Aller au contenu

Aller au sommaire

Une souche peut-elle encore bourgeonner ?

Une souche peut-elle encore bourgeonner ?

COMPARÉ au majestueux cèdre du Liban, l’olivier noueux fait sans doute piètre figure. Mais il a la remarquable capacité de survivre aux intempéries. On a estimé l’âge de certains spécimens à 1 000 ans. Ses racines, très étendues, lui permettent de se régénérer même quand son tronc a été détruit. Tant qu’elles sont vivantes, il peut rebourgeonner.

Le patriarche Job était convaincu que, même s’il mourait, il revivrait (Job 14:13-15). Il s’est servi d’un arbre, peut-être de l’olivier, pour illustrer sa confiance en la capacité qu’a Dieu de le ressusciter. « Il existe un espoir même pour un arbre, a-t-il dit. Si on le coupe, il bourgeonnera encore. » Quand les pluies mettent fin à une grave sécheresse, une souche d’olivier sèche peut reprendre vie ; ses racines peuvent produire des pousses, qui deviendront des « branche[s] comme une plante nouvelle » (Job 14:7-9).

Tout comme un cultivateur a hâte de voir pousser des tiges sur les racines d’un arbre coupé, Jéhovah Dieu a hâte de ramener à la vie ses serviteurs décédés et beaucoup d’autres humains (Mat. 22:31, 32 ; Jean 5:28, 29 ; Actes 24:15). Quelle joie ce sera d’accueillir les ressuscités et de les voir mener de nouveau une vie productive !