Aller au contenu

Aller au sommaire

 INTERVIEW | FAN YU

Un concepteur de logiciels parle de sa foi

Un concepteur de logiciels parle de sa foi

FAN YU a commencé sa carrière en tant que mathématicien chercheur à l’Institut chinois de l’énergie atomique, près de Pékin. À cette époque, il était athée et croyait en la théorie de l’évolution. Mais maintenant, il est convaincu que la vie a été conçue et créée par Dieu. Réveillez-vous ! l’a interrogé sur sa foi.

Parlez-nous un peu de votre enfance.

Je suis né en 1959 à Fuzhou, une ville de la province du Jiangxi, en Chine. Quand j’ai eu huit ans, mon père, un ingénieur civil, a dû participer à la construction d’une voie ferrée dans une région désertique éloignée. Le pays était alors en pleine révolution culturelle. Pendant des années, il n’a pu venir nous voir qu’une fois par an. Je vivais donc avec ma mère, alors institutrice. Nous habitions au sein même de l’école où elle enseignait. En 1970, nous avons dû emménager à Liufang, un village pauvre du district de Linchuan où la nourriture était rare.

Quelles étaient les croyances de votre famille ?

Mon père ne s’intéressait pas à la politique ni à la religion. Ma mère était bouddhiste. À l’école, j’ai appris que la vie avait évolué grâce à des processus naturels, et je croyais ce que mes professeurs m’enseignaient.

Pourquoi vous êtes-vous intéressé aux mathématiques ?

Ce qui m’a attiré dans les mathématiques, c’est la recherche de vérités au moyen de raisonnements logiques. Je suis entré à l’université peu après la mort du leader de la révolution, Mao Zedong, en 1976. J’ai choisi les mathématiques comme matière principale. Après avoir obtenu une maîtrise, j’ai d’abord travaillé dans la recherche mathématique pour concevoir des réacteurs nucléaires.

Que pensiez-vous de la Bible ?

En 1987, je suis arrivé aux États-Unis pour préparer un doctorat à l’université A&M du Texas. Je savais que dans ce pays, beaucoup croyaient en Dieu et lisaient la Bible. J’avais aussi entendu dire que la Bible est un livre d’une grande sagesse pratique ; je me suis donc dit que je devrais la lire.

Les enseignements de la Bible me semblaient réalistes. Mais comme je trouvais certaines  parties difficiles à comprendre, j’ai arrêté de la lire.

Qu’est-ce qui vous a amené à vous intéresser de nouveau à la Bible ?

L’idée d’un Créateur étant nouvelle pour moi, j’ai décidé de faire mes propres recherches sur le sujet.

En 1990, une femme Témoin de Jéhovah est venue chez moi pour me montrer que la Bible promet un avenir meilleur aux humains. Elle a ensuite demandé à un couple de m’aider à comprendre la Bible. Plus tard, ma femme, Liping, qui avait enseigné les sciences physiques dans un lycée en Chine et qui était aussi athée, a également commencé à étudier la Bible. Nous avons appris ce que la Bible dit à propos de l’origine de la vie. L’idée d’un Créateur étant nouvelle pour moi, j’ai décidé de faire mes propres recherches sur le sujet.

Comment vous y êtes-vous pris ?

En tant que mathématicien, j’avais l’habitude de calculer la probabilité d’un évènement. J’avais aussi appris que, pour que la vie apparaisse spontanément, il fallait déjà que certaines protéines soient présentes. J’ai donc essayé de calculer la probabilité pour qu’une protéine se forme par elle-même. Les protéines sont parmi les molécules les plus complexes qu’on connaisse, et les cellules vivantes peuvent contenir des milliers de types de protéines qui interagissent de façon très précise. Je me suis rendu compte, comme d’autres avant moi, que la formation spontanée d’une protéine est, de par sa nature, tellement improbable qu’elle en devient impossible ! Je n’ai jamais lu dans la théorie de l’évolution d’explication satisfaisante sur la façon dont ces molécules très complexes ont pu, dans la pratique, se créer elles-mêmes, sans parler des organismes vivants qu’elles constituent. Pour moi, les faits démontraient l’existence d’un Créateur.

Qu’est-ce qui vous a convaincu que la Bible vient de Dieu ?

En étudiant la Bible avec les Témoins de Jéhovah, j’ai appris qu’elle contient de nombreuses prophéties détaillées qui se sont accomplies. J’ai aussi commencé à ressentir les bienfaits qu’on retire à appliquer les principes bibliques. Je me suis demandé : « Comment les rédacteurs de la Bible, qui ont vécu il y a des milliers d’années, ont-ils pu écrire des paroles de sagesse qui sont tellement réalistes aujourd’hui ? » Petit à petit, je me suis rendu compte que la Bible est la Parole de Dieu.

Qu’est-ce qui continue de vous convaincre qu’il y a un Créateur ?

Quand je réfléchis aux nombreux éléments présents dans la nature, je ne peux pas faire autrement que de croire en un Créateur. À présent, je conçois des logiciels, et je suis souvent émerveillé par la supériorité de notre cerveau sur les programmes informatiques. Par exemple, la capacité de notre cerveau à reconnaître le langage parlé est stupéfiante. La plupart d’entre nous comprennent facilement ce qui est dit quand quelqu’un parle, même s’il ne prononce pas des phrases complètes, s’il rit, tousse, bégaie, a un accent, s’il y a de l’écho, des bruits ambiants ou si la voix est légèrement modifiée au travers d’un téléphone. Vous pensez peut-être que cela n’a rien d’extraordinaire. Mais les concepteurs de logiciels ne sont pas du même avis. Même le meilleur logiciel de reconnaissance vocale est loin d’égaler le cerveau humain.

Contrairement aux ordinateurs les plus complexes, notre cerveau peut percevoir des émotions, reconnaître des accents ou identifier une personne aux caractéristiques de sa voix. Les concepteurs de logiciels cherchent comment les ordinateurs pourraient reproduire la capacité du cerveau humain à reconnaître le langage parlé. Je suis convaincu qu’en faisant cela, ils étudient en fait la création de Dieu.