Aller au contenu

Aller au sommaire

 D’APRÈS LA BIBLE

L’âme

L’âme

Les religions donnent des explications diverses et contradictoires sur ce qu’est l’âme et sur ce qui lui arrive quand on meurt. Pourtant, la Bible est claire sur le sujet.

L’âme est-elle immortelle ?

CE QUE CERTAINS DISENT

De nombreuses personnes disent que l’âme est immortelle. Certains croient que l’âme renaît continuellement, qu’elle réapparaît dans un nouveau corps après la mort de l’ancien corps. D’autres pensent que l’âme finit par atteindre un monde différent, comme le ciel ou l’enfer.

CE QUE LA BIBLE DIT

La Bible ne dit pas que l’âme est immortelle. Au contraire, elle montre à plusieurs reprises que l’âme est mortelle. Le prophète Ézékiel, que Dieu a utilisé pour écrire une partie de la Bible, a déclaré que l’âme peut être punie de mort. Dans une autre partie de la Bible, l’expression « âme morte » est utilisée pour désigner un cadavre (Lévitique 21:11). La Parole de Dieu n’enseigne donc pas que l’âme est immortelle.

« L’âme qui pèche — c’est elle qui mourra » (Ézékiel 18:20).

L’âme et le corps sont-ils deux choses distinctes ?

CE QUE CERTAINS DISENT

Tant qu’une personne est vivante, son âme anime son corps, mais à sa mort, son âme le quitte.

CE QUE LA BIBLE DIT

La Bible parle d’une mère qui donne naissance à des « âmes », c’est-à-dire à des personnes vivantes, qui respirent (Genèse 46:18). D’ailleurs, le mot hébreu rendu par « âme » dans la Bible peut être traduit par « un respirant ». Ce mot est même parfois employé pour des animaux. De plus, la Bible dit que l’âme a besoin de se nourrir (Deutéronome 12:20). Si l’âme était une entité séparée du corps, aurait-elle besoin de respirer ou de manger ? Dans la Bible, le mot « âme » désigne la plupart du temps une personne vivante tout entière, avec son corps, ses sentiments et sa personnalité.

« Elle donna ceux-là à Jacob : seize âmes » (Genèse 46:18).

 Qu’arrive-t-il à l’âme quand on meurt ?

CE QUE LA BIBLE DIT

Tout comme il est certain qu’à la mort le corps périt, « il n’y a ni œuvre, ni plan, ni connaissance, ni sagesse dans le shéol [ou : la Tombe] » (Ecclésiaste 9:10). Les Saintes Écritures nous certifient que, quand quelqu’un meurt, « il retourne à son sol ; en ce jour-là périssent ses pensées » (Psaume 146:4). Une âme morte est dans un état d’inactivité ; c’est pourquoi la Bible compare souvent la mort à un sommeil (Matthieu 9:24).

POURQUOI S’EN SOUCIER ?

Quand on perd un être cher, on veut connaître la réponse à ce genre de questions : Où est-il ? Dans quelle condition se trouve-t-il ? Est-ce qu’il souffre ? La Bible nous donne l’assurance que les morts ne sont conscients de rien ; nous pouvons donc être rassurés à l’idée que nos chers disparus ne souffrent pas. De plus, nous sommes réconfortés de savoir ce que Jéhovah promet : dans l’avenir, il ramènera à la vie les âmes qui n’ont conscience de rien, les âmes mortes (Isaïe 26:19).

« Les morts, eux, ne savent rien » (Ecclésiaste 9:5).