Aller au contenu

Aller au sommaire

 D’APRÈS LA BIBLE

Les animaux

Les animaux

De près ou de loin, les animaux font partie de notre vie. La façon dont nous les traitons a-t-elle vraiment de l’importance ?

Comment doit-on traiter les animaux ?

CE QUE CERTAINS DISENT

Certains croient qu’on peut se servir des animaux comme on le juge bon. D’autres pensent qu’on devrait traiter les animaux pour ainsi dire comme des humains.

  • Un fervent défenseur des droits des animaux déclare que ceux-ci devraient bénéficier du « droit fondamental de ne pas être traités exclusivement comme des ressources ou des produits de consommation ». Il ajoute : « Nous devrions cesser de traiter les animaux comme notre propriété. »

  • Citons un exemple de comportement jugé excessif par beaucoup. La milliardaire Leona Helmsley a légué à son chien 9 260 000 euros et a souhaité que l’animal, une fois mort, soit placé près de sa dépouille.

Qu’en pensez-vous ? Comment doit-on traiter les animaux ?

CE QUE LA BIBLE DIT

Selon Genèse 1:28, le Créateur de la vie, Jéhovah, a demandé aux humains de « ten[ir] dans la soumission les poissons de la mer, et les créatures volantes des cieux, et toute créature vivante qui se meut sur la terre ». Il est donc logique d’en conclure que Dieu considère les humains comme supérieurs aux animaux.

Cette conclusion est renforcée par la déclaration importante qui précède Genèse 1:28. La Bible dit : « Dieu se mit à créer l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa ; mâle et femelle il les créa » (Genèse 1:27).

Ayant été créés « à l’image de Dieu », les humains se distinguent des animaux en manifestant des qualités divines, comme la sagesse, la justice ou l’amour. De plus, ils naissent dotés d’un sens moral et d’une dimension spirituelle. Ce n’est pas le cas des animaux, car ils n’ont pas été créés « à l’image de Dieu ». Ils sont inférieurs aux humains et ne doivent pas être traités de la même façon qu’eux.

Cela signifie-t-il que les humains ont le droit de maltraiter les animaux ? Non.

« Six jours durant tu feras ton travail, mais le septième jour tu cesseras toute activité, afin que se reposent ton taureau et ton âne » (Exode 23:12).

 Est-il mal de tuer des animaux ?

CE QUE CERTAINS DISENT

Des chasseurs et des pêcheurs, qui prennent plaisir à poursuivre des animaux, tuent pour le sport. À l’opposé, certains partagent l’avis de Léon Tolstoï, romancier russe, qui a écrit que tuer et manger des animaux est absolument immoral.

CE QUE LA BIBLE DIT

Dieu permet aux humains de tuer des animaux pour se protéger ou se vêtir (Exode 21:28 ; Marc 1:6). Il leur permet aussi de tuer des animaux pour se nourrir. « Tout animal qui se meut et qui est vivant pourra vous servir de nourriture », lit-on en Genèse 9:3. Jésus a d’ailleurs aidé ses disciples à attraper des poissons qu’ils ont plus tard mangés (Jean 21:4-13).

Toutefois, la Bible dit que Dieu « déteste celui qui aime la violence » (Psaume 11:5, Nouvelle Bible Segond). Il est donc évident que Dieu ne veut pas que nous blessions ou mettions à mort des animaux simplement pour le plaisir ou pour le sport.

La Bible enseigne que Dieu accorde une grande valeur à la vie des animaux.

  • Elle explique qu’à l’époque de la création, « Dieu se mit à faire la bête sauvage de la terre selon son espèce, et l’animal domestique selon son espèce, et tout animal qui se meut sur le sol, selon son espèce. Et Dieu vit que c’était bon » (Genèse 1:25).

  • La Bible dit de Jéhovah : « Il donne leur nourriture aux bêtes » (Psaume 147:9). Dans l’écosystème que Dieu a créé, les animaux trouvent en abondance ce qu’il leur faut pour se nourrir et s’abriter.

  • David, roi d’Israël, a prié ainsi : « Tu sauves homme et bête, ô Jéhovah ! » (Psaume 36:6). Par exemple, durant le Déluge, Jéhovah a éliminé les méchants mais a gardé en vie huit personnes et toutes sortes d’animaux (Genèse 6:19).

De toute évidence, Jéhovah aime les animaux et s’attend à ce que les humains les traitent avec respect.

« Le juste s’occupe de l’âme de son animal domestique » (Proverbes 12:10).