Exode 9​:​1-35

9  Alors Jéhovah dit à Moïse : « Présente-​toi devant Pharaon et dis-​lui : “Voici ce qu’a dit Jéhovah le Dieu des Hébreux : ‘Laisse partir mon peuple pour qu’il me serve+.  Mais si tu refuses de le laisser partir et que tu continues à le retenir,  vois, la main de Jéhovah+ va s’abattre sur tes animaux dans les champs. Une terrible épidémie va frapper les chevaux, les ânes, les chameaux, le gros bétail et le petit bétail+.  Jéhovah fera une distinction entre les troupeaux d’Israël et les troupeaux d’Égypte, et aucun des animaux appartenant aux Israélites ne mourra+.’” »  De plus, Jéhovah fixa un moment ; il dit : « Demain, Jéhovah fera cela dans le pays. »  Et Jéhovah fit cela le lendemain même : des animaux de tous les troupeaux d’Égypte moururent+, mais aucun animal des troupeaux d’Israël ne mourut.  Pharaon se renseigna et apprit que pas un seul animal des troupeaux d’Israël n’était mort. Malgré cela, le cœur de Pharaon resta insensible, et il ne laissa pas partir le peuple+.  Puis Jéhovah dit à Moïse et à Aaron : « Remplissez vos deux mains de suie provenant d’un four*, et Moïse devra la lancer en l’air devant Pharaon.  Elle se transformera en fine poussière sur toute l’Égypte et elle deviendra, sur les hommes et sur les animaux de tout le pays, des furoncles purulents. » 10  Ils prirent donc de la suie d’un four et se présentèrent devant Pharaon. Moïse la lança en l’air et elle devint, sur les hommes et sur les animaux, des furoncles purulents. 11  Les prêtres-magiciens ne purent pas se présenter devant Moïse à cause des furoncles, car les furoncles étaient apparus sur eux comme sur tous les Égyptiens+. 12  Mais Jéhovah laissa le cœur de Pharaon s’obstiner. Il n’écouta pas Moïse et Aaron, comme Jéhovah l’avait dit à Moïse+. 13  Alors Jéhovah dit à Moïse : « Lève-​toi de bon matin, présente-​toi devant Pharaon et dis-​lui : “Voici ce qu’a dit Jéhovah le Dieu des Hébreux : ‘Laisse partir mon peuple pour qu’il me serve. 14  Car maintenant je dirige tous mes coups contre toi, tes serviteurs et ton peuple, pour que tu saches qu’il n’y a personne comme moi sur toute la terre+. 15  Car j’aurais déjà pu tendre ma main pour te frapper, toi et ton peuple, d’une terrible épidémie, et tu aurais disparu* de la terre. 16  Mais si je t’ai laissé en vie, c’est pour te montrer ma puissance et pour qu’on proclame mon nom sur toute la terre+. 17  Or, tu continues de traiter mon peuple avec arrogance en ne le laissant pas partir. 18  Eh bien demain, vers cette heure-​ci, je vais faire tomber une grêle très violente, comme il n’y en a jamais eu en Égypte depuis sa fondation jusqu’à maintenant. 19  Donne donc l’ordre de mettre à l’abri tous tes troupeaux et tout ce qui est à toi dans les champs. Tous les hommes et tous les animaux qui se trouveront dans les champs et qui n’auront pas été mis à l’abri mourront quand la grêle tombera sur eux.’” » 20  Les serviteurs de Pharaon qui prirent au sérieux la parole de Jéhovah mirent rapidement à l’abri leurs serviteurs et leurs animaux, 21  mais ceux qui ne prirent pas au sérieux la parole de Jéhovah laissèrent leurs serviteurs et leurs animaux dans les champs. 22  Jéhovah dit alors à Moïse : « Tends la main vers le ciel pour que de la grêle tombe sur toute l’Égypte+ : sur les hommes, sur les animaux et sur toute la végétation des champs en Égypte+. » 23  Moïse tendit donc son bâton vers le ciel. Jéhovah provoqua alors du tonnerre et de la grêle, et du feu* tomba sur la terre. Jéhovah faisait tomber de la grêle sur l’Égypte. 24  Il y avait de la grêle et, au milieu de la grêle, du feu. Elle fut très violente ; il n’y avait jamais eu une telle grêle dans le pays depuis que l’Égypte était devenue une nation+. 25  Partout en Égypte, la grêle frappa tout ce qui était dans les champs, hommes et animaux. Elle détruisit toute la végétation et brisa tous les arbres+. 26  Ce fut seulement dans la région de Goshen, où étaient les Israélites, qu’il n’y eut pas de grêle+. 27  Alors Pharaon fit appeler Moïse et Aaron, et il leur dit : « Cette fois, j’ai péché. Jéhovah est juste. Moi et mon peuple, nous avons tort. 28  Suppliez Jéhovah pour que le tonnerre et la grêle s’arrêtent. Alors je serai prêt à vous laisser partir, et vous ne resterez pas ici plus longtemps. » 29  Moïse lui répondit : « Dès que je sortirai de la ville, je lèverai les mains vers Jéhovah. Le tonnerre cessera et il n’y aura plus de grêle, pour que tu saches que la terre appartient à Jéhovah+. 30  Mais je sais déjà que, même à ce moment-​là, toi et tes serviteurs, vous ne craindrez pas Jéhovah Dieu. » 31  Le lin et l’orge avaient été détruits, car l’orge était en épis et le lin était en fleurs. 32  Mais le blé et l’épeautre n’avaient pas été détruits, car ce sont des céréales tardives*. 33  Moïse partit de chez Pharaon, sortit de la ville et leva les mains vers Jéhovah. Alors le tonnerre et la grêle s’arrêtèrent, et la pluie cessa de tomber+. 34  Quand Pharaon vit que la pluie, la grêle et le tonnerre s’étaient arrêtés, il pécha une fois de plus et endurcit son cœur+, lui ainsi que ses serviteurs. 35  Le cœur de Pharaon continua de s’obstiner : il ne laissa pas partir les Israélites, comme Jéhovah l’avait annoncé par l’intermédiaire de Moïse+.

Notes

Ou « été effacé ».
P.-ê. de puissants éclairs.
Ou « ils mûrissent plus tard ».

Notes d'étude

Documents multimédias