Aller au contenu

Aller à la table des matières

Questions des lecteurs

Questions des lecteurs

 Questions des lecteurs

Serait-​il judicieux qu’un vrai chrétien assiste à un enterrement ou à un mariage dans une église ?

Un vrai chrétien ne prend part à la fausse religion sous aucune forme, car cela déplaît à Jéhovah (2 Corinthiens 6:14-17 ; Révélation 18:4). Un enterrement à l’église constitue un service religieux au cours duquel, généralement, un sermon met en évidence des idées contraires aux Écritures, telles que l’immortalité de l’âme et la croyance que tous les bons vont au ciel. Ce service peut également inclure des pratiques comme le signe de croix et des prières dites par un prêtre ou un autre ministre du culte. Une cérémonie de mariage célébrée dans une église ou ailleurs peut pareillement comprendre des prières et d’autres rites contraires à l’enseignement biblique. S’il se trouve au milieu d’un groupe dont tous les membres participent à un rite de la fausse religion, un chrétien aura peut-être du mal à résister à leur influence et à ne pas les imiter. Il ne serait pas sage de s’exposer ainsi.

Et si un chrétien se sent obligé d’assister à un enterrement ou à un mariage dans une église ? Admettons qu’un mari non croyant insiste pour que sa femme chrétienne l’accompagne. Peut-​elle le suivre en observatrice silencieuse ? Par respect pour les désirs de son mari, elle décidera peut-être d’aller avec lui, tout en étant déterminée à ne participer à aucune cérémonie religieuse. Mais elle pourra décider aussi de ne pas y aller, en se disant que l’émotion sera trop forte pour elle et qu’elle risquera de transiger avec les principes de Dieu. La décision lui revient. Elle voudra en tout cas être résolue dans son cœur et garder une conscience pure. — 1 Timothée 1:19.

Dans tous les cas, il serait préférable que la chrétienne explique à son mari qu’en conscience elle ne prendra part à aucune cérémonie religieuse, n’entonnera pas de chant ni ne baissera la tête pendant les prières. Son mari en conclura peut-être que la présence de sa femme risque d’engendrer une situation gênante pour lui. Il se peut qu’il décide alors de ne pas emmener sa femme, par amour pour elle, par respect pour ses croyances ou par désir d’éviter tout embarras. Mais s’il insiste pour qu’elle l’accompagne, elle ira en simple observatrice.

N’oublions pas l’effet que notre présence à un service religieux peut avoir sur d’autres croyants. Troublera-​t-​elle la conscience de certains ? Affaiblira-​t-​elle leur volonté de rejeter l’idolâtrie ? ‘ Vérifiez les choses les plus importantes, déclare l’apôtre Paul, afin que vous soyez purs et ne fassiez trébucher personne jusqu’au jour de Christ. ’ — Philippiens 1:10.

S’il s’agit de l’enterrement ou du mariage d’un parent proche, la famille se montrera peut-être plus pressante. Quoi qu’il en soit, un chrétien pèsera tous les facteurs en jeu. Dans certains cas, il jugera que rien ne s’oppose à sa présence en observateur. Dans d’autres, sa présence blesserait davantage sa conscience ou celle des autres qu’elle ne procurerait de bienfaits. Quelle que soit la situation, le chrétien devrait s’assurer que sa décision ne l’empêchera pas de garder une bonne conscience devant Dieu et devant les hommes.