Aller au contenu

Aller au sommaire

Ta relation avec Jéhovah est-elle réelle ?

Ta relation avec Jéhovah est-elle réelle ?

« Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous » (JACQ. 4:8).

1. Pourquoi nous faut-il maintenir forte notre relation avec Jéhovah ?

ES-TU voué à Jéhovah et baptisé ? Si oui, tu possèdes un bien précieux : une relation personnelle avec Dieu. Cependant, cette relation subit les pressions tant du monde de Satan que de notre chair imparfaite. Ces attaques n’épargnent aucun chrétien. C’est pourquoi notre relation avec Jéhovah doit être aussi forte que possible.

2. a) Comment définit-on une relation ? (voir la note). b) Comment pouvons-nous renforcer notre relation avec Jéhovah ?

2 Ta relation avec Jéhovah est-elle réelle ? Aimerais-tu la renforcer ? Jacques 4:8 nous dit comment le faire : « Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. » Tu remarqueras que ce verset décrit deux actions réciproques *. Quand nous faisons un pas vers Dieu, il fait un pas vers nous. Par cet échange, répété, notre relation avec lui se renforce peu à peu. Résultat, cette relation devient très réelle à nos yeux. Nous  développons le genre de confiance que Jésus avait lorsqu’il a dit : « Celui qui m’a envoyé existe réellement, et [...] je le connais » (Jean 7:28, 29). Mais quels pas, au juste, peux-tu faire pour t’approcher de Jéhovah ?

Comment communique-t-on avec Dieu ? (voir paragraphe 3).

3. Comment communique-t-on avec Jéhovah ?

3 Une communication régulière avec Jéhovah est indispensable pour s’approcher de lui. Comment peux-tu communiquer avec Dieu ? Eh bien, comment communiques-tu avec un ami qui vit loin de chez toi ? Sans doute vous écrivez-vous ou vous parlez-vous par téléphone, et ce, relativement souvent. De manière comparable, tu parles à Jéhovah en lui adressant des prières fréquentes (lire Psaume 142:2). Et en lisant et en méditant sa Parole écrite régulièrement, tu le laisses en quelque sorte te parler (lire Isaïe 30:20, 21). Voyons donc comment cette action réciproque resserre notre lien avec Jéhovah et rend notre relation avec lui toujours plus réelle.

L’ÉTUDE DE LA BIBLE : JÉHOVAH TE PARLE

4, 5. Comment, grâce à sa Parole écrite, Jéhovah te parle-t-il, à toi individuellement ? Donne un exemple.

4 Tu conviendras probablement que la Bible contient le message de Dieu pour l’humanité en général. Mais indique-t-elle aussi comment tu peux t’approcher de Jéhovah, toi, en particulier ? Absolument. Comment ? Au fil de ta lecture et de ton étude de la Bible, réfléchis à la manière dont tu réagis à ce que tu lis et demande-toi comment tu peux le mettre en pratique. De cette façon, tu laisses Jéhovah te parler par sa Parole et tu entres dans une relation plus étroite avec lui (Héb. 4:12 ; Jacq. 1:23-25).

5 Par exemple, lis et médite les paroles de Jésus conseillant de « cesse[r] de [s’]amasser des trésors sur la terre ». Quelle est ta réaction ? Si tu penses que tu centres déjà ta vie sur les intérêts du Royaume, tu perçois dans ce verset l’approbation de Jéhovah. Si, par contre, tu vois la nécessité de simplifier ta vie et de te concentrer davantage sur les intérêts du Royaume, Jéhovah te fait plutôt comprendre par ce verset que tu dois faire des efforts sous ce rapport pour te rapprocher de lui (Mat. 6:19, 20).

6, 7. a) Quel effet l’étude de la Bible a-t-elle sur notre amour pour Jéhovah et sur son amour pour nous ? b) Quel devrait être l’objectif de notre étude individuelle ?

6 Notre étude des Écritures ne fait pas que nous révéler des points à travailler. Elle nous aide à mieux connaître  les façons d’agir touchantes de Jéhovah, ce qui nous pousse à l’aimer davantage. Et quand notre amour pour Dieu s’intensifie, son amour pour nous s’intensifie aussi, ce qui consolide notre lien avec lui (lire 1 Corinthiens 8:3).

