Aller au contenu

Aller à la table des matières

 VAINCRE LE STRESS

Comment gérer le stress

Comment gérer le stress

Pour gérer efficacement le stress, tenez compte de votre santé physique, pensez à vos relations avec les autres et réfléchissez à vos objectifs et à vos priorités, c’est-à-dire à ce qui compte le plus pour vous. Cet article présente des idées pratiques qui vous aideront à mieux gérer le stress, voire à le réduire.

Essayez de vivre un jour à la fois

« Ne vous inquiétez jamais du lendemain, car le lendemain aura ses propres inquiétudes » (MATTHIEU 6:34).

Application : Les inquiétudes font partie de la vie. N’ajoutez pas les inquiétudes de demain à celles d’aujourd’hui. Essayez de vivre un jour à la fois.

  • Le stress peut provoquer de l’anxiété. Tentez ceci : Premièrement, admettez qu’une certaine dose de stress est inévitable. Et se tracasser au sujet de choses sur lesquelles on n’a pas pouvoir augmente le stress. Deuxièmement, dites-​vous bien que, très souvent, les choses ne tournent pas aussi mal que ce qu’on avait pensé.

Soyez raisonnable dans vos attentes

« La sagesse d’en haut est [...] raisonnable » (JACQUES 3:17).

Application : Ne soyez pas perfectionniste. N’ayez pas des attentes irréalistes envers vous-​même ou envers les autres.

  • Soyez modeste, ne placez pas la barre trop haut et soyez conscient de vos limites et de celles des autres. Cela réduira le stress de tout le monde, et conduira même à de meilleurs résultats. Gardez aussi le sens de l’humour. Rire, même quand quelque chose va de travers, fait retomber la pression et redonne le moral.

 Repérez ce qui vous stresse

« Un homme qui a du discernement garde son calme » (PROVERBES 17:27).

Application : Étant donné que des sentiments négatifs peuvent obscurcir le raisonnement, efforcez-​vous de rester calme.

  • Détectez ce qui vous stresse, et voyez comment vous y réagissez. Par exemple, quand vous êtes stressé, déterminez quels sont vos pensées, vos sentiments et votre attitude ; vous pouvez même les mettre par écrit. En comprenant mieux comment vous réagissez au stress, vous pourrez mieux le gérer. Cherchez aussi des moyens d’éliminer de votre vie des sources de stress. Si ce n’est pas possible, cherchez à réduire leur effet en organisant mieux vos tâches ou votre temps.

  • Essayez de voir les choses sous un autre angle. Ce qui vous stresse ne stressera pas forcément quelqu’un d’autre. Ce n’est peut-être qu’une question de point de vue. Voici trois suggestions :

    1. Ne prêtez pas trop vite de mauvaises intentions aux autres. Imaginons que quelqu’un passe devant vous dans une file d’attente. Si vous vous dites que c’est de la méchanceté, cela va vous irriter. À l’inverse, pourquoi ne pas penser que cette personne avait une bonne raison de le faire ? Et c’est peut-être le cas...

    2. Voyez le bon côté des choses. Une longue attente, chez le docteur ou à l’aéroport, sera plus supportable si vous la mettez à profit pour lire ou vous mettre à jour dans votre travail ou vos e-mails.

    3. Prenez du recul. Demandez-​vous si le problème sera toujours aussi gros demain ou la semaine prochaine. Faites la différence entre les questions de peu d’importance et celles qui sont plus sérieuses.

 Essayez d’être organisé

« Que tout se fasse selon ce qui est convenable et avec ordre » (1 CORINTHIENS 14:40).

Application : Essayez de garder une vie organisée.

  • Tout le monde aime avoir un minimum d’organisation. Ce qui peut mener à la désorganisation, et donc au stress, c’est la tendance à remettre à plus tard. Pour ne pas finir avec une longue liste de tâches à terminer, que diriez-​vous d’essayer ces deux suggestions ?

    1. Établissez un emploi du temps réaliste, puis respectez-​le.

    2. Repérez et corrigez toute tendance à remettre à plus tard.

Ayez un mode de vie équilibré

« Mieux vaut une poignée de repos que deux poignées de dur travail et de poursuite du vent » (ECCLÉSIASTE 4:6).

