Isaïe 62​:​1-12

62  À cause de Sion je ne me tairai pas+, et à cause de Jérusalem+ je ne me tiendrai pas tranquille, jusqu’à ce que sa justice sorte comme la clarté+, et son salut comme une torche qui brûle+.  “ À coup sûr, les nations verront ta justice+, [ô femme,]*+ et tous les rois ta gloire+. Oui, on t’appellera d’un nom nouveau+ que la bouche même de Jéhovah désignera.  Oui, tu deviendras une couronne de beauté dans la main de Jéhovah+, un turban royal dans la paume de ton Dieu*.  On ne dira plus de toi que tu es une femme complètement abandonnée+ ; et de ta terre on ne dira plus qu’elle est désolée+ ; mais on t’appellera : Mon plaisir est en elle*+, et ta terre : Possédée comme femme*. Car Jéhovah aura pris plaisir en toi, et ta terre sera possédée comme femme+.  De même, en effet, qu’un jeune homme prend possession d’une vierge, [faisant d’elle] sa femme, tes fils prendront possession de toi, [faisant de toi] une femme+. Et c’est avec l’allégresse de l’époux au sujet de l’épouse+ que ton Dieu sera transporté d’allégresse à ton sujet+.  Sur tes murailles, ô Jérusalem, j’ai préposé des gardes+. Tout au long du jour et tout au long de la nuit, constamment, qu’ils ne se taisent pas+. “ Vous qui faites mention de Jéhovah+, qu’il n’y ait pas de silence chez vous+,  et ne lui donnez pas de silence jusqu’à ce qu’il fixe solidement, oui jusqu’à ce qu’il mette Jérusalem en louange sur la terre+. ”  Jéhovah a juré par sa droite+ et par son bras fort+ : “ Je ne donnerai plus ton grain* en nourriture à tes ennemis+, et des étrangers* ne boiront pas ton vin nouveau+ pour lequel tu as peiné.  Mais ceux qui l’auront récolté le mangeront, et ils ne manqueront pas de louer Jéhovah ; et ceux qui l’auront recueilli le boiront dans mes saintes cours+. ” 10  Passez, passez par les portes. Frayez le chemin du peuple+. Remblayez, remblayez la grande route. Débarrassez[-​la] des pierres+. Levez un signal* pour les peuples+. 11  Voyez ! Jéhovah lui-​même [l’]a fait entendre jusque dans la partie la plus lointaine* de la terre+ : “ Dites à la fille de Sion+ : ‘ Vois ! Ton salut arrive+. Vois ! La récompense qu’il donne est avec lui+, et le salaire qu’il paie est devant lui+. ’ ” 12  À coup sûr, on les appellera le peuple saint+, ceux qui ont été rachetés par Jéhovah+ ; et toi, on t’appellera : Recherchée*, Ville qui n’est pas complètement abandonnée+.

Notes

On a mis “ ô femme ” entre crochets parce que “ ta justice ” traduit un vocable héb. fém. se rapportant à “ Jérusalem ”.
“ ton Dieu ”. Héb. : ʼÈlohayikh.
“ Mon plaisir est en elle ”. Ou : “ Hephtsibah ”. Héb. : Ḥèphtsi-vah.
Ou : “ Possédée par un mari ” ; ou encore : “ Beoula ”. Héb. : Beʽoulah.
“ ton grain ”, on s’adresse à Sion ou Jérusalem.
Lit. : “ fils de l’étranger (c.-à-d. de la terre étrangère) ”.
“ signal ”. Héb. : nés ; lat. : signum.
Voir Jr 25:31, 33, notes.
“ Recherchée ”. Héb. : Dheroushah, fém. sing.