Aller au contenu

HASARD OU CONCEPTION ?

Le sonar du dauphin

Les dauphins émettent différents clics et sifflements, puis écoutent leurs échos pour naviguer et pour explorer leur environnement. Les chercheurs s’inspirent du sonar naturel du grand dauphin (Tursiops truncatus) afin d’élaborer des systèmes acoustiques sous-marins pour résoudre des problèmes que les technologies existantes sont incapables de résoudre.

Considérez ceci : Grâce à son sonar, le dauphin est capable de repérer des poissons cachés dans le sable des fonds marins et de faire la distinction entre un poisson et un morceau de roche. D’après Keith Brown, maître de conférences à l’université Heriot-Watt à Édimbourg (Écosse), le dauphin est également capable de « faire la différence, à une distance de dix mètres, entre des récipients qui contiennent de l’eau douce, de l’eau salée, du sirop ou de l’huile ». Les chercheurs voudraient mettre au point des appareils qui peuvent faire les mêmes choses.

À une distance de dix mètres, le dauphin peut différencier des récipients en fonction de leur contenu.

Des chercheurs ont analysé les cris et l’ouïe du dauphin et ont essayé de les reproduire. Ils ont ainsi élaboré un sonar équipé d’une multitude de systèmes électroniques sophistiqués qui tient dans un cylindre de moins d’un mètre de long. Ce sonar, qui est transporté par un appareil robotisé sous-marin ressemblant à une torpille, a été conçu pour inspecter les fonds marins, trouver des objets enterrés comme des câbles ou des pipelines et les examiner sans les toucher. Ses concepteurs prévoient qu’il soit utilisé dans l’industrie du pétrole et du gaz. Le sonar inspiré du dauphin devrait permettre de collecter un plus grand nombre de données que les sonars actuels, ce qui aiderait les techniciens à placer des installations sous-marines au meilleur endroit, à détecter les détériorations subies par ces installations (par exemple de fines fissures dans la structure porteuse des plateformes pétrolières) et même à localiser un bouchon dans un pipeline.

Qu’en pensez-​vous ? Le sonar du grand dauphin est-​il le produit du hasard ? Ou d’une conception ?