Application : Les drogués du travail risquent de se priver des bienfaits de leurs « deux poignées de dur travail ». Il se peut qu’ils n’aient plus le temps ni l’énergie pour profiter de ce pour quoi ils ont travaillé.

  • Ayez un point de vue équilibré sur le travail et l’argent. Avoir plus d’argent ne veut pas dire être plus heureux ou moins stressé. En fait, c’est parfois l’inverse ! « L’abondance du riche ne le laisse pas dormir », prévient Ecclésiaste 5:12. Alors, essayez de ne pas vivre au-dessus de vos moyens.

  • Prenez le temps de vous détendre. Quand vous faites quelque chose que vous aimez, vous combattez le stress. Cela dit, les divertissements passifs, regarder la télé par exemple, ne sont pas des plus efficaces.

  • Laissez la technologie à sa place. Retenez-​vous de consulter constamment e-mails, textos ou réseaux sociaux. Sauf si la situation l’exige, ne consultez pas vos e-mails professionnels en dehors des heures de travail.

 Prenez soin de votre santé

« L’exercice physique est utile » (1 TIMOTHÉE 4:8).

Application : Faire régulièrement du sport favorise une bonne santé.

  • Adoptez de bonnes habitudes. Une activité physique peut améliorer votre humeur et la réaction de votre corps au stress. Mangez des aliments nutritifs et évitez de sauter des repas. Veillez à vous reposer suffisamment.

  • Rejetez les « solutions » nuisibles, comme la cigarette, la drogue ou l’alcool. À long terme, ces habitudes augmentent le stress, peut-être en vous volant votre santé et votre argent durement gagné.

  • Consultez votre médecin si vous vous sentez submergé par le stress. Demander l’aide d’un professionnel n’est pas synonyme d’échec.

 Établissez des priorités

‘Discernez quelles sont les choses les plus importantes’ (PHILIPPIENS 1:10).

Application : Analysez soigneusement vos priorités.

  • Listez vos tâches par ordre d’importance. Cela vous aidera à vous concentrer sur les plus importantes. Vous verrez également celles que vous pouvez remettre à plus tard, confier à quelqu’un ou même éliminer.

  • Durant une semaine, notez comment vous utilisez votre temps. Puis cherchez comment mieux l’utiliser. Plus on maîtrise les choses, moins on se sent sous pression.

  • Programmez des pauses. Même une brève coupure peut vous redonner des forces et réduire votre stress.

Faites-​vous aider

« L’inquiétude dans le cœur d’un homme l’oppresse, alors qu’une bonne parole le réjouit » (PROVERBES 12:25).

Application : Des paroles gentilles et pleines de compassion peuvent vous mettre du baume au cœur.

  • Parlez à quelqu’un de compréhensif. Il pourra vous aider à voir les choses différemment ou à penser à une solution que vous n’aviez pas envisagée. Par ailleurs, le simple fait d’exprimer ce que vous avez sur le cœur peut vous faire du bien.

  • Demandez de l’aide. Pouvez-​vous confier une tâche à quelqu’un ou partager votre charge de travail ?

  • Si un collègue vous stresse, cherchez des moyens d’améliorer la situation. Pourriez-​vous, avec gentillesse et tact, lui dire ce que vous ressentez ? (Proverbes 17:27). Si cela ne change rien, vous est-​il possible de réduire le temps passé avec lui ?

 Comblez vos besoins spirituels

« Heureux ceux qui sont conscients de leurs besoins spirituels » (MATTHIEU 5:3).

Application : Les humains n’ont pas seulement besoin de nourriture, de vêtements et d’un toit. Nous avons aussi des besoins spirituels. Pour être heureux, nous devons en être conscients et combler ces besoins.

  • La prière peut être d’une grande aide. Dieu vous invite à ‘vous décharger sur lui de toute votre inquiétude, parce qu’il se soucie de vous’ (1 Pierre 5:7). Prier et méditer sur des choses saines peut vous procurer une profonde paix intérieure (Philippiens 4:6, 7).

  • Lisez des choses qui rapprochent de Dieu. Les principes contenus dans cette revue viennent de la Bible, qui a été écrite pour combler nos besoins spirituels. De plus, ces principes stimulent « la sagesse pratique et la capacité de réflexion » (Proverbes 3:21). Et si vous vous mettiez à lire la Bible ? Vous apprécierez peut-être de commencer par le livre des Proverbes.