Aller au contenu

Aller au sommaire

 LA BIBLE TRANSFORME DES VIES

J’étais violent et rempli d’amertume

J’étais violent et rempli d’amertume
  • ANNÉE DE NAISSANCE : 1974

  • PAYS D’ORIGINE : MEXIQUE

  • ANCIENNEMENT : ADOLESCENT VIOLENT, PARTICIPAIT À DES COMBATS DE RUES

PARCOURS :

Je suis né à Ciudad Mante, dans une très belle région de l’État de Tamaulipas (Mexique). Les habitants de cette ville sont dans l’ensemble bons et généreux. Mais malheureusement, à cause du crime organisé, la région était très dangereuse.

Je suis le deuxième de quatre garçons. Mes parents m’ont fait baptiser catholique, et j’ai plus tard fait partie de la chorale de l’église. Je voulais plaire à Dieu parce que j’avais très peur d’être condamné à brûler éternellement en enfer.

J’avais cinq ans quand mon père nous a quittés. Cela m’a vraiment rendu triste et a laissé un vide en moi. Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi il nous avait abandonnés alors que nous l’aimions tant. Ma mère devait partir travailler de longues heures pour subvenir aux besoins de ses quatre fils.

Je profitais de la situation pour manquer les cours et rejoindre des enfants plus âgés que moi. Ils m’ont appris à dire des grossièretés, à fumer, à voler et à me battre à coups de poing. Comme j’aimais dominer les autres, j’ai appris la boxe, la lutte, les arts martiaux ainsi que le maniement des armes. Je suis devenu un adolescent violent. Je participais souvent à des fusillades, et j’ai plusieurs fois fini en sang et laissé pour mort dans la rue. Quelle peine je causais à ma mère quand elle me retrouvait dans cet état et qu’elle devait me conduire en toute hâte à l’hôpital !

J’avais 16 ans quand un ami d’enfance nommé Jorge nous a rendu visite. Il nous a dit qu’il était Témoin de Jéhovah et qu’il avait un message important à nous faire connaître. Il nous a expliqué ses croyances à l’aide de la Bible. Je ne l’avais jamais lue, et j’étais enthousiasmé de découvrir le nom de Dieu et quels sont ses projets. Jorge a proposé de nous enseigner la Bible, et nous avons accepté.

COMMENT LA BIBLE A CHANGÉ MA VIE :

J’ai été grandement soulagé quand j’ai appris la vérité sur l’enfer, un enseignement qui n’est pas biblique (Psaume 146:4 ; Ecclésiaste 9:5). À partir de là, je n’ai plus jamais ressenti de peur morbide de Dieu. Au contraire, j’ai commencé à le voir comme un Père plein d’amour, qui souhaite le meilleur pour ses enfants.

 Grâce aux progrès que je faisais dans mon étude de la Bible, j’ai compris que je devais faire des changements dans ma personnalité. Il fallait que je cultive l’humilité et que j’arrête de recourir à la violence. Le conseil de 1 Corinthiens 15:33 m’a aidé. Il dit : « Les mauvaises compagnies ruinent [ou selon la note, « corrompent »] les habitudes utiles. » J’ai pris conscience que si je voulais transformer ma personnalité, je devais cesser de fréquenter ceux qui avaient une mauvaise influence sur moi. J’ai donc remplacé mes anciens amis par les membres de la vraie congrégation chrétienne, des gens qui résolvent leurs conflits, non avec des coups ou de la violence, mais en appliquant les principes de la Bible.

Un autre passage biblique qui m’a beaucoup touché est Romains 12:17-19. Il dit : « Ne rendez à personne le mal pour le mal. [...] Si possible, pour autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez pas vous-​mêmes, [...] car il est écrit : “À moi la vengeance ; c’est moi qui paierai de retour, dit Jéhovah.” » J’ai fini par accepter le fait que Jéhovah s’occupera de l’injustice de la façon et au moment qu’il voudra. J’ai peu à peu mis fin à mon comportement violent.

Je n’oublierai jamais ce qui s’est passé, un soir, alors que je rentrais chez moi. Un groupe de jeunes appartenant à une ancienne bande rivale m’a attaqué, et le chef m’a frappé sur le dos en criant : « Défends-​toi ! » J’ai alors fait une courte prière à Jéhovah pour lui demander de m’aider à supporter cette agression. J’avais très envie de riposter, mais au lieu de cela, j’ai réussi à fuir. Le lendemain, j’ai rencontré le chef du gang en personne. J’ai senti monter la colère et le désir de me venger ; mais une fois encore, j’ai supplié silencieusement Jéhovah de m’aider à me maîtriser. À ma grande surprise, le jeune est venu vers moi et m’a dit : « Pardonne-​moi pour ce qui s’est passé hier soir. En fait, j’aimerais devenir comme toi. Je veux étudier la Bible. » Comme j’étais heureux d’avoir réussi à me maîtriser ! Grâce à cela, nous avons commencé à étudier la Bible ensemble.

Hélas ! à cette époque, les autres membres de ma famille ont arrêté d’étudier la Bible. Mais j’ai pris la ferme résolution de continuer à l’étudier sans permettre à rien ni personne de m’en empêcher. Je savais qu’en fréquentant régulièrement les serviteurs de Dieu, je guérirais de mes blessures affectives et trouverais la famille dont j’avais besoin. J’ai continué à progresser, et en 1991, je me suis fait baptiser Témoin de Jéhovah.

CE QUE CELA M’A APPORTÉ :

J’étais rempli d’amertume, dominateur et violent. Mais la Parole de Dieu a complètement transformé ma vie. À présent, je transmets le message de paix contenu dans la Bible à qui veut l’entendre. J’ai la joie d’être ministre à plein temps depuis 23 ans.

Pendant un temps, j’ai servi comme volontaire au siège national des Témoins de Jéhovah, au Mexique. J’y ai rencontré Claudia, une jeune chrétienne très dynamique ; nous nous sommes mariés en 1999. Je suis vraiment reconnaissant à Jéhovah de m’avoir donné la joie d’avoir une si fidèle compagne !

Nous nous sommes dépensés dans une congrégation en langue des signes mexicaine pour aider les sourds à connaître Jéhovah. Nous avons plus tard été invités à nous installer au Bélize afin d’enseigner la Bible aux gens de ce pays. Même si notre vie y est plus simple, nous avons tout ce qu’il faut pour être heureux. Nous ne changerions de vie pour rien au monde !

Ma mère a par la suite recommencé à étudier la Bible et s’est fait baptiser. Mon frère aîné, sa femme et ses enfants sont également devenus Témoins de Jéhovah. Quelques anciens amis à qui j’avais parlé du message du Royaume servent aussi Jéhovah maintenant.

Malheureusement, certains membres de ma famille sont morts pour n’avoir pas transformé leur tempérament violent. Si j’avais continué dans cette voie, j’aurais certainement fini comme eux. Je suis heureux que Jéhovah m’ait attiré à lui ainsi qu’à ses serviteurs, qui m’ont appris avec patience et bonté à mettre en pratique les principes de la Bible dans ma vie.