Évangile selon Marc 16​:​1-8

16  Après le sabbat+, Marie de Magdala*, Marie+ mère de Jacques, et Salomé achetèrent des aromates pour les appliquer sur le corps de Jésus+.  Et très tôt le premier jour de la semaine, au lever du soleil, elles allèrent à la tombe*+.  Elles se disaient l’une à l’autre : « Qui nous roulera la pierre de l’entrée de la tombe ? »  Mais quand elles levèrent les yeux, elles virent que la pierre avait été roulée ; pourtant, elle était très grande+.  En entrant dans la tombe, elles virent, assis à droite, un jeune homme qui portait un long vêtement blanc, et elles furent frappées de stupeur.  Il leur dit : « Ne soyez pas frappées de stupeur+. Vous cherchez Jésus le Nazaréen, qui a été attaché au poteau* ? Il a été ressuscité*+. Il n’est pas ici. Regardez, c’est là qu’on l’avait déposé+.  Mais allez dire à ses disciples et à Pierre : “Il vous précède en Galilée+. C’est là que vous le verrez, comme il vous l’a dit+.” »  Alors elles sortirent de la tombe et s’enfuirent, tremblantes et bouleversées. Elles ne dirent rien à personne, car elles avaient peur*+.

Notes

Ou « Marie-Madeleine ».
Ou « tombe de souvenir ».
Ou « exécuté ».
Litt. « relevé ».
Selon des manuscrits fiables parmi les plus anciens, l’Évangile de Marc se termine par les mots du v. 8. Voir app. A3, p. 1857.

Notes d'étude

Documents multimédias