Aller au contenu

Aller au sommaire

Sierra Leone : Crystal reçoit de l’aide.

 PRÉDICATION ET ENSEIGNEMENT SUR TOUTE LA TERRE

Afrique

Afrique
  • PAYS ET TERRITOIRES 58

  • HABITANTS 1 109 511 431

  • PROCLAMATEURS 1 538 897

  • COURS BIBLIQUES 4 089 110

Elle a prié pour trouver des personnes sourdes

En Sierra Leone, Crystal, une missionnaire qui prêche en langue des signes, a commencé sa journée en priant pour trouver des personnes sourdes dans le territoire. Ce matin-​là, alors qu’elle voulait faire une nouvelle visite, elle a pris une route différente de celle empruntée d’habitude. Elle a demandé à des voisins s’ils connaissaient des  personnes sourdes dans le quartier et ceux-ci l’ont dirigée vers une maison. Elle y a fait la connaissance d’une jeune femme sympathique intéressée par le message et l’invitation à une réunion en langue des signes. Les gens du voisinage ont demandé à Crystal si elle aimerait rencontrer une autre personne sourde. C’est ainsi qu’elle a trouvé une autre personne humble qui cherchait la vérité. Elle avait prêché dans cette rue plus d’une fois mais elle n’avait jamais contacté les deux personnes sourdes rencontrées ce matin-​là. Crystal est convaincue qu’elle ne les aurait jamais trouvées sans l’aide de Jéhovah.

« Ce discours était fait pour moi ! »

Emmanuel, qui vit au Libéria, se rendait à la réunion du week-end à la Salle du Royaume. Au bord de la route se trouvait un jeune homme élégant qui semblait bouleversé. Touché de le voir dans cet état, Emmanuel a garé sa voiture pour lui proposer son aide. Cet homme s’appelait Moïse. La nuit précédente, on lui avait volé tout son argent et il songeait à se suicider. Emmanuel a écouté ce que Moïse avait à dire puis lui a dit d’un ton compatissant : « S’il vous plaît, venez avec moi à la Salle du Royaume. » Les deux hommes y sont allés ensemble. Ce que Moïse a entendu là-bas l’a fait fondre en larmes. Après avoir écouté le discours public, il s’est exclamé : « Ce discours était fait pour moi ! Les Témoins  de Jéhovah sont exceptionnels. » À la fin de la réunion, il a accepté un cours biblique et depuis, il assiste régulièrement aux réunions de la congrégation.

« Je ne suis pas une païenne »

Aminata est une élève de 15 ans en Guinée-Bissao. Lorsqu’elle avait 13 ans, son professeur de dessin a demandé à la classe de dessiner des masques et d’autres objets en rapport avec le carnaval. À la place, Aminata a dessiné une scène avec des animaux et des plantes, et a écrit « Paradis » sur son dessin. Quand le professeur a ramassé les dessins, il lui a dit qu’elle était hors sujet et lui a mis un zéro. Après la classe, Aminata est allée voir le professeur et lui a demandé : « Pour qui le carnaval a-​t-​il été créé? »

« Pour les païens », a répondu le professeur.

Guinée-Bissao : Aminata dessine le « Paradis ».

Aminata lui a alors répondu : « Je ne suis pas une païenne, donc je ne participe pas à ce genre de fêtes. Je crois que Dieu transformera bientôt la terre en paradis et c’est ce que j’ai dessiné. » Le professeur a dit qu’il lui ferait refaire le devoir avec des questions écrites. Quelle note a-​t-​elle obtenue ? 18 sur 20.

Une assistance exceptionnelle

Un groupe isolé d’un petit village du Malawi compte sept proclamateurs. Ils se réunissent dans une construction faite de poteaux, d’herbe et de roseaux tressés. Ravis de recevoir la visite du surveillant de circonscription, les frères ont invité avec beaucoup de zèle les personnes à  assister au Mémorial de la mort de Christ. L’orateur a prononcé le discours du Mémorial, éclairé par des lampes à huile suspendues au-dessus de lui. Il lui était difficile de bouger tellement il y avait de monde autour de lui. Imaginez la joie des sept proclamateurs quand ils ont su qu’il y avait 120 assistants !

Malawi : Il y avait 120 assistants.

La brochure l’a aidée dans son couple

Le témoignage public spécifique aux grandes villes conduit souvent à des résultats qui ne sont pas immédiatement visibles. À Lomé, la capitale du Togo, une femme s’est approchée timidement d’un présentoir et a pris la brochure Le secret des familles heureuses. Une brève discussion sur Éphésiens 5:3 s’en est suivie. La femme et les Témoins ont échangé leurs numéros de téléphone. Deux semaines plus tard, la femme a téléphoné et a dit : « Je n’aimais vraiment pas les Témoins de Jéhovah. Mais j’ai lu la brochure et elle est formidable. Elle m’a déjà aidée à résoudre quelques-uns de mes problèmes de couple et j’ai aussi aidé deux autres couples. Je me trompais au sujet des Témoins de Jéhovah. Venez s’il vous plaît étudier la Bible avec moi. » Un cours biblique a débuté avec cette femme, mais aussi avec un des couples qu’elle avait aidés.

Il a traduit la brochure

Ankasie est une petite ville du Ghana. Quelques commerçants exposent leurs marchandises le long de la rue principale. Un présentoir mobile y est installé tous les lundis. C’est là que Samuel, un frère, a prêché à Enoch et celui-ci a accepté la brochure Écoutez Dieu. Enoch a alors demandé à Samuel s’il avait des publications en kusaal.

Ghana : Il a traduit la brochure en kusaal.

 Samuel a répondu : « Non, désolé. Mais nous avons des brochures en frafra », une langue apparentée. Plus tard, avant de repartir chez lui tout au nord d’Ankasie, Enoch a demandé des publications pour les donner à sa famille.

Quand il est revenu à Ankasie, il a tendu un document à Samuel. Enoch avait traduit la brochure Écoutez Dieu en kusaal ! Il assiste aujourd’hui aux réunions et étudie la Bible régulièrement.