Aller au contenu

Aller à la table des matières

Questions des lecteurs

Questions des lecteurs

 Questions des lecteurs

Qu’a voulu dire Jésus quand il a déclaré à ses disciples : “ Je regardais Satan déjà tombé du ciel comme un éclair ” ?

Jésus venait de choisir 70 disciples, qu’il “ envoya deux par deux en avant de lui dans toute ville et tout lieu où lui-​même allait arriver ”. À leur retour, ces disciples se réjouirent du succès de leur mission. “ Seigneur, même les démons nous sont soumis quand nous nous servons de ton nom ”, dirent-​ils. Sur quoi Jésus déclara : “ Je regardais Satan déjà tombé du ciel comme un éclair. ” — Luc 10:1, 17, 18.

De prime abord, il peut sembler que Jésus évoquait un événement qui avait déjà eu lieu. Mais 60 ans après que Jésus a fait cette déclaration, le vieil apôtre Jean a tenu un langage semblable. Il a écrit : “ Il a été jeté, le grand dragon, le serpent originel, celui qu’on appelle Diable et Satan, qui égare la terre habitée tout entière ; il a été jeté sur la terre, et ses anges ont été jetés avec lui. ” — Révélation 12:9.

Lorsque Jean a rédigé ces paroles, Satan résidait toujours au ciel. Comment le savons-​nous ? La Révélation n’est pas un livre historique, mais prophétique (Révélation 1:1) ; par conséquent, aux jours de Jean, Satan n’avait pas encore été jeté sur la terre. Les faits indiquent que cela n’est arrivé que peu après l’intronisation de Jésus à la tête du Royaume de Dieu, en 1914 *. — Révélation 12:1-10.

Pourquoi, dans ce cas, Jésus a-​t-​il parlé de l’expulsion de Satan du ciel comme si elle avait déjà eu lieu ? Certains biblistes sont d’avis que Jésus réprimandait ses disciples, qui se seraient enorgueillis à tort. Selon eux, il leur adressait, en quelque sorte, le reproche suivant : ‘ Vous avez triomphé des démons, mais ne vous vantez pas ! Satan a cédé à l’orgueil, et cela n’a pas tardé à provoquer sa chute. ’

Sans vouloir être dogmatiques, il nous semble toutefois plus probable que Jésus se soit réjoui avec ses disciples et qu’il ait évoqué la chute future de Satan. Mieux qu’aucun de ses disciples, il connaissait l’animosité sans bornes du Diable. Imaginez sa joie en apprenant que les démons puissants étaient soumis à ses disciples, des humains imparfaits ! Cette soumission n’était qu’un début : un jour, en sa qualité de Mikaël l’archange, Jésus combattrait Satan et l’expulserait du ciel en direction de la terre.

En disant qu’il regardait Satan “ déjà tombé ”, Jésus soulignait sans doute que la chute du Diable était sûre. On retrouve le même procédé dans des prophéties bibliques qui décrivent au passé des événements à venir. Notez, par exemple, le mélange de passé et de futur dans la prophétie relative au Messie rapportée en Isaïe 52:13–53:12. Jésus exprimait certainement sa confiance que Satan serait chassé du ciel, conformément au dessein de son Père. Il avait également la certitude qu’au moment prévu par Dieu Satan et ses démons seraient relégués dans l’abîme, et plus tard détruits définitivement. — Romains 16:20 ; Hébreux 2:14 ; Révélation 20:1-3, 7-10.

[Note]

^ § 5 Voir La connaissance qui mène à la vie éternelle, chapitre 10, et La Révélation : le grand dénouement est proche ! chapitre 27, publiés par les Témoins de Jéhovah.