Aller au contenu

Aller à la table des matières

 QUESTION 6

Comment résister à la pression du groupe ?

Comment résister à la pression du groupe ?

POURQUOI CETTE QUESTION ?

Si tu ne te laisses pas faire, tu es maître de ta vie et tu ne laisses personne d’autre la diriger.

QU’EST-CE QUE TU FERAIS ?

Imagine cette situation : En voyant deux de ses camarades approcher, Brian sent son estomac se nouer. Déjà deux fois cette semaine, ils ont essayé de le pousser à fumer. Et voilà qu’ils vont remettre ça.

Le premier dit :

« Toujours tout seul ? Je vais te présenter un ami. »

Et en disant « ami », il fait un clin d’œil, sort quelque chose de sa poche et le tend à Brian.

Brian voit le joint entre les doigts de son camarade. Son estomac se noue encore plus.

« Désolé, dit Brian. Je t’ai déjà dit que je ne...

— Arrête d’avoir peur !, l’interrompt le deuxième garçon.

— Je n’ai pas peur !, riposte Brian.

— Vas-y, prends-le, dit doucement le garçon en prenant Brian par l’épaule.

— On ne dira rien. Personne ne le saura », souffle le premier camarade en approchant lentement le joint du visage de Brian.

Si tu étais à la place de Brian, comment réagirais-tu ?

 RÉFLÉCHIS UN INSTANT !

Les camarades de Brian ont-ils réfléchi à ce qu’ils faisaient ? Ont-ils choisi d’agir ainsi ? Pas forcément. En général, ils ont eux-mêmes cédé à d’autres. Ils voulaient être acceptés et ils ont laissé les autres décider pour eux.

Si tu étais dans la même situation, comment pourrais-tu agir autrement et résister à la pression du groupe ?

  1. ANTICIPE

    La Bible dit : « Il est astucieux celui qui, ayant vu le malheur, s’est alors caché, mais les personnes inexpérimentées ont passé outre et doivent en porter la peine » (Proverbes 22:3).

    Il est souvent possible de voir venir les difficultés. Par exemple, tu te diriges vers tes camarades qui sont en train de fumer. En anticipant le problème, tu sauras comment réagir.

  2. RÉFLÉCHIS

    La Bible dit : « Ayez une bonne conscience » (1 Pierre 3:16).

    Demande-toi : « Si je fais comme les autres, comment est-ce que je me sentirai au bout du compte ? » C’est sûr, tu gagneras pendant un temps le respect de tes camarades. Mais après, comment te sentiras-tu ? Est-ce que tu es prêt à sacrifier ton identité rien que pour plaire à tes camarades ? (Exode 23:2).

  3. PRENDS TA DÉCISION

    La Bible dit : « Le sage a peur du malheur » (Proverbes 14:16, Parole de Vie).

    Tôt ou tard, on doit faire des choix et en assumer les conséquences. La Bible parle d’hommes, comme Joseph, Job et Jésus, qui ont fait le bon choix. Elle parle aussi de Caïn, d’Ésaü et de Judas qui ont fait de mauvais choix. Et toi, quel choix feras-tu ?

La Bible dit : « Agis avec fidélité » (Psaume 37:3). Si tu as réfléchi aux conséquences et que tu es bien décidé, tu seras peut-être surpris de voir comme c’est plus facile et bénéfique de t’affirmer que tu l’aurais cru.

Ne t’inquiète pas : tu n’as pas besoin de faire un discours à tes camarades. Un simple NON peut suffire. Ou pour montrer que ta décision est définitive, tu peux dire :

  • « Ne compte pas sur moi ! »

  • « Je ne ferai jamais ça ! »

  • « Tu sais très bien que je ne le ferai pas ! »

L’important, c’est de répondre aussitôt et avec conviction. Tu verras, tu seras surpris de la vitesse à laquelle tes camarades te laisseront tranquille !

 FAIRE FACE À LA MOQUERIE

Si tu cèdes sous la pression de tes camarades, tu deviens comme un robot piloté par eux.

Et si on se moque de toi ? Si on te dit : « C’est quoi le problème ? Tu as peur ? » Prends ces moqueries pour ce qu’elles sont : la pression du groupe, rien d’autre. Comment réagir ? Tu as au moins deux possibilités :

  • Tu peux encaisser la moquerie. (« C’est vrai, j’ai peur ! » Et ensuite tu expliques brièvement pourquoi.)

  • Tu peux répliquer. Tu dis pourquoi tu refuses et tu les fais réfléchir. (« Vous fumez, vous ? Je vous croyais plus intelligents ! »)

Si tes camarades continuent de se moquer de toi, va-t’en ! Rappelle-toi, plus tu restes longtemps, plus la pression augmente. En quittant les lieux, tu montres que tu ne te laisses pas manipuler.

C’est vrai, tu ne peux pas échapper à la pression du groupe. Mais tu peux choisir ce que tu veux faire, le dire clairement et rester maître de ta vie. En définitive, le choix t’appartient ! (Josué 24:15).