Évangile selon Luc 19​:​1-48

19  Puis il entra dans Jéricho et se mit à traverser la ville.  Il y avait là un homme appelé Zachée. C’était un chef de collecteurs d’impôts, et il était riche.  Il essayait de voir qui était Jésus, mais il n’y arrivait pas à cause de la foule, parce qu’il était petit.  Il courut donc en avant et grimpa dans un sycomore* pour le voir, car il allait passer par ce chemin.  Quand Jésus arriva à cet endroit, il leva les yeux et lui dit : « Zachée, dépêche-​toi de descendre, car aujourd’hui je dois m’arrêter chez toi. »  Alors Zachée se dépêcha de descendre et l’accueillit chez lui avec joie.  Quand les gens virent cela, ils se mirent tous à murmurer : « Il a demandé l’hospitalité à un homme qui est un pécheur+. »  Mais Zachée se leva et dit au Seigneur : « Écoute, Seigneur ! Je vais donner aux pauvres la moitié de mes biens, et quoi que ce soit que j’aie extorqué* à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus+. »  Alors Jésus lui dit : « Aujourd’hui, le salut* est entré dans cette maison, parce que lui aussi est un fils d’Abraham. 10  Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu+. » 11  Comme on l’écoutait, Jésus donna un autre exemple, parce qu’il était près de Jérusalem et que ses auditeurs pensaient que le royaume de Dieu allait apparaître à l’instant même+. 12  Il dit donc : « Un homme de famille noble s’est rendu dans un pays lointain+ pour être fait roi* ; ensuite il allait revenir. 13  Il a appelé dix de ses serviteurs, leur a donné dix mines* et leur a dit : “Faites des affaires avec cet argent jusqu’à ce que je revienne*+.” 14  Mais ses concitoyens le haïssaient. Ils ont envoyé derrière lui des ambassadeurs pour qu’ils disent : “Nous ne voulons pas que cet homme devienne notre roi.” 15  « Quand, finalement, il est revenu après avoir été fait roi, il a appelé les serviteurs à qui il avait donné l’argent, afin de savoir ce qu’ils avaient gagné en faisant des affaires+. 16  Le premier s’est avancé et a dit : “Seigneur, ta mine a rapporté dix mines+.” 17  Il lui a répondu : “C’est bien, bon serviteur ! Puisque tu as été fidèle dans une toute petite affaire, je te donne pouvoir sur dix villes+.” 18  Puis le deuxième s’est avancé et a dit : “Ta mine, Seigneur, a rapporté cinq mines+.” 19  À celui-ci, il a répondu : “Toi, je t’établis sur cinq villes.” 20  Mais un autre s’est avancé et a dit : “Seigneur, voilà ta mine. Je l’ai gardée cachée dans un tissu. 21  Tu comprends, j’avais peur de toi, parce que tu es un homme dur : tu prends ce que tu n’as pas mis en dépôt et tu moissonnes ce que tu n’as pas semé+.” 22  Il lui a répondu : “C’est d’après tes propres paroles que je te juge, méchant serviteur ! Tu savais, n’est-​ce pas, que je suis un homme dur, que je prends ce que je n’ai pas mis en dépôt et que je moissonne ce que je n’ai pas semé+. 23  Pourquoi donc n’as-​tu pas placé mon argent dans une banque ? Ainsi, à mon retour*, je l’aurais retiré avec des intérêts.” 24  « Puis il a dit à ceux qui étaient là : “Prenez-​lui la mine et donnez-​la à celui qui a les dix mines+.” 25  Mais ils lui ont dit : “Seigneur, il a déjà dix mines !” 26  Il leur a répondu : “Je vous le dis, à celui qui a quelque chose, on donnera encore plus, mais à celui qui n’a rien, on enlèvera même ce qu’il a+. 27  Quant à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je devienne leur roi, amenez-​les ici et exécutez-​les devant moi.” » 28  Après avoir dit cela, Jésus continua son chemin vers Jérusalem, marchant en tête. 29  Quand il arriva près de Bethphagé et de Béthanie, sur la montagne appelée le mont des Oliviers+, il dit à deux disciples+ : 30  « Allez au village que vous voyez là. Après y être entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel personne ne s’est jamais assis. Détachez-​le et amenez-​le ici. 31  Et si quelqu’un vous demande : “Pourquoi le détachez-​vous ?”, vous devrez répondre : “Le Seigneur en a besoin.” » 32  Ceux qu’il avait envoyés s’en allèrent donc et trouvèrent l’ânon, comme il le leur avait dit+. 33  Mais alors qu’ils le détachaient, ses propriétaires leur dirent : « Pourquoi détachez-​vous l’ânon ? » 34  Ils répondirent : « Le Seigneur en a besoin. » 35  Et ils l’amenèrent à Jésus. Puis ils jetèrent leurs vêtements* sur l’animal et firent asseoir Jésus dessus+. 36  À mesure qu’il avançait, les gens étendaient leurs vêtements sur la route+. 37  Dès qu’il approcha de la route qui descend du mont des Oliviers, tous les disciples, qui étaient très nombreux, commencèrent à se réjouir et à louer Dieu d’une voix forte pour tous les miracles qu’ils avaient vus. 38  Ils disaient : « Béni est le Roi qui vient au nom de Jéhovah* ! Paix dans le ciel, et gloire là-haut dans les hauteurs+ ! » 39  Cependant, quelques-uns des pharisiens qui étaient dans la foule lui dirent : « Enseignant, réprimande tes disciples+. » 40  Mais il leur répondit : « Je vous le dis, s’ils se taisaient, les pierres crieraient. » 41  Quand il arriva près de Jérusalem, il regarda la ville et pleura sur elle+, 42  en disant : « Si seulement toi aussi tu avais discerné, en ce jour, ce qui apporte la paix ! Mais maintenant, cela a été caché à tes yeux+. 43  Parce qu’un jour viendra où tes ennemis construiront autour de toi une fortification faite de pieux taillés. Ils t’encercleront et t’assiégeront* de tous côtés+. 44  Ils te raseront complètement et extermineront tes enfants*+. Et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre+, parce que tu n’as pas discerné le moment où tu as été inspectée. » 45  Puis il entra dans le Temple et commença à jeter dehors ceux qui étaient là pour vendre+, 46  en leur disant : « Il est écrit : “Ma maison sera une maison de prière+”, mais vous en avez fait une caverne de voleurs+. » 47  Chaque jour, il continuait d’enseigner dans le Temple. Les prêtres en chef, les scribes et les chefs du peuple cherchaient à le tuer+, 48  mais ils ne voyaient pas comment faire, car tout le peuple était suspendu à ses lèvres+.

