Isaïe 15​:​1-9

15  La déclaration contre Moab+ : Parce que, dans la nuit, elle a été pillée, Ar+ de Moab a été réduite au silence. Parce que, dans la nuit, elle a été pillée, Qir+ de Moab a été réduite au silence.  Il est monté à La Maison et à Dibôn*+, aux hauts lieux, pour pleurer. Sur Nebo+ et sur Médeba+, Moab pousse des hurlements. Sur toutes les têtes qui s’y trouvent il y a la calvitie+ ; toute barbe est coupée.  Dans ses rues on s’est ceint d’une toile de sac+. Sur ses toits*+ et sur ses places publiques tous hurlent, s’affaissant en pleurs+.  Heshbôn et Éléalé+ poussent des cris. Jusqu’à Yahats+ leur voix s’est fait entendre. C’est pourquoi les hommes armés de Moab continuent à crier. Son âme a frémi en lui.  Mon cœur pousse des cris au sujet de Moab+. Ses fuyards [arrivent] jusqu’à Tsoar+ [et] à Églath-Shelishiya+. Car la montée de Louhith+ — c’est avec des pleurs que [chacun] la monte ; car sur le chemin de Horonaïm+ ils réveillent la clameur au sujet de la catastrophe.  Car les eaux de Nimrim+ deviennent des désolations. Car l’herbe verte s’est desséchée, l’herbe a disparu ; rien n’est devenu vert+.  C’est pourquoi les restes et leurs réserves qu’ils ont constituées, ils continuent à les transporter au-delà du ouadi des peupliers.  Car la clameur a fait le tour du territoire de Moab+. Ses hurlements vont jusqu’à Églaïm ; ses hurlements vont jusqu’à Béer-Élim,  car les eaux de Dimôn sont devenues pleines de sang. Car j’imposerai d’autres choses à Dimôn, telles qu’un lion pour les rescapés de Moab qui s’échapperont et pour ceux qui resteront du sol+.

Notes

Selon 1QIsaM ; T : “ aux maisons de Dibôn ” ; Sy : “ à la maison de Ribôn ” ; Vg : “ La Maison et Dibôn ”.
Lit. : “ les toits d’elle ”.