Aller au contenu

Aller au sommaire

 DE L’AIDE POUR LES FAMILLES | LA VIE DE COUPLE

Surmonter les différences

Surmonter les différences

LE DÉFI

Vous aimez le sport ; votre conjoint préfère lire. Vous êtes méticuleux ; votre conjoint est plutôt désordonné. Vous aimez passer du temps avec du monde ; votre conjoint préfère rester seul avec vous.

« On est tout simplement incompatibles ! pensez-vous. Pourquoi ne l’a-t-on pas remarqué quand on se fréquentait ? »

Il est probable que vous l’ayez remarqué, au moins dans une certaine mesure. Mais à l’époque, vous étiez sans doute plus conciliant — une qualité que vous devriez continuer de manifester maintenant que vous êtes marié. Cet article vous y aidera. Mais voyons d’abord si toutes les différences entre conjoints sont des incompatibilités.

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Certaines différences ont vraiment de l’importance. Deux personnes se fréquentent en grande partie pour savoir si leurs caractères sont compatibles. C’est pourquoi, quand ils constatent des différences importantes, beaucoup rompent plutôt que de se marier imprudemment avec quelqu’un qui est leur opposé. Mais qu’en est-il des différences moins importantes — celles qu’aucun couple ne peut éviter ?

Il n’existe pas deux personnes identiques. Il est donc normal que des conjoints soient différents dans un ou plusieurs des domaines suivants :

Centres d’intérêt. « Les activités en plein air ne m’ont jamais attirée, dit Anna *, alors que mon mari escalade des montagnes enneigées et fait des randonnées de plusieurs jours en pleine brousse depuis qu’il est jeune. »

Habitudes de vie. Brian explique : « Ma femme peut veiller jusqu’à tard le soir et pourtant sauter du lit à 5 heures du matin. Mais moi, j’ai besoin de sept à huit heures de sommeil pour ne pas être grognon. »

Caractère. Vous êtes peut-être réservé alors que votre conjoint est démonstratif. « J’ai grandi sans parler de mes problèmes personnels, dit David, mais ma femme vient d’une famille où l’on discute ouvertement de tout. »

Les différences sont parfois des atouts. « Ma façon de faire est peut-être bonne, mais cela ne veut pas dire que c’est la seule valable », dit Helena, une femme mariée.

 CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Soutenez votre conjoint. Adam déclare : « Karen, ma femme, ne s’intéresse absolument pas au sport. Mais elle m’a déjà accompagné à des rencontres sportives. Elle a même applaudi à mes côtés ! Et comme Karen aime beaucoup les musées, j’y vais avec elle. Nous y passons autant de temps qu’elle veut. Je fais de mon mieux pour m’intéresser à l’art parce que c’est important pour elle. » (Principe biblique : 1 Corinthiens 10:24.)

Élargissez votre vision. Ce n’est pas parce que votre conjoint a un point de vue différent du vôtre qu’il a tort. C’est ce qu’Alex a appris. « J’ai toujours pensé, dit-il, que la ligne droite était le chemin le plus court entre un point A et un point B, et que tous les autres chemins étaient moins bons. Mais le mariage m’a aidé à comprendre qu’il y a plein de façons d’aller d’un point à un autre et que chaque façon de faire a ses propres avantages. » (Principe biblique : 1 Pierre 5:5.)

Soyez réaliste. Ce n’est pas parce que des conjoints sont différents qu’ils sont incompatibles. Ne concluez donc pas que votre mariage était une erreur simplement parce que vous constatez que vous êtes différents dans certains domaines. « Beaucoup se disent : “J’étais aveuglé par l’amour” », déclare le livre Le procès du divorce (angl.). Cependant, « chaque jour heureux passé ensemble montre que, malgré vos natures différentes, vous pouvez vous aimer », ajoute ce livre. Efforcez-vous de « continue[r] à vous supporter les uns les autres [...], si quelqu’un a un sujet de plainte contre un autre » (Colossiens 3:13).

Essayez ceci : Mettez par écrit ce que vous aimez chez votre conjoint et les affinités que vous avez avec lui. Écrivez ensuite ce qui vous semble être des incompatibilités. Vous découvrirez peut-être que vos différences sont moins importantes que vous ne le pensiez. Cette liste mettra aussi en évidence les domaines dans lesquels vous pouvez être plus tolérant ou soutenir davantage votre conjoint. « J’aime quand ma femme tient compte de mes goûts, et je sais qu’elle aime quand je tiens compte des siens, dit Kenneth. Même quand cela me demande un sacrifice, la voir heureuse me rend heureux. » (Principe biblique : Philippiens 4:5.)

^ § 10 Certains prénoms ont été changés.