Aller au contenu

Aller au sommaire

 LA BIBLE TRANSFORME DES VIES

« Je ne pense plus devoir changer le monde »

« Je ne pense plus devoir changer le monde »
  • ANNÉE DE NAISSANCE : 1966

  • PAYS : FINLANDE

  • ANCIENNEMENT : ACTIVISTE

MON PARCOURS :

J’ai toujours été un amoureux de la nature. On allait souvent se promener en famille dans les magnifiques forêts et autour des merveilleux lacs qu’il y avait près de chez nous, à Jyväskylä, une ville de la Finlande centrale. Je suis aussi un amoureux des animaux. Quand j’étais enfant, je ne pouvais pas voir passer un chat ou un chien sans vouloir le prendre dans mes bras ! En grandissant, j’ai été choqué de voir des gens maltraiter les animaux. J’ai d’ailleurs adhéré à une association de défense des droits des animaux, où j’ai rencontré des gens qui partageaient mes idées.

On était des militants très actifs. On informait les gens par tous les moyens ; on organisait des manifestations contre le commerce de fourrure et l’expérimentation animale. On a même formé une nouvelle association de protection des animaux. Nos méthodes radicales nous ont souvent valu des ennuis avec la police. J’ai été arrêté et poursuivi en justice plusieurs fois.

D’autres problèmes dans le monde me préoccupaient beaucoup. Je me suis donc impliqué dans différentes organisations, y compris Amnesty International et Greenpeace. J’y dépensais toute mon énergie. Je défendais la cause du pauvre, de l’affamé et de toute personne défavorisée.

Mais petit à petit, j’ai compris que je ne pouvais pas changer le monde. Même si ces organisations réussissaient à régler des problèmes mineurs, les grands problèmes ne faisaient qu’empirer. C’était comme si les forces du mal avaient englouti le monde entier, et personne ne s’en souciait. Je me sentais impuissant.

COMMENT LA BIBLE A CHANGÉ MA VIE :

Déçu de ne pas pouvoir faire bouger les choses, j’ai commencé à penser à Dieu et à la Bible. À l’époque, j’avais étudié la Bible avec les Témoins de Jéhovah. J’avais beaucoup apprécié leur  gentillesse et leur intérêt sincère pour moi, mais je n’étais pas prêt à changer mon mode de vie. Maintenant, c’était différent.

J’ai ressorti ma bible et je me suis mis à la lire. Ç’a été comme du baume sur mes blessures. J’ai remarqué que de nombreux versets encouragent à être bon avec les animaux. Par exemple, Proverbes 12:10 dit que « le juste prend soin de ses bêtes » (Nouvelle Bible Segond). J’ai aussi compris que Dieu n’est pas à l’origine des problèmes de l’humanité. En fait, si la situation s’aggrave, c’est parce que la plupart des gens ne suivent pas ses conseils. Et puis, j’ai été profondément touché par l’amour et la patience dont Jéhovah fait preuve (Psaume 103:8-14).

À cette même époque, je suis tombé sur un coupon-réponse permettant de demander le livre Qu’enseigne réellement la Bible ? Je l’ai rempli et renvoyé aux Témoins de Jéhovah. Peu de temps après, deux d’entre eux m’ont rendu visite et ont proposé de m’aider à étudier la Bible. J’ai accepté. Je me suis aussi mis à assister à leurs offices. La vérité biblique a alors commencé à prendre racine dans mon cœur.

La Bible m’a aidé à transformer ma vie. J’ai arrêté de fumer et de me soûler. J’ai apporté plus de soin à mon apparence et à mon langage. J’ai changé d’attitude envers les autorités (Romains 13:1). J’ai aussi abandonné mon mode de vie immoral, et je vous avouerai que dans ce domaine, je n’avais pas beaucoup de limites.

Le plus dur, ç’a été de développer le bon point de vue sur les organisations que je soutenais. Ça ne s’est pas fait du jour au lendemain. Au début, je pensais que leur retirer mon soutien reviendrait à de la trahison. Mais j’ai fini par comprendre que le Royaume de Dieu est notre seul espoir. J’ai donc décidé de consacrer toute mon énergie à soutenir ce Royaume et à aider les autres à en apprendre davantage sur lui (Matthieu 6:33).

CE QUE CELA M’A APPORTÉ :

Quand j’étais activiste, je classais les gens en deux catégories : les bons et les méchants. Et je n’hésitais pas à m’en prendre à ceux que je considérais comme méchants. Mais grâce à la Bible, je ne ressens plus de haine. Je m’efforce plutôt de développer l’amour chrétien envers tous (Matthieu 5:44). J’exprime par exemple cet amour en parlant aux autres de la bonne nouvelle du Royaume de Dieu. Je suis heureux de voir que cette œuvre bénévole favorise la paix et la joie, et donne aux personnes une espérance réelle.

Aujourd’hui, je suis serein parce que je laisse les choses entre les mains de Jéhovah. Je suis convaincu que le Créateur ne permettra pas que les humains et les animaux soient maltraités éternellement, ni que notre belle planète soit détruite. Au contraire, par son Royaume, il réparera bientôt tout le mal qui a été causé (Isaïe 11:1-9). Le fait de connaître ces vérités, mais aussi d’aider les autres à avoir foi en elles, m’apporte beaucoup de joie. Je ne pense plus devoir changer le monde.