Exode 21​:​1-36

21  « Voici les règles que tu leur transmettras+ :  « Si tu achètes un esclave* hébreu+, il sera esclave six années, mais la septième année, il sera libéré sans rien payer+.  S’il arrive seul, il partira seul. S’il a une femme, alors sa femme devra partir avec lui.  Si son maître lui donne une femme et qu’elle lui donne des fils ou des filles, la femme et ses enfants seront à son maître, et lui, il partira seul+.  Mais si l’esclave dit avec insistance : “J’aime mon maître, ma femme et mes enfants*, je ne veux pas être libéré+”,  son maître devra l’amener devant le vrai Dieu. Puis son maître l’amènera près de la porte ou du montant de la porte, et il lui percera l’oreille avec un poinçon, et il sera son esclave à vie.  « Si un homme vend sa fille comme esclave, elle ne sera pas libérée comme le sont les esclaves de sexe masculin.  Si elle ne plaît pas à son maître et s’il n’en fait pas sa concubine, mais qu’il la fasse acheter par quelqu’un d’autre*, il n’aura pas le droit de la vendre à des étrangers, car il l’a trahie.  S’il la choisit pour son fils, il lui accordera les mêmes droits qu’à une fille. 10  S’il prend une autre femme pour lui, il ne diminuera pas la nourriture, le vêtement et le droit conjugal+ de la première femme. 11  S’il ne fait pas pour elle ces trois choses, alors elle devra partir libre sans rien payer. 12  « Celui qui frappe un homme de telle sorte qu’il meurt doit être mis à mort+. 13  Mais s’il ne le fait pas exprès et que le vrai Dieu laisse arriver la chose, je t’indiquerai un lieu où il pourra s’enfuir+. 14  Si un homme se met très en colère contre son semblable et le tue volontairement+, il devra mourir même s’il s’est réfugié près de mon autel+. 15  Celui qui frappe son père ou sa mère doit être mis à mort+. 16  « Si quelqu’un enlève un homme+ et le vend, ou est pris alors qu’il détient un homme enlevé+, il doit être mis à mort+. 17  « Celui qui maudit son père ou sa mère doit être mis à mort+. 18  « Voici ce qui devra se passer si des hommes se disputent et si l’un frappe l’autre avec une pierre ou avec son poing* et que celui-ci ne meure pas, mais doive rester alité : 19  Si la victime peut se lever, marcher à l’aide d’un bâton et sortir, celui qui l’a frappée ne sera pas puni. Il donnera seulement une compensation pour le temps de travail que le blessé a perdu jusqu’à sa guérison complète. 20  « Si un homme frappe son esclave (homme ou femme) avec un bâton et que l’esclave meure sous ses coups*, il doit être vengé+. 21  Mais s’il survit un jour ou deux, il ne sera pas vengé, car c’est quelqu’un qui avait été acheté avec l’argent de son maître. 22  « Si des hommes se battent, qu’ils heurtent une femme enceinte et qu’elle accouche prématurément*+, mais que l’accident ne soit pas mortel*, le coupable devra payer l’indemnité que le mari de la femme lui imposera ; il devra la payer par l’intermédiaire des juges+. 23  Mais si l’accident est mortel, tu devras donner vie pour vie*+, 24  œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied+, 25  brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, coup pour coup. 26  « Si un homme frappe l’œil de son esclave (homme ou femme) et qu’il l’éborgne, il laissera son esclave partir libre, en compensation de son œil+. 27  Et s’il fait tomber la dent de son esclave (homme ou femme), il laissera son esclave partir libre, en compensation de sa dent. 28  « Si un taureau encorne un homme ou une femme et que la victime meure, le taureau doit être lapidé+ et on n’en mangera pas la viande ; mais le propriétaire du taureau ne sera pas puni. 29  Par contre, si un taureau avait l’habitude d’encorner, que son propriétaire en ait été averti, mais qu’il ne l’ait pas tenu sous garde et que l’animal ait tué un homme ou une femme, le taureau sera lapidé et son propriétaire aussi sera mis à mort. 30  Si une rançon* lui est imposée, il devra donner comme prix de rachat pour sa vie tout ce qui lui sera imposé. 31  Que l’animal ait encorné un fils ou une fille, on appliquera cette règle à son propriétaire. 32  Si le taureau a encorné un esclave (homme ou femme), son propriétaire paiera 30 sicles* au maître de l’esclave, et le taureau sera lapidé. 33  « Si un homme laisse une fosse ouverte, ou en creuse une sans la couvrir, et qu’un taureau ou un âne y tombe, 34  le propriétaire de la fosse donnera une compensation+. Il paiera le prix de la bête à son propriétaire, et l’animal mort sera pour lui. 35  Si le taureau d’un homme heurte le taureau d’un autre et que celui-ci meure, ils devront vendre le taureau vivant et partager le prix qu’on aura payé pour lui ; ils partageront aussi l’animal mort. 36  Ou bien s’il était reconnu qu’un taureau avait l’habitude d’encorner, mais que son propriétaire ne l’ait pas tenu sous garde, celui-ci devra donner une compensation, taureau pour taureau, et l’animal mort sera pour lui.

Notes

Litt. « fils ».
Litt. « fasse racheter ».
Ou p.-ê. « un outil ».
Litt. « sa main ».
Ou « ne cause pas de blessure grave ».
Litt. « et que ses enfants sortent ».
Ou « âme pour âme ».
Ou « réparation ».
1 sicle : 11,4 g. Voir app. B14.

Notes d'étude

Documents multimédias