7 Mais pour s’approcher de Jéhovah, il faut absolument étudier avec le bon objectif. Jean 17:3 dit : « Ceci signifie la vie éternelle : qu’ils apprennent à te connaître, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. » Ainsi, notre objectif ne devrait pas simplement être d’absorber de la connaissance, mais d’en venir à « connaître » Jéhovah personnellement (lire Exode 33:13 ; Ps. 25:4).

8. a) Quelle question pourrait soulever la façon dont, selon 2 Rois 15:1-5, Jéhovah a traité Azaria ? b) Pourquoi notre connaissance de Jéhovah dissipe-t-elle le moindre doute sur ses façons d’agir ?

8 Une connaissance plus intime de Jéhovah nous retiendra de nous troubler outre mesure si, dans un récit biblique, nous ne comprenons pas pourquoi il a agi de telle ou telle manière. Par exemple, comment réagis-tu à la manière dont il a traité Azaria, un roi de Juda ? (2 Rois 15:1-5). On lit que « le peuple sacrifiait encore et faisait de la fumée sacrificielle sur les hauts lieux », mais que, pour sa part, Azaria « faisait ce qui est droit aux yeux de Jéhovah ». Pourtant, « Jéhovah frappa le roi et il resta lépreux jusqu’au jour de sa mort ». Pourquoi ? L’histoire ne le dit pas. Ce qu’a fait Jéhovah devrait-il nous troubler ou nous faire douter de la justice de sa punition ? Ce ne sera pas le cas si nous connaissons intimement ses manières d’agir, si nous savons notamment qu’il corrige toujours ses créatures « dans une juste mesure » (Jér. 30:11). Cette connaissance nous convainc que, même si nous ne savons pas pourquoi Jéhovah a traité Azaria ainsi, son jugement a été juste (2 Rois 15:1-5).

9. Quels faits nous aident à comprendre pourquoi Azaria a été frappé de la lèpre ?

9 Ailleurs dans ses pages, la Bible nous fournit toutefois d’autres détails sur Azaria. Notons qu’elle l’appelle également Ouzziya (2 Rois 15:7, 32). Or le récit parallèle de 2 Chroniques 26:3-5, 16-21 révèle que, bien qu’Ouzziya ait fait pendant un temps ce qui est droit aux yeux de Jéhovah, par la suite « son cœur s’enorgueillit, oui jusqu’à causer la ruine ». Il a présomptueusement tenté d’accomplir des tâches strictement réservées aux prêtres. Quatre-vingt-un prêtres se sont interposés et ont essayé de le reprendre. Comment a-t-il réagi ? Il « entra en fureur » contre eux, montrant à quel point il était devenu orgueilleux. On comprend que Jéhovah l’ait frappé de la lèpre !

10. a) Pourquoi ne devrions-nous pas avoir besoin d’explications sur tous les actes de Jéhovah ? b) Comment pouvons-nous consolider notre confiance dans la justice de ses manières d’agir ?

10 Ne passons cependant pas à côté de l’idée essentielle. Suppose que ces précisions ne figurent pas dans la Parole de Dieu. Certains récits sont en effet peu fournis. Serais-tu tenté de mettre en doute la justice divine ? Ou te dirais-tu plutôt que la Bible contient suffisamment de renseignements pour te convaincre que Jéhovah fait toujours ce qui est juste ? qu’il est, en fait, la référence même en matière de bien et de mal ? (Deut. 32:4). Mieux nous connaîtrons Jéhovah, plus notre amour et notre estime pour ses façons d’agir augmenteront, au point que nous n’aurons pas besoin d’explications sur le moindre de ses actes. Sois certain qu’une telle estime  augmentera à mesure que tu t’efforceras d’étudier et de méditer ce que Jéhovah te dit par l’intermédiaire de sa Parole écrite (Ps. 77:12, 13). Ta relation avec Jéhovah s’en trouvera fortifiée et sera d’autant plus réelle à tes yeux.

LA PRIÈRE : TU PARLES À JÉHOVAH

11-13. Comment sais-tu que Jéhovah écoute les prières ? (voir illustration du titre).

11 Quand nous prions, nous nous approchons de Jéhovah. Nous le louons, nous le remercions et nous cherchons ses conseils (Ps. 32:8). Mais pour que ta relation avec Jéhovah soit réelle, tu dois être convaincu qu’il entend les prières.