Notes

Ou « figuier-mûrier ».
Ou « extorqué par une fausse accusation ».
Ou « recevoir un royaume ».
La mine grecque pesait 340 g et valait, selon les estimations, 100 drachmes. Voir app. B14.
Litt. « vienne ».
Litt. « venue ».
Ou « vêtements de dessus ».
Ou « affligeront ».
Ou « habitants ».

Notes d'étude

Documents multimédias

Bethphagé, le mont des Oliviers et Jérusalem
Bethphagé, le mont des Oliviers et Jérusalem

Cette vidéo montre une portion d’une route qui mène à Jérusalem par l’E, depuis le village actuel d’Et-Tur (qui semble correspondre à la Bethphagé biblique) jusqu’à l’un des sommets du mont des Oliviers. Béthanie était située à l’E de Bethphagé, sur le versant est du mont des Oliviers. Quand ils étaient à Jérusalem, Jésus et ses disciples passaient habituellement la nuit à Béthanie, où se trouve aujourd’hui la ville d’al-Azariyya (El-Azarieh), nom arabe qui signifie « le village de Lazare ». Il ne fait aucun doute que Jésus a séjourné chez Marthe, Marie et Lazare (Mt 21:17 ; Mc 11:11 ; Lc 21:37 ; Jean 11:1). Quand Jésus sortait de chez eux pour se rendre à Jérusalem, il empruntait sans doute un trajet semblable à celui que montre la vidéo. Le 9 nisan 33 de n. è., lorsque Jésus, monté sur un ânon, est passé par le mont des Oliviers pour se rendre à Jérusalem, il est certainement parti de Bethphagé et a suivi la route qui mène à Jérusalem.

1. Route entre Béthanie et Bethphagé

2. Bethphagé

3. Mont des Oliviers

4. Vallée du Cédron

5. Mont du Temple

Ânon
Ânon

L’âne est un animal aux sabots durs de la famille du cheval, dont il se distingue par sa taille plus petite, sa crinière plus courte, ses oreilles plus longues et les crins de sa queue moins longs, avec une touffe seulement à la deuxième moitié. Bien que la stupidité et l’entêtement de l’âne soient proverbiaux, on pense en réalité qu’il est plus intelligent que le cheval, et c’est généralement une bête patiente. Les hommes comme les femmes, et même les Israélites de haut rang, montaient des ânes (Jos 15:18 ; Jg 5:10 ; 10:3, 4 ; 12:14 ; 1S 25:42). Lorsqu’il alla se faire oindre, Salomon, fils de David, monta sur la mule de son père, progéniture hybride d’un âne et d’une jument (1R 1:33-40). Il était donc tout à fait approprié que Jésus, celui qui est plus grand que Salomon, accomplisse la prophétie de Za 9:9 en montant non pas un cheval, mais un ânon.

Pierres provenant du mont du Temple
Pierres provenant du mont du Temple

On pense que ces pierres, découvertes au S du Mur des lamentations (ou : Mur de l’Ouest), proviennent de constructions qui se trouvaient sur le mont du Temple au 1er siècle. Ces pierres laissées là rappellent le triste souvenir de la destruction de Jérusalem et de son temple par les Romains.