Aller au contenu

Aller à la table des matières

Faut-il observer un jour saint hebdomadaire ?

Faut-il observer un jour saint hebdomadaire ?

 D’après la Bible

Faut-​il observer un jour saint hebdomadaire ?

PARTOUT dans le monde, des millions de musulmans, de juifs et de chrétiens consacrent un jour de la semaine à des activités religieuses spécifiques. Pourquoi ? Ibrahim, un musulman fervent qui se rend à la mosquée tous les vendredis pour prier et écouter des exhortations, explique pour sa part : “ C’est pour me sentir proche de Dieu et trouver la sérénité. ”

Selon la Bible toutefois, Dieu exige-​t-​il l’observance d’un jour saint hebdomadaire ? Faut-​il, pour trouver le véritable réconfort spirituel, l’adorer un jour précis ?

Une disposition temporaire

Il y a plus de 3 500 ans, Dieu a fourni par l’intermédiaire du prophète Moïse une législation spécifique. Cette Loi prévoyait un système de jours de repos, ou sabbats, réservés au culte. Le jour de repos le plus fréquent était le sabbat hebdomadaire. Il débutait le vendredi au coucher du soleil et s’achevait le samedi au coucher du soleil également. — Exode 20:8-10.

Les autres nations étaient-​elles tenues de respecter ce jour de repos ? Non. La Loi mosaïque était exclusivement destinée aux Israélites et aux prosélytes. Dieu a dit à Moïse : “ Les fils d’Israël devront garder le sabbat [...]. Entre moi et les fils d’Israël, c’est un signe pour des temps indéfinis *. ” — Exode 31:16, 17.

La Bible déclare que la Loi donnée à Israël était “ une ombre des choses à venir ”. (Colossiens 2:17.) Le sabbat appartenait donc à un système cultuel temporaire, qui en annonçait un autre, supérieur (Hébreux 10:1). Les Écritures montrent également qu’aux yeux de Dieu la Loi mosaïque, observance du sabbat hebdomadaire comprise, est devenue caduque à la mort de Jésus (Romains 10:4). Par quoi a-​t-​elle été remplacée ?

Une nouvelle façon d’adorer

Le culte que Dieu agrée depuis que la Loi mosaïque a atteint son but est clairement défini dans la Bible. Réserver un jour particulier de la semaine à la pratique religieuse en fait-​il partie ?

Les Écritures indiquent que certains ordres donnés à Israël s’adressent également aux chrétiens, comme s’abstenir de l’idolâtrie et de la fornication ainsi que de consommer du sang (Actes 15:28, 29). On note toutefois avec intérêt que l’instruction relative au sabbat hebdomadaire ne figure pas parmi celles que les chrétiens sont tenus de suivre. — Romains 14:5.

Qu’apprenons-​nous encore sur le culte que pratiquaient les chrétiens du Ier siècle ? Qu’ils se réunissaient régulièrement pour prier, lire des passages bibliques, écouter des discours et louer Dieu par des chants (Actes 12:12 ; Colossiens 3:16). Lors de ces rassemblements, ils étaient enseignés, fortifiaient leur foi et s’encourageaient mutuellement. — Hébreux 10:24, 25.

Mais nulle part les Écritures ne disent que les réunions chrétiennes devraient avoir lieu  le dimanche ou un autre jour précis de la semaine. Alors pourquoi beaucoup de soi-disant chrétiens considèrent-​ils le dimanche comme un jour saint ? Cette coutume est apparue après la rédaction complète de la Bible, quand nombre de croyances et de traditions non bibliques ont émergé.

Dieu a-​t-​il plus tard réinstitué un jour de culte collectif hebdomadaire ? Non. Le modèle du vrai culte est exposé en détail dans la Bible, et aucun texte inspiré n’est venu s’ajouter aux Saintes Écritures. L’apôtre Paul a écrit sous l’inspiration divine : “ Même si nous ou un ange du ciel, nous venions à vous annoncer comme une bonne nouvelle quelque chose qui va au-delà de ce que nous vous avons annoncé comme une bonne nouvelle, qu’il soit maudit. ” — Galates 1:8.

Un culte réconfortant qui plaît à Dieu

À l’époque de Jésus, les chefs religieux respectaient scrupuleusement un jour saint hebdomadaire. Mais en raison de leur méchanceté, Dieu n’agréait pas leur culte. Ils aimaient l’argent et méprisaient les gens ordinaires et d’humble condition. Ils recherchaient le prestige, étaient corrompus et très impliqués dans les luttes politiques de leur temps (Matthieu 23:6, 7, 29-33 ; Luc 16:14 ; Jean 11:46-48). Alors qu’ils prétendaient représenter Dieu, ils ont fait du sabbat, censé être à l’origine une source de réconfort, un arsenal de règles humaines oppressives. — Matthieu 12:9-14.

À l’évidence, l’observance d’un jour saint hebdomadaire n’est pas une condition requise pour avoir l’approbation divine. Que faut-​il alors ? Jésus a lancé cette invitation engageante : “ Venez à moi, vous tous qui peinez et qui êtes chargés, et moi je vous réconforterai. ” (Matthieu 11:28). Un culte vraiment fondé sur les enseignements de Jésus procure un réel réconfort. Il n’est pas hypocrite ni n’impose de rituels pesants.

Partout dans le monde, les Témoins de Jéhovah suivent de près le modèle de culte pratiqué par Jésus et ses premiers disciples. Ils bénéficient d’un programme hebdomadaire d’enseignement biblique et choisissent leurs jours de réunion en fonction de particularités locales, pas de traditions non bibliques. Pourquoi n’assisteriez-​vous pas à l’une de ces réunions près de chez vous pour constater par vous-​même le réconfort que procure un tel culte ?

[Note]

^ § 7 L’expression biblique “ temps indéfinis ” n’emporte pas forcément l’idée d’éternité. Elle peut aussi désigner une période de temps très longue, indéterminée.

QU’EN PENSEZ-​VOUS ?

● Faut-​il adorer Dieu un jour précis de la semaine ? — Romains 10:4 ; 14:5.

● Pourquoi se réunir pour adorer Dieu ? — Hébreux 10:24, 25.

● À quelle condition notre culte sera-​t-​il vraiment satisfaisant ? — Matthieu 11:28.

[Tableau/Illustrations, pages 10, 11]

(Voir la publication)

MARDI

MERCREDI

1 JEUDI

2 VENDREDI

3 SAMEDI

4 DIMANCHE