12 Certains pensent que la prière n’apporte qu’une aide psychologique. Ils prétendent que, quand une personne a le sentiment d’avoir été exaucée, c’est uniquement parce qu’elle a mis des mots sur ses pensées, a cerné son problème et s’est concentrée sur la recherche d’une solution. Mais même si la prière peut apporter de tels bienfaits, comment savons-nous que Jéhovah entend vraiment les prières sincères ?

13 Réfléchis à ceci : Au cours de sa vie préhumaine, Jésus a vu par lui-même Jéhovah répondre aux prières de ses serviteurs humains. Par la suite, pendant son ministère terrestre, il a fait de la prière son moyen de communiquer ses sentiments à son Père dans les cieux. L’aurait-il fait, aurait-il même été jusqu’à prier une nuit entière, tout en pensant que Jéhovah n’écoutait pas réellement ? (Luc 6:12 ; 22:40-46). Aurait-il enseigné à ses disciples à prier, tout en pensant que la prière n’est rien d’autre qu’une béquille psychologique ? De toute évidence, il savait que prier, c’est réellement parler à Jéhovah. En une occasion, il a dit : « Père, je te remercie de ce que tu m’as entendu. Je savais, c’est vrai, que tu m’entends toujours. » Nous pouvons, nous aussi, être convaincus que Jéhovah « enten[d] la prière » (Jean 11:41, 42 ; Ps. 65:2).

14, 15. a) Quels bienfaits retirons-nous à être précis dans nos prières ? b) Par quel genre de prières une sœur a-t-elle renforcé sa relation avec Jéhovah ?

14 Lorsque nous sommes précis dans nos prières, nous percevons plus nettement les réponses de Jéhovah, même si  elles sont parfois discrètes. Les réponses à nos prières rendront Jéhovah plus réel à nos yeux. Également, plus nous exprimerons à Jéhovah nos préoccupations profondes, plus il s’approchera de nous.

15 Parlons de Kathy, qui prêchait régulièrement, mais n’y prenait aucun plaisir *. Elle explique : « Je n’aimais pas, mais alors vraiment pas, la prédication. Quand j’ai pris ma retraite, un ancien a exprimé l’espoir de me voir devenir pionnière permanente ; il m’a même remis une demande d’admission. J’ai décidé d’être pionnière, mais je me suis aussi mise à prier chaque jour Jéhovah de m’aider à aimer la prédication. » Jéhovah a-t-il exaucé Kathy ? Elle répond : « C’est maintenant la troisième année que je suis pionnière. En passant plus de temps dans le ministère et en apprenant d’autres sœurs, j’ai peu à peu amélioré ma capacité à présenter le message. Aujourd’hui, je n’aime pas la prédication, je l’aime énormément. De plus, ma relation avec Jéhovah est beaucoup plus étroite. » Oui, les prières de Kathy l’ont aidée à rendre sa relation avec Jéhovah réelle.

FAISONS NOTRE PART

16, 17. a) Que devons-nous faire pour que notre relation avec Jéhovah ne cesse de se renforcer ? b) De quelle difficulté particulière allons-nous parler dans l’article qui suit ?

16 Développer une relation plus étroite avec Jéhovah est l’œuvre de toute une vie. Nous devons faire les pas qui nous rapprochent de notre Dieu si nous voulons qu’il s’approche de nous en retour. Alors surtout, communiquons régulièrement avec lui par l’étude de la Bible et la prière. Si nous le faisons, notre relation avec Jéhovah, qui ne cessera de se renforcer, nous permettra de triompher des épreuves.

Développer une relation plus étroite avec Jéhovah est l’œuvre de toute une vie (voir paragraphes 16, 17).

17 Il peut néanmoins arriver que, malgré nos prières, certains problèmes personnels persistent. Dans ces moments-là, notre confiance en Jéhovah risque de vaciller. Nous pourrions nous demander s’il entend réellement nos prières ou s’il estime être lui-même en relation avec nous. Comment supporter cette difficulté particulière en restant convaincus que notre relation avec Jéhovah est réelle ? L’article qui suit traite de cette question importante.

^ § 2 On définit une relation comme le rapport qui existe entre deux personnes qui font des choses l’une pour l’autre et éprouvent des sentiments l’une pour l’autre. Ainsi, les deux personnes jouent un rôle actif.

^ § 15 Le prénom a été changé.