Aller au contenu

Aller au sous-menu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Français

La Bible en ligne | LES SAINTES ÉCRITURES. TRADUCTION DU MONDE NOUVEAU

Exode 21​:​1-36

21  “ Et voici les décisions judiciaires* que tu exposeras devant eux+ :  “ Si tu achètes un esclave hébreu+, il sera esclave six années, mais la septième, il sortira libre, sans rien payer+.  S’il entre seul, il sortira seul. S’il est propriétaire d’une femme, alors sa femme doit sortir avec lui.  Si son maître lui procure une femme, si elle lui a donné des fils ou des filles, la femme et ses enfants seront à son maître*+, et lui, il sortira seul+.  Mais si l’esclave dit avec insistance : ‘ J’aime vraiment mon maître*, ma femme et mes fils, je ne veux pas sortir libre+ ’,  alors son maître devra le faire approcher du [vrai] Dieu et devra l’amener près de la porte ou du montant [de la porte] ; et son maître devra lui percer l’oreille avec un poinçon, et il devra être son esclave pour des temps indéfinis+.  “ Si un homme vend sa fille comme esclave+, elle ne sortira pas comme sortent les esclaves mâles.  Si elle déplaît aux yeux de son maître, si bien qu’il ne se l’assigne pas comme concubine+, mais la fait racheter, il n’aura pas le droit de la vendre à un peuple étranger, alors qu’il la trahit.  Et si c’est à son fils qu’il l’assigne, il agira envers elle selon le droit des filles+. 10  S’il prend une autre femme pour lui, rien ne sera diminué de sa nourriture, de son vêtement+ et de son droit conjugal+. 11  S’il ne fait pas pour elle ces trois choses, alors elle doit sortir gratuitement, sans argent. 12  “ Qui frappe un homme de telle sorte qu’il meurt réellement, celui-là doit absolument être mis à mort+. 13  Mais lorsque quelqu’un ne guette pas et que le [vrai] Dieu laisse arriver la chose par sa main*+, alors je devrai te fixer un lieu où il pourra s’enfuir+. 14  Et si un homme s’échauffe contre son compagnon au point de le tuer par ruse+, tu le prendras même d’auprès de mon autel, pour qu’il meure+. 15  Et qui frappe son père et sa mère doit absolument être mis à mort+. 16  “ Et celui qui enlève un homme par un rapt+ et qui le vend réellement+ — ou bien on l’a retrouvé en sa main —, celui-là doit absolument être mis à mort+. 17  “ Et qui appelle le mal sur son père et sur sa mère doit absolument être mis à mort+. 18  “ Si des hommes se prennent de querelle, si vraiment l’un d’eux frappe son compagnon avec une pierre ou avec une houe* et que ce dernier ne meure pas, mais doive garder le lit ; 19  si [la victime] se lève et circule réellement dehors sur ce qui lui sert de support, alors celui qui l’a frappé devra être exempt de punition ; il compensera seulement le temps que l’autre a perdu pour son travail, jusqu’à ce qu’il l’ait fait guérir complètement. 20  “ Si un homme frappe+ son esclave mâle ou son esclave femelle avec un bâton, si [l’esclave] meurt réellement sous sa main, il doit absolument être vengé+. 21  Mais s’il survit* un jour ou deux jours, il ne sera pas vengé, car c’est son argent*. 22  “ Si des hommes se battent, s’ils heurtent réellement une femme enceinte et que ses enfants+ sortent*, mais sans qu’il y ait d’accident mortel, on doit absolument lui imposer une indemnité, selon ce que le propriétaire de la femme lui imposera ; et il devra la donner par l’intermédiaire des juges+. 23  Mais s’il y a un accident mortel, alors tu devras donner âme* pour âme+, 24  œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied+, 25  brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, coup pour coup+. 26  “ Si un homme frappe l’œil de son esclave mâle ou l’œil de son esclave femelle, s’il l’abîme réellement, il le renverra libre, en compensation de son œil+. 27  Et si c’est la dent de son esclave mâle ou la dent de son esclave femelle qu’il fait tomber, il le renverra libre, en compensation de sa dent. 28  “ Si un taureau encorne un homme ou une femme, si [la victime] meurt réellement, le taureau doit absolument être lapidé+, mais on n’en mangera pas la chair ; et le propriétaire du taureau est exempt de punition. 29  Si, par contre, un taureau avait déjà auparavant l’habitude d’encorner et qu’on en ait averti son propriétaire, mais si celui-ci ne l’a pas tenu sous garde et que [l’animal] ait fait mourir un homme ou une femme, le taureau sera lapidé et son propriétaire aussi sera mis à mort. 30  Si une rançon* lui est imposée, alors il devra donner le prix de rachat pour son âme selon tout ce qui lui sera imposé+. 31  Que [l’animal] ait encorné un fils ou qu’il ait encorné une fille, il lui sera fait selon cette décision judiciaire+. 32  Si c’est un esclave mâle ou une esclave femelle que le taureau a encorné, il donnera le prix de trente sicles+ au maître de [l’esclave] et le taureau sera lapidé. 33  “ Si un homme ouvre une fosse, ou si un homme creuse une fosse et ne la couvre pas, et qu’il y tombe réellement un taureau ou un âne+, 34  le propriétaire de la fosse donnera la compensation+. Il rendra le prix au propriétaire [de la bête], et l’animal mort sera pour lui. 35  Si le taureau d’un homme heurte le taureau d’un autre et que celui-ci meure réellement, alors ils devront vendre le taureau vivant et partager le prix qu’on aura payé pour lui ; ils partageront aussi [l’animal] mort+. 36  Ou bien s’il était reconnu qu’un taureau avait déjà auparavant l’habitude d’encorner, mais que son propriétaire ne l’ait pas tenu sous garde+, celui-ci doit absolument donner la compensation+ : taureau pour taureau, et [l’animal] mort sera pour lui.

Notes

Ou : “ les prescriptions, les ordres ”.
Lit. : “ de ses maîtres ”, c.-à-d. de la femme. Héb. : laʼdhonèha, pl. pour exprimer l’excellence ; c’est ainsi que la loi de Dieu désigne l’employeur.
“ mon maître ”. Héb. : ʼadhoni, sing. ; c’est ainsi que le serviteur appelle son employeur.
Ou : “ le [vrai] Dieu fait arriver la chose par sa main ”. LXXVg : “ Dieu l’a livré en sa (ses) main(s) ”.
“ le poing ”, LXXVg.
Lit. : “ s’il tient debout ”. Cf. 9:16, note “ exister ”.
Ou : “ car il a été acheté avec son argent ”.
“ sortent ”, c.-à-d. prématurément.
Ou : “ vie ”. Héb. : nèphèsh ; gr. : psukhên ; lat. : animam.
Ou : “ réparation ”. Lit. : “ couverture ”.