Aller au contenu

Aller au sommaire

 INTERVIEW | FRÉDÉRIC DUMOULIN

« Je suis convaincu qu’il y a un Créateur »

« Je suis convaincu qu’il y a un Créateur »

Depuis plus de dix ans, Frédéric Dumoulin travaille dans la recherche pharmaceutique à l’université de Gand, en Belgique. À une époque, il était athée. Mais plus tard, il a acquis la conviction que Dieu a créé la vie. Il est à présent Témoin de Jéhovah. Réveillez-vous ! l’a interrogé sur son métier et sur sa foi.

La religion a-t-elle joué un rôle dans votre enfance ?

Oui. Ma mère était catholique. Mais lorsque j’ai découvert l’histoire des croisades et de l’Inquisition, j’ai été dégoûté de la religion et je ne voulais plus rien avoir à faire avec elle. J’ai aussi lu des choses sur les religions non chrétiennes et j’ai vu qu’elles ne valaient pas mieux. À 14 ans, je me suis dit que Dieu ne pouvait pas exister, vu toute la corruption qu’il y avait dans les religions. Alors quand on m’a enseigné la théorie de l’évolution à l’école, ça m’a paru logique.

Qu’est-ce qui vous a attiré vers la science ?

Quand j’ai eu sept ans, on m’a donné un microscope, et c’est devenu mon jouet préféré. Je m’en servais entre autres pour examiner des insectes fascinants, comme les papillons.

Pourquoi vous êtes-vous intéressé à l’origine de la vie ?

À 22 ans, j’ai rencontré une scientifique qui était Témoin de Jéhovah. Elle croyait que Dieu avait créé la vie. Ça me paraissait vraiment bizarre. Je me suis dit que je pourrais facilement lui prouver que sa croyance était ridicule. Mais à ma grande surprise, elle avait une réponse logique à chacune de mes questions. Les croyants commençaient à m’intriguer.

Quelques mois plus tard, j’ai rencontré un autre Témoin qui avait une certaine connaissance de la médecine. Quand il a proposé de m’expliquer ses croyances, j’ai accepté pour essayer de le comprendre et de le sortir de l’erreur.

Avez-vous réussi à le convaincre ?

Pas du tout. Du coup, j’ai commencé à examiner les théories sur l’origine de la vie. J’ai été étonné de voir que, selon de  grands scientifiques, même la plus simple des cellules vivantes est si complexe qu’elle n’aurait pas pu se former sur la terre. Certains d’entre eux pensent que de telles cellules sont venues de l’espace. La question de l’origine de la vie fait l’objet de nombreux débats.

Les scientifiques sont-ils au moins d’accord sur un point ?

Bizarrement, beaucoup s’accordent à dire que des processus naturels ont fait naître la vie à partir de matière inerte, mais ils ne savent pas comment. Je me suis demandé : « S’ils ne savent pas expliquer comment la vie a pu apparaître sans un Créateur, comment peuvent-ils être si sûrs d’eux ? » Je me suis donc intéressé à ce que la Bible dit sur l’origine de la vie.

Et alors ?

Eh bien, plus j’en apprenais sur la Bible, plus j’étais convaincu qu’elle disait vrai. Par exemple, ce n’est que récemment que les scientifiques ont prouvé que l’univers a eu un commencement. Pourtant, les premières lignes de la Bible, écrites il y a 3 500 ans, déclarent : « Au commencement Dieu créa les cieux et la terre *. » Et j’ai remarqué qu’à chaque fois que la Bible aborde des questions scientifiques, elle est exacte.

J’ai remarqué qu’à chaque fois que la Bible aborde des questions scientifiques, elle est exacte.

Vos connaissances scientifiques ont-elles été un obstacle à votre croyance en Dieu ?

Non. Quand j’ai commencé à croire en Dieu, je faisais des études scientifiques depuis déjà trois ans. Depuis, plus j’étudie la façon dont les êtres vivants sont faits, plus je suis convaincu qu’il y a un Créateur.

Pouvez-vous citer un exemple ?

J’ai étudié les effets des médicaments et des toxines sur les êtres vivants. Je suis impressionné par la façon dont notre cerveau est protégé des substances dangereuses et des bactéries ! Il y a une barrière qui maintient une séparation entre notre sang et les cellules de notre cerveau.

Qu’est-ce que cela a de si remarquable ?

Il y a plus d’un siècle, des chercheurs ont remarqué que des substances qu’on introduit dans le système sanguin pénètrent dans chaque région de notre corps, mais pas dans le cerveau ni la moelle épinière. C’est surprenant, car un immense réseau de minuscules vaisseaux capillaires amène le sang à chaque cellule du cerveau. Ces cellules sont nettoyées, nourries et oxygénées par le sang. Alors comment peut-il y avoir une séparation entre notre sang et les cellules de notre cerveau ? Pendant de nombreuses années, c’est resté un mystère...

Mais alors, comment fonctionne cette barrière ?

Les vaisseaux sanguins ne sont pas comme des tubes plastique bien étanches. Les parois des vaisseaux sanguins sont constituées de cellules, qui laissent des substances et des microbes passer à travers elles et entre elles. Mais les cellules qui composent les vaisseaux sanguins de notre cerveau sont différentes. Elles sont étroitement reliées entre elles. Ces cellules et les jonctions serrées qui les relient sont stupéfiantes. Toute une série de mécanismes complexes assure et régule le passage de certains éléments — oxygène, dioxyde de carbone, glucose, etc. — entre le système sanguin et le cerveau. Par contre, ces mécanismes empêchent d’autres éléments — composés, protéines et cellules — d’atteindre le cerveau. La barrière sang-cerveau filtre les molécules en fonction de leurs propriétés physiques, chimiques et électriques. Pour moi, un système comme celui-là ne peut pas venir de l’évolution.