ʼÈlohay, pl.
“ afin qu’Israël soit réuni auprès de lui ”, 1QIsaMmargeAq ; M : “ et Israël, qu’on ne réunissait pas ”.
Ou : “ pour que tu deviennes mon salut ”, d’après LXXVg.
Voir Jr 25:31, 33, notes.
Ou : “ de toute l’âme, tout à fait ”. Héb. : nèphèsh ; gr. : psukhên ; lat. : animam.
Ou : “ pour que l’âme méprise, pour que la nation déteste ”, c.-à-d. à celui que l’âme méprise, à celui que la nation déteste.
Ou : “ En un temps agréé ”.
Sy ajoute : “ et comme lumière pour les peuples ”.
Ou : “ à ceux qui sont liés ”.
Ou : “ toutes les collines dénudées ”.
Ou : “ Celui qui leur fait miséricorde ”.
Lit. : “ la mer ”, c.-à-d. la Méditerranée, située à l’ouest de Juda.
“ Sinim ”, M ; syr. : Sènyam ; TVg : “ du sud ” ; LXX : “ des Perses ”.
Ou : “ miséricorde ”.
Un des 134 endroits où les scribes ont changé YHWH en ʼAdhonay. Voir App. 1B.
Fém. en héb., se rapporte à “ Sion ”.
“ les paumes ”, M ; Sy : “ les paumes de mes mains ” ; LXXVg : “ mes mains ”.
“ emmenée prisonnière ”, en corrigeant légèrement le texte ; M : “ mise à l’écart ”.
“ mon signal ”. Héb. : nissi (de nés).
Ou : “ dames nobles ”.
Lit. : “ Nez ”.
Ou : “ Les choses prises [les individus pris] ”.
“ groupe des captifs du tyran ”, en corrigeant le texte ; M : “ groupe juste des captifs ”.