Isaïe 57​:​1-21

57  Le juste a péri+, mais il n’y a personne qui prenne [la chose] à cœur+. Et les hommes de bonté de cœur* sont réunis [aux morts]+, tandis que personne ne discerne que c’est à cause du malheur que le juste a été emporté+.  Il entre dans la paix+ ; ils se reposent+ sur leurs lits+, [tous] ceux qui marchent avec droiture+.  “ Quant à vous, approchez ici+, vous, fils de devineresse+, semence d’adultère et de femme qui se livre à la prostitution+ :  Aux dépens de qui vous égayez-​vous+ ? Contre qui continuez-​vous d’ouvrir grand la bouche [et] de tirer la langue+ ? N’êtes-​vous pas les enfants de la transgression, la semence du mensonge+,  ceux qui excitent le désir parmi les grands arbres+, sous tout arbre luxuriant+, tuant les enfants dans les ouadis, sous les crevasses des rochers+ ?  “ Avec les pierres lisses du ouadi était ta part*+. Elles, elles étaient ton lot+. En outre, c’est à elles que tu as versé une libation+, que tu as offert un don. De ces choses, vais-​je me consoler+ ?  Sur une montagne haute et élevée tu as placé ton lit+. C’est là aussi que tu es montée pour offrir des sacrifices+.  Derrière la porte et le montant tu as placé ton mémorial*+. Car loin de moi tu [t’]es découverte et tu es alors montée ; tu as élargi ton lit+. Et pour toi tu as alors conclu [une alliance] avec eux. Tu as aimé un lit avec eux+. Tu as contemplé le membre viril*.  Tu as entrepris de descendre vers Mélek* avec de l’huile, et tu faisais en sorte qu’il y ait abondance de tes onguents+. Tu as continué d’expédier au loin tes envoyés, si bien que tu as fait descendre les choses jusqu’au shéol+. 10  Dans la multitude de tes voies tu as peiné+. Tu n’as pas dit : ‘ C’est désespéré ! ’ Tu as trouvé le renouvellement de ta force*+. C’est pourquoi tu n’es pas devenue malade+. 11  “ De qui avais-​tu* peur et qui craignais-​tu+, pour que tu te mettes à mentir+ ? Mais de moi tu ne t’es pas souvenue+. Tu n’as rien pris à cœur+. Est-​ce que je ne gardais pas le silence et ne cachais pas les choses*+ ? Aussi, moi, tu ne m’as pas craint+. 12  Je vais, moi, révéler ta justice+ et tes œuvres+, [et montrer] qu’elles ne te serviront de rien+. 13  Quand tu appelleras à l’aide, ton rassemblement de choses* ne te délivrera pas+, mais un vent* les emportera, elles toutes+. Une vapeur les enlèvera, mais celui qui se réfugie en moi+ héritera du pays et prendra possession de ma montagne sainte+. 14  Et à coup sûr on dira* : ‘ Remblayez, remblayez. Frayez le chemin+. Enlevez tout obstacle du chemin de mon peuple+. ’ ” 15  Car voici ce qu’a dit Celui qui est haut et élevé+, qui réside pour toujours+ et dont le nom est saint+ : “ Dans la hauteur et dans le lieu saint, c’est là que je réside+, [mais] aussi avec celui qui est écrasé et humble d’esprit*+, pour faire revivre l’esprit des humbles, pour faire revivre le cœur des hommes broyés+. 16  Car je ne combattrai pas pour des temps indéfinis et je ne serai pas indigné à jamais+ ; car à cause de moi l’esprit s’affaiblirait+, oui les créatures qui respirent* [et] que moi j’ai faites+. 17  “ Contre la faute de son gain injuste+ je me suis indigné, et je l’ai alors frappé, cachant [ma face]+, tandis que j’étais indigné. Mais il a continué à marcher en renégat+ dans la voie de son cœur. 18  J’ai vu ses voies ; et j’ai entrepris de le guérir+, de le conduire+ et de lui donner la compensation par la consolation+, à lui et à ses endeuillés+. ” 19  “ Je crée le fruit des lèvres+. Il y aura une paix constante* pour celui qui est loin et pour celui qui est près+ ”, a dit Jéhovah ; “ oui, je le guérirai+. ” 20  “ Mais les méchants sont comme la mer agitée, lorsqu’elle ne peut se calmer, dont les eaux rejettent sans cesse algues et boue. 21  Il n’y a pas de paix, a dit mon Dieu*, pour les méchants+. ”

Notes

Ou : “ d’amour fidèle ”.
“ ta part ”, celle de Sion ou Jérusalem.
“ ton mémorial ”, M(héb. : zikhrônékh)LXXSyVg ; T : “ mémorial de tes idoles ”. Certains font dériver ce mot héb. de zakhar, “ mâle ”, et pensent que zikhrônékh désigne un symbole phallique.
“ le membre viril ”. Lit. : “ main ”. Héb. : yadh.
Ou : “ le roi ”.
Lit. : “ main ”.
“ tu ”, fém. en héb., se rapporte à Sion ou Jérusalem.
“ et ne cachais pas les choses ”, en modifiant la vocalisation ; M : “ oui depuis les temps anciens ”.
Sans doute : “ tes masses (d’idoles) ”, BDB, p. 868 ; ST p. 628.
“ vent ”. Héb. : rouaḥ ; gr. : anémos ; lat. : ventus.
“ Et ils diront ”, LXXSy ; Vg : “ Et je dirai ”.
“ esprit ”. Héb. : rouaḥ.
Lit. : “ les souffles ”. Cf. Ps 150:6, note “ respire ”.
Lit. : “ paix, paix ”.
“ mon Dieu ”, 1QIsaMTSyVg ; LXXVg: “ Jéhovah Dieu ” ; env. 50 mss héb. : “ Jéhovah ”.