Aller au contenu

Aller à la table des matières

 TRÉSORS D’ARCHIVES

« Avec dans notre cœur plus de zèle et plus d’amour que jamais »

« Avec dans notre cœur plus de zèle et plus d’amour que jamais »

LA TEMPÉRATURE avait déjà commencé à grimper en ce vendredi matin de septembre 1922, alors que 8 000 personnes affluaient dans la salle. Le président a annoncé que, durant cette session importante, chacun était libre de quitter la salle, mais personne n’y serait réadmis.

Après le chant des cantiques d’ouverture, Joseph Rutherford est monté au pupitre. Dans l’assistance, c’était l’expectative générale. Quelques-uns, incommodés par la chaleur, faisaient les cent pas. L’orateur leur a vivement recommandé de s’asseoir et d’écouter. Au début du discours, certains avaient-ils remarqué le grand rouleau de tissu soigneusement attaché qui était suspendu au-dessus de leur tête ?

Frère Rutherford a développé le thème « Le royaume des cieux est proche ». Pendant environ une heure et demie, sa voix puissante a résonné dans la salle tandis qu’il expliquait que les prophètes d’autrefois avaient annoncé sans crainte la venue du Royaume. Au plus fort du discours, il a demandé : « Croyez-vous que le Roi de gloire a commencé son règne ? » L’assistance a répondu par un oui retentissant.

« S’il en est ainsi, retournez au champ, ô vous, fils du Dieu très-haut ! » a repris frère Rutherford d’une voix tonitruante. « Voici, le Roi règne ! Vous êtes ses hérauts. C’est pourquoi : Proclamez, proclamez, proclamez ! »

À cet instant, le rouleau de tissu s’est gracieusement déployé, révélant ce slogan : « Proclamez le Roi et son Royaume ».

« L’auditoire était électrisé », s’est souvenu Ray Bopp. Anna Gardner a raconté que « les applaudissements ont fait trembler les poutres ». « Toute l’assistance s’est levée comme un seul homme », a déclaré Fred Twarosh. Evangelos Scouffas a observé : « C’était comme si une force extraordinaire nous avait fait lever de nos sièges : nous étions tous debout, les yeux remplis de larmes. »

Nombre des assistants à l’assemblée prêchaient déjà la bonne nouvelle du Royaume. Mais désormais, une nouvelle motivation les habitait. Ethel Bennecoff a rapporté que les Étudiants de la Bible sont partis prêcher « avec dans [le] cœur plus de zèle et plus d’amour que jamais ». Odessa Tuck, qui avait alors 18 ans, a quitté l’assemblée décidée à répondre à l’appel : « Qui ira ? » Elle a dit : « Je ne savais pas où, ni comment, ni quoi. Tout ce que je savais, c’était que je voulais être comme Isaïe, qui a dit : “Me voici ! Envoie-moi !” » (Is. 6:8). « Ce fameux jour a marqué le vrai début de la campagne de proclamation du Royaume qui aujourd’hui a fait le tour de la terre », a dit Ralph Leffler.

 Il n’est pas étonnant que cette assemblée de 1922 à Cedar Point (Ohio) ait marqué un jalon dans l’histoire théocratique ! Témoignage de George Gangas : « Cette assemblée m’a donné envie de ne jamais en manquer aucune. » Et aussi loin qu’aient remonté ses souvenirs, il n’en a manqué aucune. Julia Wilcox a écrit : « Je ne peux pas décrire l’émotion que je ressens chaque fois que nos publications évoquent Cedar Point 1922. J’ai toujours envie de dire : “Merci, Jéhovah, de m’avoir permis d’y être.” »

Beaucoup d’entre nous ont aussi de précieux souvenirs d’une assemblée qui les a particulièrement émus ou les a remplis de zèle et d’amour pour notre grand Dieu et son Roi. En y repensant, nous nous sentons poussés à dire : « Merci, Jéhovah, de m’avoir permis d’y être. »