Aller au contenu

Aller à la table des matières

Questions des lecteurs

Questions des lecteurs

 Questions des lecteurs

Que signifie avoir ‘ la vie en soi-​même ’ ?

La Bible affirme que Jésus Christ a “ la vie en lui-​même ” et que ses disciples ont ‘ la vie en eux-​mêmes ’. (Jean 5:26 ; 6:53.) Toutefois, cette expression n’a pas le même sens dans ces deux passages.

“ De même que le Père a la vie en lui-​même, ainsi il a accordé aussi au Fils d’avoir la vie en lui-​même. ” Avant de prononcer cette phrase marquante, Jésus avait déclaré : “ Oui, vraiment, je vous le dis : Celui qui entend ma parole et croit celui qui m’a envoyé a la vie éternelle [...]. L’heure vient, et c’est maintenant, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui auront été attentifs vivront. ” Jésus faisait ici allusion à un pouvoir extraordinaire que le Père lui avait conféré, la capacité d’accorder aux humains la condition de personnes approuvées par Dieu. De plus, Jésus est en mesure de ressusciter ceux qui dorment dans la mort et de leur communiquer la vie. Dans le cas de Jésus, avoir ‘ la vie en soi-​même ’ signifie donc qu’il possède ces pouvoirs-​là. Tout comme le Père, le Fils a “ en lui-​même le don de la vie ”. (Jean 5:24-26 ; note.) Qu’en est-​il de ses disciples ?

Environ un an plus tard, Jésus s’est adressé à ses auditeurs en ces termes : “ Oui, vraiment, je vous le dis : Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et ne buvez pas son sang, vous n’avez pas de vie en vous-​mêmes. Celui qui se nourrit de ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle, et je le ressusciterai au dernier jour. ” (Jean 6:53, 54). Jésus met ici en parallèle le fait d’avoir ‘ la vie en soi-​même ’ et celui d’obtenir “ la vie éternelle ”. D’autres expressions, de même construction grammaticale que celle qui signifie avoir ‘ la vie en soi-​même ’, se rencontrent ailleurs dans les Écritures grecques. En voici deux exemples : “ Ayez du sel en vous-​mêmes ” et “ recevant en eux-​mêmes le plein salaire. ” (Marc 9:50 ; Romains 1:27). Dans ces occurrences, les tournures utilisées ne désignent pas le pouvoir de dispenser du sel ou d’accorder un salaire à quelqu’un. Elles désignent plutôt l’état complet d’une chose qui est en soi. Par conséquent, l’expression ‘ la vie en soi-​même ’ utilisée en Jean  6:53 signifie simplement la vie dans toute sa plénitude à laquelle on parviendra.

Lorsqu’il a laissé entendre que ses disciples auraient la vie en eux-​mêmes, Jésus a aussi évoqué sa chair et son sang. Plus tard, lorsqu’il a institué le Repas du Seigneur, il a de nouveau parlé de sa chair et de son sang et a invité ses disciples qui entreraient dans la nouvelle alliance à consommer les emblèmes qu’étaient le pain sans levain et le vin. Cela veut-​il dire que seuls les chrétiens oints, qui sont dans la nouvelle alliance conclue avec Jéhovah Dieu, accèdent à cette plénitude de vie ? Non. Ces deux événements ont eu lieu à un an d’intervalle. Ceux qui ont entendu les paroles de Jésus consignées en Jean 6:53, 54 ne savaient rien d’une observance annuelle qui impliquerait des emblèmes représentant la chair et le sang de Christ.

D’après Jean chapitre 6, Jésus a d’abord comparé sa chair à la manne : “ Vos ancêtres ont mangé la manne dans le désert et pourtant ils sont morts. Ceci est le pain qui descend du ciel, afin que tout homme en mange et ne meure pas. Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel ; si quelqu’un mange de ce pain, il vivra pour toujours. ” La chair de Jésus, de même que son sang, était quelque chose de plus grand que la manne. En quel sens ? Sa chair était donnée pour “ la vie du monde ”, ce qui rendait possible la vie éternelle *. Ainsi, en Jean 6:53, la déclaration concernant le fait d’avoir ‘ la vie en soi-​même ’ s’applique à tous ceux qui reçoivent la vie éternelle, que ce soit au ciel ou sur la terre. — Jean 6:48-51.

Quand les disciples du Christ reçoivent-​ils la vie en eux-​mêmes, c’est-à-dire parviennent-​ils à la vie dans toute sa plénitude ? Pour les oints, héritiers du Royaume, cela se passe à leur résurrection pour la vie céleste en tant que créatures spirituelles immortelles (1 Corinthiens 15:52, 53 ; 1 Jean 3:2). Les “ autres brebis ” de Jésus parviendront à la plénitude de la vie à la fin de son Règne millénaire. À ce moment-​là, ces humains auront été mis à l’épreuve, trouvés fidèles et déclarés justes en vue de la vie éternelle sur la terre devenue un paradis. — Jean 10:16 ; Révélation 20:5, 7-10.

[Note]

^ § 7 Dans le désert, les Israélites, ainsi qu’“ un peuple mêlé, immense ”, eurent besoin de la manne pour survivre (Exode 12:37, 38 ; 16:13-18). De même, pour vivre éternellement, tous les chrétiens, qu’ils soient oints ou non, doivent retirer des bienfaits de la manne céleste en exerçant la foi dans le pouvoir rédempteur de la chair et du sang de Jésus donnés en sacrifice. — Voir notre numéro du 1er février 1988, pages 30-31.

[Illustrations, page 31]

Tous les vrais chrétiens peuvent avoir ‘ la vie en eux-​mêmes ’.