Aller au contenu

Aller au sous-menu

Les Témoins de Jéhovah

Français

Quelle est la signification des chiffres dans la Bible ? La numérologie est-elle en accord avec la Bible ?

Réponse de la Bible

Dans la Bible, les chiffres sont souvent à prendre au sens littéral. Mais parfois, ils sont symboliques. C’est généralement le contexte qui permet de déterminer si un chiffre est utilisé comme symbole. Voici la signification symbolique de quelques chiffres dans la Bible :

  • 1 Le chiffre un peut symboliser l’unité. Dans une prière, Jésus a demandé au sujet de ses disciples : « Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en union avec moi et moi je suis en union avec toi » (Jean 17:21 ; Matthieu 19:6).

  • 2 Dans un contexte juridique, il faut deux témoins pour prouver un fait (Deutéronome 17:6). De la même manière, quand une vision ou une déclaration sont répétées, c’est une façon de confirmer qu’elles sont vraies et qu’elles vont se réaliser. Par exemple, lorsque Joseph a expliqué le rêve de Pharaon, il lui a dit : « Si le [rêve] s’est présenté deux fois au Pharaon, c’est que la chose est bien arrêtée de la part de Dieu » (Genèse 41:32, Maredsous). Dans les prophéties, « deux cornes » peuvent représenter une double puissance politique. C’est le cas dans une prophétie de Daniel concernant l’Empire médo-perse (Daniel 8:20, 21 ; Révélation [ou Apocalypse] 13:11).

  • 3 Si un fait était attesté par trois témoins, cela prouvait incontestablement qu’il était vrai. Pareillement, quand une chose est dite trois fois, c’est sans doute une façon de l’accentuer ou de l’établir solidement (Ézékiel 21:27 ; Actes 10:9-16 ; Révélation 4:8 ; 8:13).

  • 4 Le chiffre quatre représente parfois ce qui remplit complètement son rôle. Par exemple, les « quatre vents de la terre » symbolisent des forces destructrices qui viennent des quatre points cardinaux, c’est-à-dire qui viennent de toutes les directions et s’abattent sur la terre toute entière (Révélation 7:1 ; 21:16 ; Isaïe 11:12).

  • 6 Comme sept représente souvent ce qui est complet, six (c’est-à-dire sept moins un) peut être utilisé comme symbole de ce qui est incomplet, imparfait, ou de ce qui a un lien avec les ennemis de Dieu (1 Chroniques 20:6 ; Daniel 3:1 ; Révélation 13:18).

  • 7 Ce chiffre sert fréquemment à représenter ce qui est complet. Dieu a ordonné aux Israélites de marcher autour de Jéricho sept jours de suite et, le septième jour, de faire sept fois le tour de la ville (Josué 6:15). La Bible contient de nombreux cas semblables de l’utilisation du chiffre sept (Lévitique 4:6 ; 25:8 ; 26:18 ; Psaume 119:164 ; Révélation 1:20 ; 13:1 ; 17:10). Jésus a dit à Pierre qu’il devait pardonner à son frère « non pas : Jusqu’à sept fois, mais : Jusqu’à soixante-dix-sept fois ». La répétition de « sept » sous-entendait un pardon « sans limites » (Matthieu 18:21, 22).

  • 10 Ce nombre peut évoquer l’intégralité ou la totalité d’une chose (Exode 34:28 ; Luc 19:13 ; Révélation 2:10).

  • 12 Ce nombre semble s’appliquer à une disposition divine pour indiquer qu’elle est complète. Quand l’apôtre Jean a reçu une vision des cieux, il a vu une ville qui a « douze pierres de fondement, et sur elles les douze noms des douze apôtres » (Révélation 21:14 ; Genèse 49:28). Les multiples de 12 peuvent avoir une signification similaire (Révélation 4:4 ; 7:4-8).

  • 40 Le nombre 40 a été associé à des périodes de jugement ou de correction (Genèse 7:4 ; Ézékiel 29:11, 12).

La numérologie et la guematria

La signification symbolique des chiffres dans la Bible est différente de la numérologie, qui consiste à rechercher un sens mystique dans les nombres, leur combinaison ou leur somme. Par exemple, les kabbalistes juifs analysent les Écritures hébraïques à l’aide d’une technique appelée guematria. Le but de cette technique est de chercher un code caché derrière les équivalents numériques attribués aux lettres. La numérologie est une forme de divination, et Dieu condamne la divination (Deutéronome 18:10-12).

Pour en savoir plus

LA TOUR DE GARDE (ÉDITION D’ÉTUDE)

“ Analysons ce verset à la lumière d’un autre ”

Quand nous lisons un verset biblique, comment son contexte peut-il nous aider à en comprendre le sens ?