Aller au contenu

Aller à la table des matières

L’œuf de l’oiseau

L’œuf de l’oiseau

 Hasard ou conception ?

L’œuf de l’oiseau

● L’œuf de l’oiseau a été qualifié d’“ emballage miracle ”. Pourquoi ?

Considérez ceci : Bien que d’un aspect uni, la coquille de l’œuf de poule, riche en carbonate de calcium, est trouée de milliers de pores. Ces orifices microscopiques, dont le nombre peut s’élever à 8 000, permettent l’entrée de l’oxygène et le rejet du gaz carbonique, échange indispensable à la respiration de l’embryon. Cependant, la coquille et plusieurs membranes empêchent les bactéries de s’introduire et d’infecter l’embryon. L’albumen, une substance gélatineuse à forte teneur en eau, donne à l’œuf la capacité d’absorber les chocs.

Les chercheurs aimeraient imiter la structure de l’œuf pour fabriquer des emballages pour fruits offrant une meilleure protection contre les chocs et recouverts d’un film protégeant des bactéries et des parasites. Marianne Botta Diener, ingénieure en alimentation, écrit toutefois dans la revue Vivai qu’“ il n’est pas facile de copier la nature ”. Jusqu’ici, précise-​t-​elle, aucune tentative ne s’est avérée écologique.

Qu’en pensez-​vous ? L’“ emballage miracle ” qu’est l’œuf est-​il apparu par hasard ? ou a-​t-​il été conçu ?

[Schéma, page 28]

(Voir la publication)

INTÉRIEUR DE L’ŒUF

Coquille

Jaune

Chalaze (ligament de maintien du jaune)

Membrane externe

Membrane interne

Vésicule germinative (point de départ de l’embryon)

Albumen fluide

Albumen visqueux

Chambre à air