Aller au contenu

Aller au sommaire

 QUESTION 4

Comment réparer mes erreurs ?

Comment réparer mes erreurs ?

POURQUOI CETTE QUESTION ?

Reconnaître tes erreurs fera de toi une personne plus responsable et digne de confiance.

QU’EST-CE QUE TU FERAIS ?

Imagine cette situation : Alors qu’il joue avec ses copains, Tim lance la balle qui atterrit dans la vitre de la voiture du voisin.

Si tu étais à la place de Tim, qu’est-ce que tu ferais ?

RÉFLÉCHIS UN INSTANT !

TU AS TROIS OPTIONS :

  1. Courir.

  2. Accuser quelqu’un d’autre.

  3. Expliquer au voisin ce qui s’est passé, et proposer de lui payer les réparations.

Tu pourrais être tenté de choisir l’option A. Mais le mieux est toujours de reconnaître tes erreurs, qu’il s’agisse d’une vitre cassée ou d’autre chose.

 TROIS RAISONS DE RECONNAÎTRE TES ERREURS

  1. C’est ce qu’il faut faire.

    La Bible dit : « Nous voulons nous conduire d’une manière droite en toutes choses » (Hébreux 13:18).

  2. On pardonne plus facilement à ceux qui reconnaissent leurs erreurs.

    La Bible dit : « Qui couvre ses transgressions ne réussira pas, mais qui les confesse et les quitte, à celui-là il sera fait miséricorde » (Proverbes 28:13).

  3. Surtout, c’est ce qui plaît à Jéhovah.

    La Bible dit : « [Dieu] déteste une personne fausse, mais il est l’ami des gens droits » (Proverbes 3:32, Parole de Vie).

Karina, 20 ans, a essayé de cacher à son père une contravention pour excès de vitesse. Mais elle n’a pas pu la lui cacher éternellement. « Un an plus tard, dit-elle, mon père a découvert que j’avais eu une contravention. Et là, j’ai passé un sale quart d’heure ! »

La leçon ? « Quand on cache une bêtise, ça ne fait qu’aggraver les choses, fait remarquer Karina. On finit toujours par le payer. »

COMMENT TIRER LEÇON DE TES ERREURS

La Bible dit : « Nous faisons tous beaucoup d’erreurs » (Jacques 3:2, Parole de Vie). Comme nous l’avons vu, reconnaître ses erreurs, et tout de suite, est un signe d’humilité et de maturité.

Ensuite, il faut tirer leçon de tes erreurs. Vera déclare : « Je me dis que faire des erreurs, c’est formateur. J’essaie de retenir de chacune d’elles une leçon qui m’aidera à m’améliorer et à m’y prendre autrement la fois d’après. » Voyons comment tu peux y arriver.

Tu empruntes le vélo de ton père et tu l’abîmes. Qu’est-ce que tu vas faire ?

  • Tu ne dis rien et tu espères que ton père ne verra rien.

  • Tu dis à ton père la vérité.

  • Tu dis à ton père ce qui s’est passé mais tu accuses quelqu’un d’autre.

Tu rates un examen parce que tu n’as pas assez révisé. Qu’est-ce que tu vas faire ?

  • Tu mets en cause l’examen.

  • Tu assumes ta mauvaise note.

  • Tu prétends que ton professeur a quelque chose contre toi.

Repenser constamment à des erreurs passées, c’est comme conduire une voiture les yeux fixés sur le rétroviseur.

 Reprends les situations précédentes et imagine que tu es 1) ton père et 2) ton professeur. Que penseraient de toi ton père et ton professeur si tu reconnaissais tout de suite tes erreurs ? Que penseraient-ils de toi si tu cachais tes erreurs ?

Maintenant, réfléchis à une erreur que tu as commise l’année dernière et réponds aux questions suivantes.

Quelle était cette erreur ? Comment as-tu réagi ?

  • Je l’ai cachée.

  • J’ai accusé quelqu’un d’autre.

  • J’ai tout de suite reconnu mon erreur.

Si tu ne l’as pas reconnue, comment t’es-tu senti après ?

  • Très bien : j’étais débarrassé du problème !

  • Coupable : j’aurais dû dire la vérité.

Comment est-ce que tu aurais pu mieux réagir ?

Quelle leçon as-tu tirée de cette erreur ?

QU’EN PENSES-TU ?

Pourquoi certains refusent-ils de reconnaître leurs erreurs ?

Que pensera-t-on de toi si tu essaies toujours de cacher tes erreurs ? À l’inverse, que pensera-t-on de toi si tu reconnais tes erreurs ? (Luc 16:10).