Aller au contenu

Aller au sommaire

 113HISTOIRE

Paul à Rome

Paul à Rome

L’HOMME avec une chaîne aux poignets est l’apôtre Paul. Il est gardé par un soldat romain. Paul est prisonnier à Rome. Il attend sa comparution devant le tribunal de César. On lui permet de recevoir des visites.

Trois jours après son arrivée à Rome, Paul invita des chefs juifs à le rencontrer. À la suite de quoi, beaucoup de Juifs de Rome vinrent le voir. L’apôtre leur parla de Jésus et du Royaume de Dieu. Les uns crurent, les autres non.

Paul annonça aussi la parole aux soldats chargés de le garder. Pendant les deux ans qu’il resta prisonnier à Rome, il prêcha à tous ceux qui se présentaient. C’est ainsi que même ceux de la maison de César entendirent parler du Royaume et parmi eux il y en eut qui crurent.

Mais qui peut bien être ce visiteur en train d’écrire? C’est Timothée, son fidèle collaborateur. Timothée lui aussi a été en prison pour avoir proclamé le Royaume, mais le voici de nouveau libre. Il est venu aider l’apôtre Paul. Voyons ce qu’il écrit.

Vous souvenez-vous des villes de Philippes et d’Éphèse (voir 110histoire)? Paul y avait fondé des congrégations. C’est maintenant, pendant son emprisonnement, que Paul leur écrit des lettres qui figurent dans la Bible. L’une est appelée la lettre aux Éphésiens et l’autre la lettre aux Philippiens. Paul dicte ici la lettre destinée à ses amis chrétiens de Philippes.

Les Philippiens n’ont pas oublié l’apôtre Paul. Le sachant en prison, ils lui ont envoyé un don et Paul les en remercie dans sa lettre. C’est Épaphrodite qui lui a apporté leur cadeau. Ce dernier est tombé gravement malade. Mais le voici de nouveau sur pied et se disposant à regagner Philippes. Il sera porteur de la lettre de Paul et de Timothée.

Pendant sa captivité à Rome, Paul écrivit encore deux lettres qui figurent dans la Bible. L’une est adressée aux chrétiens de Colosses: c’est la lettre aux Colossiens; l’autre est une lettre personnelle à son ami Philémon, qui habitait lui aussi à Colosses. Dans cette lettre il est question d’Onésime, le serviteur de Philémon.

Onésime s’était enfui de chez son maître Philémon. Venu à Rome, il avait appris que Paul était en prison dans cette ville. Il alla voir l’apôtre, qui lui parla du Royaume de Dieu. Bientôt Onésime lui-même devint chrétien. Il regrettait de s’être enfui. Or savez-vous ce que Paul demandait à Philémon dans sa lettre?

Il lui demandait le pardon d’Onésime. ‘Je te le renvoie donc’, lui écrivait-il, ‘et il te revient, non plus simplement comme ton serviteur, mais comme un chrétien, un vrai frère.’ À son retour à Colosses, Onésime était porteur de deux lettres: l’une pour les chrétiens de Colosses et l’autre pour Philémon. On imagine avec quelle joie Philémon apprit que son serviteur était devenu chrétien.

Quand il écrivit aux Philippiens et à Philémon, Paul leur apprit une bonne nouvelle. ‘Je vous envoie Timothée’, annonçait-il aux Philippiens, ‘et bientôt je viendrai moi-même.’ Et il priait Philémon de lui préparer un logement: il espérait être libéré.

Après sa libération, Paul recommença à voyager. Mais il fut arrêté de nouveau et se retrouva en prison à Rome. Sachant que cette fois il serait mis à mort, il demanda à Timothée de venir le rejoindre aussitôt que possible. ‘Je suis resté fidèle à Dieu’, lui écrivait-il, ‘et Dieu me récompensera.’ Quelques années après sa mort, Jérusalem fut détruite de nouveau, cette fois par les Romains.

C’est à l’apôtre Jean que Jéhovah Dieu fit écrire les tout derniers livres de la Bible, dont celui de la Révélation, qui nous parle de l’avenir. Voyons donc ce que nous réserve l’avenir.