Isaïe 50​:​1-11

50  Voici ce qu’a dit Jéhovah : “ Où donc est l’acte de divorce+ de votre mère, que j’ai renvoyée+ ? Ou bien, quel est celui de mes créanciers auquel je vous ai vendus+ ? Voyez ! C’est à cause de vos fautes+ que vous avez été vendus et c’est à cause de vos transgressions que votre mère a été renvoyée+.  Pourquoi [donc], quand je suis venu, n’y avait-​il personne*+ [et], quand j’ai appelé, nul n’a-​t-​il répondu+ ? Oui, est-​ce que ma main est devenue si courte qu’elle ne peut racheter+ ? Est-​ce qu’il n’y a pas en moi de force pour délivrer ? Voyez ! Par ma réprimande+ je dessèche la mer+ ; je fais des fleuves un désert+. Leurs poissons empestent, faute d’eau, et ils meurent de soif+.  Je revêts les cieux de noirceur+ et je fais d’une toile de sac leur couverture+. ”  Le Souverain Seigneur Jéhovah lui-​même m’a donné la langue des enseignés*+, pour que je sache répondre par une parole à l’épuisé+. Il éveille matin après matin ; il éveille mon oreille, pour entendre, comme les enseignés+.  Le Souverain Seigneur Jéhovah lui-​même m’a ouvert l’oreille, et moi je n’ai pas été rebelle+. Je ne me suis pas tourné dans la direction opposée+.  J’ai livré mon dos aux frappeurs, et mes joues+ à ceux qui arrachent [les poils]. Je n’ai pas caché ma face aux humiliations* et aux crachats+.  Mais le Souverain Seigneur Jéhovah lui-​même me secourra+. C’est pourquoi je ne me sentirai nullement humilié. C’est pourquoi j’ai mis ma face comme un silex, et je sais que je ne serai pas honteux+.  Il est proche, Celui qui me déclare juste*+. Qui peut me combattre ? Mettons-​nous debout ensemble+. Qui est mon adversaire en justice*+ ? Qu’il s’avance vers moi+.  Voyez ! Le Souverain Seigneur Jéhovah lui-​même me secourra. Qui peut me déclarer coupable*+ ? Voyez ! Eux tous s’useront comme un vêtement+. La mite les dévorera+. 10  Qui parmi vous craint+ Jéhovah, écoutant la voix de son serviteur+, qui a marché dans des ténèbres sans fin+ et pour qui il n’y a pas eu de clarté ? Qu’il mette sa confiance dans le nom de Jéhovah+ et s’appuie sur son Dieu*+. 11  “ Voyez ! Vous tous qui allumez un feu, faisant briller des étincelles*, marchez dans la lueur de votre feu et parmi les étincelles que vous avez enflammées. Oui, c’est de ma main que vous aurez ceci : dans la douleur vous vous coucherez+.

Notes

Ou : “ [aucun] homme ”. Héb. : ʼish.
Ou : “ disciples ”.
Ou : “ insultes ”.
Ou : “ me déclare innocent ”.
“ mon adversaire en justice ”. Lit. : “ le propriétaire [héb. : vaʽal, de baʽal] de mon jugement ”.
Ou : “ peut me condamner ? ”
“ sur son Dieu ”. Héb. : bÉʼlohaw.
En corrigeant le texte ; lit. : “ ceignant les étincelles (flèches enflammées) ”.