Aller au contenu

Aller à la table des matières

 EN COUVERTURE | COMMENT FAIRE FACE À L’INQUIÉTUDE

L’inquiétude pour sa vie

L’inquiétude pour sa vie

« Dès que j’entends la sirène, confie Alona, mon cœur se met à battre à cent à l’heure et je me précipite vers un abri antiaérien. Mais même là, je continue à m’inquiéter. C’est pire quand je suis à l’extérieur, sans aucun endroit où me réfugier. Un jour, je marchais dans la rue quand la sirène a retenti. Je me suis mise à pleurer et à suffoquer. Je n’ai retrouvé mon calme qu’après plusieurs heures. C’est alors que la sirène a de nouveau retenti. »

Alona

La guerre n’est qu’une des menaces qui planent sur les humains. Apprendre que l’on est atteint d’une maladie grave, ou que c’est le cas d’un proche, peut être traumatisant. L’avenir est un sujet d’inquiétude supplémentaire. Certains se demandent : « Nos enfants, ou nos petits-enfants, subiront-ils les effets de la guerre, de la criminalité, des changements climatiques ou des épidémies ? » Comment faire face à de telles inquiétudes ?

Sachant que des malheurs se produisent, « l’homme avisé voit venir le danger et se met à l’abri » (Proverbes 27:12, Bible des peuples). Tout comme nous nous efforçons de préserver notre bien-être physique, nous pouvons prendre des mesures pour protéger notre santé mentale et affective. Les divertissements violents, et même les actualités qui regorgent d’images choquantes, ajoutent à notre inquiétude et à celle de nos enfants. Refuser de regarder de telles choses  ne signifie pas que l’on se voile la face. L’esprit humain n’a pas été conçu par Dieu pour s’appesantir sur le mal. Remplissons plutôt notre esprit de « toutes les choses qui sont vraies, [...] justes, [...] pures, [...] qui méritent d’être aimées ». Si nous agissons ainsi, « le Dieu de paix » nous rendra sereins (Philippiens 4:8, 9).

L’IMPORTANCE DE LA PRIÈRE

La foi authentique nous aide à faire face aux inquiétudes. La Bible nous conseille d’être « vigilants en vue des prières » (1 Pierre 4:7). Demandons à Dieu de nous soutenir, et de nous donner la sagesse et le courage de tirer le meilleur parti de notre situation, certains qu’« il nous entend concernant tout ce que nous demandons » (1 Jean 5:15).

Avec son mari, Avi.

La Bible dit que Satan, et non Dieu, est « le chef de ce monde » et que « le monde entier se trouve au pouvoir du méchant » (Jean 12:31 ; 1 Jean 5:19). Jésus ne parlait donc pas en termes imagés quand il a enseigné cette prière : « Délivre-nous du méchant » (Matthieu 6:13). « Chaque fois que la sirène retentit, dit Alona, je demande à Jéhovah de m’aider à maîtriser mes sentiments. En plus, mon cher mari me téléphone et prie avec moi. La prière est d’un grand secours. » Comme le dit la Bible, Jéhovah est près « de tous ceux qui font appel à lui, de tous ceux qui font appel à lui avec sincérité » (Psaume 145:18, Segond 21).

UNE ESPÉRANCE POUR L’AVENIR

Dans son Sermon sur la montagne, Jésus a enseigné cette prière à ses disciples : « Que ton royaume vienne » (Matthieu 6:10). Le Royaume de Dieu éliminera définitivement toute inquiétude néfaste. Par l’intermédiaire de Jésus, le « Prince de paix », Dieu fera « cesser les guerres jusqu’à l’extrémité de la terre » (Isaïe 9:6 ; Psaume 46:9). Il « rendra jugement au milieu de peuples nombreux [...]. Ils ne lèveront pas l’épée, nation contre nation, et ils n’apprendront plus la guerre. [...] Il n’y aura personne qui les fasse trembler » (Mika 4:3, 4). Des familles heureuses « bâtiront des maisons et les habiteront », « planteront des vignes et mangeront leurs fruits » (Isaïe 65:21). De plus, « aucun habitant ne dira : “Je suis malade” » (Isaïe 33:24).

Aujourd’hui, malgré toutes les précautions que l’on peut prendre, il n’est pas toujours possible d’empêcher que des « évènement[s] imprévu[s] » se produisent ou d’éviter d’être au mauvais endroit au mauvais moment (Ecclésiaste 9:11). Depuis des siècles, la guerre, la violence et la maladie tuent des innocents. Y a-t-il un espoir pour eux ?

Des millions de gens — Dieu seul sait combien — reviendront à la vie. Pour le moment, ils « dorment » dans la mort, en sécurité dans la mémoire parfaite de Dieu, jusqu’au jour où « tous ceux qui sont dans les tombes de souvenir [...] sortiront » (Jean 5:28, 29). À propos de la résurrection, la Bible nous assure : « Cette espérance, nous l’avons comme une ancre pour l’âme, à la fois sûre et ferme » (Hébreux 6:19). Par ailleurs, Dieu « a procuré à tous les hommes une garantie en ce qu’il [...] a ressuscité [Jésus] d’entre les morts » (Actes 17:31).

Actuellement, les inquiétudes touchent même ceux qui s’efforcent de plaire à Dieu. En prenant des mesures sages et pratiques, en se rapprochant de Dieu par la prière et en bâtissant leur foi dans l’espérance que donne la Bible, Paul, Janet et Alona parviennent à surmonter leurs inquiétudes. Comme c’est le cas pour eux, « que le Dieu qui donne l’espérance vous remplisse de toute joie et paix, parce que vous croyez » ! (Romains 15:13).